Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:31

CLUB ACTUALIA
Forum d’analyses et de débats sur l’actualité

MARDI 15 MAI, à 20h
Salle « Félicia Blumenthal » 26, Kikar Bialik, Tel-Aviv
Parking angle Tchernikhovsky et Macccabi, puis, prendre l’escalier au 27 Tchernikovski



DROITE-GAUCHE :
En Israël,  aujourd’hui,
cela  a-t-il encore un sens ?


Avec l’aimable participation de

Nathalie BLAU,
Rédactrice en chef du Jérusalem Post en français

Denis CHARBIT,
Professeur de sciences politiques à l’Université Ouverte

Emmanuel NAVON,
Professeur de relations internationales
Candidat du parti Likoud à la députation

Modérateur :
Dror Even-Sapir,
journaliste à Guysen TV


Un film-portraits des intervenants sera projeté avant le débat

Un apéritif-dinatoire (charcuterie cachère et vin) sera servi en fin de soirée
P.A.F. 55 SH
Réservations obligatoires (mais sans engagement) à :                 rogergoldstein@yahoo.fr, tel 09 950 00 71
Le traditionnel critère droite-gauche a-t-il encore une place ? Correspond-il à ce que les Français d'Israël ont connu dans leur pays d'origine ?  Est-il encore lié aux différentes options de politique étrangère ? Au sort des territoires de Judée-Samarie ? Le mouvement de contestation sociale de l'été dernier a-t-il bouleversé la donne ?  Ces questions, et bien d'autres encore, seront abordées par nos intervenants : Nathalie Blau, qui dirige l'édition en français du grand quotidien Jerusalem Post, Denis Charbit, politologue et homme de gauche, Emmanuel Navon, universitaire, militant Likoud et candidat à la députation. Ils débattront entre eux et répondront aux questions du public.

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:22



Alors que la campagne pour les législatives 2012 bat son plein, JSSNews a pu interroger Eric Veron, jusqu’à présent homme de l’ombre de Philippe Karsenty. Mais c’est désormais officiel : ce français d’Italie est officiellement investi suppléant de M. Karsenty. L’occasion pour nous de tirer son portrait.

JSSNews : Eric Véron, vous êtes le suppléant de Philippe Karsenty, candidat à la députation pour la 8ème circonscription des Français de l’Etranger. Pourriez-vous vous présenter ?

Eric Veron : Entrepreneur résidant à Milan, 37 ans, j’ai créé mon entreprise en 2003 dans l’immobilier industriel. Né aux Pays-Bas, binational franco-hollandais, j’ai épousé une italienne et j’ai deux enfants, toutes deux nées à l’étranger. Mes origines familiales et mon expérience professionnelle m’ont conduit à travailler aux Etats-Unis, au Portugal, aux Pays-Bas, en Chine et finalement en Italie. J’ai fréquenté les lycées français de l’étranger et les écoles européennes ; je crois donc pouvoir affirmer que je suis pleinement un « Français de l’étranger » !

JSSNews : Vous avez été adhérent de l’UMP, vous vous êtes engagé dans la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Pourquoi n’avez-vous pas poursuivi votre engagement avec l’UMP ?

E. V. : En effet, je me suis engagé à l’UMP lors de l’élection présidentielle de 2007 ; j’ai même été président du Comité de Soutien de Nicolas Sarkozy en Italie. Libéral, de centre-droit, je pense que Nicolas Sarkozy a incarné par le passé les idéaux d’une droite modérée, européenne et tolérante. Malheureusement, en tant que Français de l’étranger, je n’ai pas retrouvé les mêmes idées dans sa campagne de 2012, qui était eurosceptique, identitaire, presque xénophobe… Avec cette campagne, Nicolas Sarkozy et l’UMP m’ont déçu et parfois même choqué.

JSSNews : C’est donc pour cela que vous avez préféré soutenir Philippe Karsenty plutôt que Valérie Hoffenberg, candidate de l’UMP ?

E. V. : Oui, mais pas seulement. Je trouve que le parachutage de Valérie Hoffenberg est misérable. Elle ne doit son investiture qu’à sa proximité avec Nicolas Sarkozy. Elle n’a aucune idée des préoccupations des Français de l’étranger. Bref, elle ne représente que les quelques rares adhérents de l’UMP dans la circonscription et la « voix de son maître »…

Philippe Karsenty, lui, est un candidat libre. Résolument de centre-droit, il n’est investi par aucun parti même s’il reçoit de plus en plus de soutiens, notamment en Italie. Très populaire en Israël, il refuse cependant d’être un candidat « communautaire », au contraire d’autres candidats qui se déclarent ouvertement être uniquement « les candidats d’Israël ». Je trouve d’ailleurs cette formule insultante pour les autres Français de l’étranger. Philippe Karsenty est l’unique candidat qui est allé à la rencontre de TOUS les Français de l’étranger, qu’ils soient en Italie, en Grèce, à Chypre ou ailleurs ! De plus, ses combats pour une plus grande transparence des médias français, qui lui ont valu sa notoriété internationale, et son expérience politique de maire-adjoint d’une ville française emblématique, Neuilly, font de lui le candidat le plus crédible pour représenter efficacement les Français de notre circonscription à l’Assemblée nationale.

JSSNews : Quels sont donc les principales idées que Philippe Karsenty veut défendre à l’Assemblée Nationale ?

E. V. : Pour la première fois, les Français de l’étranger auront leurs représentants. C’est donc une occasion unique de faire valoir nos droits et nos préoccupations. L’UMP comme le PS ont affirmé qu’ils voulaient réformer la fiscalité des Français de l’étranger. Mais nous ne sommes pas des nantis ! Nous payons nos impôts dans nos pays d’accueil et la TRÈS grande majorité des Français de l’étranger ont choisi leur pays d’accueil pour des raisons familiales, professionnelles ou affectives. Au contraire de ce que sous-entendent l’UMP et le PS, nous ne sommes donc pas des profiteurs de fiscalités plus avantageuses. Philippe Karsenty, s’il est élu, se battra jusqu’au bout contre ces clichés et contre les intentions malveillantes de l’UMP et du PS. Autre grand thème du candidat : la scolarité des enfants des Français de l’étranger. La France dépense des sommes colossales dans les différents programmes de la francophonie et une multitude d’agences inutiles avec les résultats contrastés que nous savons… Nous sommes pour le rayonnement culturel de la France, et nous sommes persuadés que son meilleur vecteur est l’école. C’est pourquoi, nous militons pour réduire les frais de la scolarité des citoyens français, et l’augmentation des capacités d’accueil des établissements scolaires (pour répondre à la demande croissante des inscriptions).

JSSNews : Mais les idées suffiront-elles ? Arrivera-t-il à être élu, sans soutien de partis ?

E. V. : Son principal soutien vient de sa crédibilité, de la notoriété de ses engagements et de toutes les personnes qui se reconnaissent en lui dans les pays de la circonscription. En Italie, c’est assez impressionnant ! Je crois que nous avons besoin d’un candidat libre. Les partis politiques s’intéressent avant tout aux Français de métropole. En tant que Français de l’étranger, j’observe que les partis ne sont pas à l’écoute de nos préoccupations. Leurs candidats, dociles et parachutés, ne connaissent en fait rien à nos besoins…
Philippe Karsenty est de plus en plus soutenu et j’observe que même s’il a souhaité conserver son indépendance et n’accepter l’investiture d’aucun parti, il est soutenu par le Parti Libéral Démocrate (héritier des libéraux d’Alain Madelin) et par le Parti Chrétien Démocrate.
N’oubliez pas non plus que la représentante de l’UMP à Rome, Dominique Sicouri, a quitté la campagne de la candidate officielle de son parti pour soutenir activement Philippe Karsenty.
Lorsque j’ai rencontré Philippe Karsenty, il m’avait été présenté comme le candidat favori en Israël. Je dois dire qu’il est aussi devenu le favori en Italie où les médias (télévisions et presse écrite) ne cessent de l’interroger.

Propos recueillis par E. Petrosino

Visitez mon site de campagne: www.KARSENTY2012.com

Philippe Karsenty 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:18
Publié le : 11 mai 2012
Print Friendly

L’arrivée de François Hollande au Palais de l’Eysée marque un déclin important pour la France du point de vu de sa stature internationale, mais aussi et surtout à l’égard de sa situation économique (chômage structurel, dépenses publiques inconsidérées, dette publique atteignant 90% du PIB etc.).

Richard Prasquier, Président du CRIF, dans un interview avec Ha’aretz au lendemain du premier tour des élections présidentielles, faisait part de son inquiétude pour la communauté juive de France si les socialistes (alliés aux verts et autres partis d’extrême gauche) remportaient le second tour des élections présidentielles.

Au delà de la situation économique, les juifs s’inquiètent – à juste titre – pour leur propre sécurité: l’attentat de Toulouse a libéré la parole antisémite en France, a tel point que le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme a lancé une campagne de recrutement pour des agents de sécurité destinés aux écoles juives et synagogues.

Il ne fait aucun doute que l’Aliyah française s’accélèrera, un fois de plus, dans les prochains mois.

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Cette Aliyah française en général, bénéficie d’une sous-représentation politique atypique pour un pays comme Israël, où les minorités sont traditionnellement reconnues, respectées et intégrées.

Alors que certaines minorités (les israéliens arabes ou les israéliens de l’ex-URSS par exemple) ont des partis politiques entiers dédiés à la défense de leurs intérêts, les israéliens d’origine française n’ont même pas un parlementaire bénéficiant d’un mandat comparable.

Avec des nouvelles élections prévues en 2013, les israéliens français se trouvent pour la première fois avec l’opportunité de faire élire à la Knesset un parlementaire issu de l’Aliyah française.

Connu des cercles francophones, Emmanuel Navon est professeur de Relations Internationales à l’Université de Tel-Aviv, auteur de plusieurs livres, consultant privé et orateur.

Depuis plusieurs années, Emmanuel Navon est l’invité du CRIF, du Comité Républicain de la Chambre des Représentants, de l’Université de Columbia, de l’AIPAC ou encore d’HEC Montréal afin de défendre l’Etat Juif publiquement sur les campus, dans les parlements et au sein d’ONG.

Emmanuel Navon incarne le combat dont l’Etat juif a aujourd’hui singulièrement besoin. En tant qu’universitaire, il brise le quasi-monopole anti-israélien de sa profession et use de sa rigueur académique afin d’inspirer un engagement éclairé dans les rangs d’Israël.

Ses articles publiés dans The Jerusalem Post, Israel Hayom, Ynet, Le Monde ou Le Figaro, ainsi que ses apparitions sur France 24 ou Sun TV lui permettent de faire entendre une nouvelle voix pro-israélienne, décomplexée et pragmatique dans les sphères médiatiques, trop souvent hostiles à l’Etat juif.

Aujourd’hui candidat aux primaires du Likoud, Emmanuel Navon a besoin de votre engagement afin d’être le représentant des nouveaux immigrants français au sein du parti à la prochaine Knesset.

Vu les circonstances politiques en France ainsi qu’en Israël, il est impératif que les israéliens français appuient en masse la candidature d’Emmanuel Navon.

Emmanuel Navon a besoin de tout votre soutien pour mener à bien sa campagne électorale. Vous pouvez dès maintenant contribuer à son succès en effectuant une donation en ligne sur le site www.navon.com, en rejoignant son équipe de campagne et en votant pour lui lors des primaires du Likoud.

Dan Levy – JSSNews
L’auteur est directeur de campagne d’Emmanuel Navon – Les articles publiés en Tribune Libre n’engagent que leurs auteurs

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 17:34

Je vous ai déjà conté l’histoire de nos jardiniers : http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-charles-georges-valery-francois-jacques-et-nicolas-jardiniers-104296392.html

 

 

Notre règlement de copropriété prévoit que nous lancions un appel d’offre pour renouveler notre jardinier tous les cinq ans. C’est toujours au mois de Mai.

 

Connaissant la date de l’appel d’offre bien à l’avance, les beaux parleurs de la petite fenêtre dès l’arrivée de Nicolas ont claironné à qui veut l’entendre que ce jardinier avait de mauvaises manières, qu’il leur donnait le tournis à force de s’agiter, que ses actions aussi nombreuses ne pouvaient être réfléchies.

 

Ils étaient les ardents soutiens d’une belle jardinière Ségolène, de l’entreprise concurrente qui avait échoué très près du but, aussi les beaux parleurs enrageaient-ils.

 

Comme expliqué dans un précédent pneumatique, Nicolas avait totalement modifié l’ordonnancement du jardin. Il avait tracé des massifs tirés au cordeau, les allées bordées de jolis arceaux étaient bien ratissées, les massifs étaient en contrebas afin d‘éviter la déperdition d’eau, dont la consommation avait baissé d’une manière importante, grâce à l’appoint d’un tuyau.

 

L’ancien mari de Ségolène avec qui il œuvrait dans la même entreprise brigua alors le poste, il obtint le droit de postuler après une longue lutte qui l’opposa à ses amis, qui le désignèrent alors. Depuis un an, il voyageait beaucoup afin de trouver des soutiens pour son appel d’offre.

 

Nicolas de son côté, très occupé à biner son jardin, et à arracher les mauvaises herbes, ne souhaitait pas s’inquiéter du renouvellement de son mandat. Il considérait qu’il était payé pour une tâche qui ne pouvait être déléguée, et qu’il ne convenait pas de courir après 2 lièvres pensant que le travail bien fait entrainerait automatiquement le renouvellement de sa Charge.

 

Beaucoup de copropriétaires étaient satisfaits de son travail, mais d’autres ne l’entendaient pas de cette oreille, car la plus grande partie de la production des fruits et des légumes était engloutie par le règlement des factures de l’eau d’Évian nécessaire à l’arrosage.

 

Conscient de ce mécontentement, François s’entoura de nombreux amis qui concoururent également à l’appel d’offre, chacun promettant d’apporter au plus grand nombre des avantages que personne n’avait jamais escompté pour peu qu’on les choisissent.

 

Tous les jours il nous était proposé de grands bénéfices que chacun pourrait utiliser aisément vu qu’il nous distribuerait du temps supplémentaire pour nos loisirs, car ils avaient mis au point un nouveau moteur à la machine à distribuer du temps qui en donnait beaucoup plus que l’ancien système.

 

Beaucoup de copropriétaires se sont laissé convaincre, d’autant que François nous promettait aussi de travailler plus vite puisqu’il s’entourerait de nombreuses aides parmi ses amis.

 

Hier soir donc François emporta l’Appel d’offre, immédiatement une immense fête avec des fanfares et des lumières s’engagea pour toute la nuit.

 

Au petit matin, on se rendit compte que de nombreux étendards avaient été brulés dans les contrées méridionales du domaine, alors qu’au septentrion c’étaient des charrettes qui furent mises à feu pour la plus grande joie de cette jeunesse sympathique, bonne vivante qui prend son plaisir dans des illuminations nocturnes.

 

La maréchaussée présente sur les lieux se gardait bien d’intervenir ayant reçu l’ordre de ne pas bouger, sous peine d’embastillement, les juges ne les portant pas dans leur cœur.

 

Les beaux parleurs de la petite fenêtre, informés n’en firent pas état, il ne fallait pas gâcher la belle fête qu’ils nous concoctaient depuis des années.

 

Nous ne savons toujours pas quand François pourra rejoindre la petite dépendance que nous lui allouons avec sa charge, nous ne savons pas non plus quelle sera la composition de ses aides, il parait que les choses ne pressent pas.

 

De nombreux jardiniers gérant d’autres domaines lui ont adressé leurs félicitations, et l’ont déjà convié à des rencontres amicales au cours desquelles ils échangeront leurs recettes.

 

La source d’Évian n’a toujours pas donné signe de vie, l’avenir nous dira quelles sont ses prétentions.

 

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant des nouveaux potins dont je vous sais gourmant.

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 13:13

Philippe-KARSENTYet-Guy-MILLIERE.jpg

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 08:17

De nombreux juifs Français ont conservé leur idées d'un vote à gauche en raison de leur ressenti antérieur, de la vision du monde que leur ont légué leurs parents qui n'ont trouvé d'autres moyens d'expression en Europe centrale et en Russie pendant les années noires, ou bien en Algérie, Maroc, et Tunisie. C'est un choix qui leur appartient car lorsqu'on se bat pour son portefeuille, on vote avec son ventre et non avec sa tête.

Tout au long de cette campagne j'ai basé mes analyses des programmes de chacun sur des plans économiques essentiellement:  ANALYSE COMPAREE DES PROGRAMMES ELECTORAUX DU FN, DU PS, DE L’UMP.

 

La campagne se déroulant dans une absence totale de comparaison des projets, et sous fond d'invectives personnelles ce qui n'est pas à la gloire des débatteurs, comment être le Président de tous les Français lorsqu'on exclu tous ceux qui soutiennent votre adversaire, et se revendiquent des idées qu'il a mises au coeur de son programme.

 

Par ailleurs jeter l'opprobe sur 20% de l'électorat en le taxant de raciste, en s'appuyant sur 14% d'un électorat aux idées racistes totalement affichées fait part d'un délitement des idées que j'ai déjà évoqué lors des articles: Le Délitement de la France 1 également Le Délitement de la France 2 aussi Le Délitement de la France 3 et enfin Le Délitement de la France 4

Cette série d'articles afin d'attirer l'attention sur cette dérive nauséabonde.


Dimanche le choix des électeurs va être double, un choix économique non débattu pendant la campagne alors qu'attendu par le Français inquiets de l'avenir, mais ne cernant pas la totalité des dangers, masqués par de nombreux nuages noirs dont seule la couleur donne à réfléchir, et déterminent une seule pensée "J'ai peur".

 

De quoi a-on peur? de l'inconnu, exemple la nuit, car on ne distingue pas les formes, et les ombres projetées par un éclairage lointain sont démesurées par rapport à la réalité de la forme des corps dont elles sont issues. Rallumez la lumière, laissez venir le jour, et la peur disparait. Le rôle des Candidats arrivés au second tour de l'élection n'était-il pas d'identifier les écueils en les éclairant de leur savoir? N'était-il pas de débattre de la façon de les contourner afin d'éviter un naufrage?

 

Nicolas SARKOSY souhaitait 3 débats afin que les trois sujets qui préoccupent les Français soient traités d'une manière exhaustive. François HOLLANDE a refusé car disait-il la tradition était d'un débat unique, il a fait preuve ici d'archaïsme, car les Français souhaitaient être informés, et il est préférable d'exposer des idées en trois débats de 1 heure et 30 plutôt qu'aucours d'un seul de 2 heures 40, l'auditoire se lasse. 

 

Au cours de ce débat, nous avons assité à tout sauf à une confrontation d'idées autour des progrmmes de chacun afin d'édifier les télespectateurs avides de comprendre. Les mensonges et les invectives ne sont pas la preuve de la capacité à gouverner: Le Débat du 2 Mai Poker menteur socialiste.

 

Les questions essentielles qui ont été absentes ce soir là et non suffisament débattues:

  • Comment retrouver une France forte en supprimant son déficit et à quelle date?
  • Quelles sont les conséquences du vote des Étrangers aux municipales?

Ces questions n'ayant pas été évoquées ou éludées du débat, je tente d'y apporter une réponse, mais mon millier de lecteur n'est pas grand chose comparé aux 18 millions de télespectateurs du 2 Mai.

 

Comment retrouver une France forte en supprimant son déficit et à quelle date?

 

Nicolas SARKOSY a répondu à cette question dans une très longue lettre aux Français que j'ai résumée : Les réalisations de Nicolas SARKOZY face à son dénigrement .

 

Le Candidat François Hollande propose: d'abroger la Réforme des retraites qui a été réalisée dans une absence totale de heurts qu'on avait connus avec la loi JUPPÉ lorsque Jacques CHIRAC était Président.

Cette réforme a colmaté l'hémoragie du régime des retraite articulé sur la cohésion des cotisants, et des retraités selon les chiffres de  la fin de la guerre:

  • La durée de vie s'allongeant de 3 mois par an.
  • La chute de la natalité inversant la pyramide des âges.
  • Le chômage en nette augmentation par rapport à cette époque.
  • L'arrivée intempestive d'immigrants de 65 ans et plus à qui on arroge des droits alors qu'ils n'ont jamais cotisé.
  • La réduction sous François Mitterrand de l'age de la retraite passant de 65 à 60 ans sans tenir compte des conséquenses budgettaires qui en découlent.
  • Demi-tour sur la règle instaurée de non renouvellement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, en engageant en 5 ans 60.000 enseignants supplémentaires qu'il faudra rémunérer au minimum 62 ans (42 ans de travail puis environ 20 ans de retraite). Il nous donne un chiffrage sur un an et sur 12.000 postes. Ce qui est une escroquerie caractérisée.

François BAYROU dont la campagne s'est articulée autour du thême il faut absolument réduire les déficits budgétaires vient de se prononcer avec son soutien en faveur de François HOLLANDE (en réalité sa détestation de Nicolas SARKOSY). Il vient de signer la fin de son parcours politique, on ne peut demander à des électeurs d'être soutenu sur un programme de diminution des déficits  budgétaires, et appeler à voter pour celui qui va les augmenter.

 

On constate par ailleurs que les décisions prises en 1981 par François MITTERRAND relatives à la retraite voient les effets nocifs culminer en 2011 soit 30 ans après. Il faut expliquer à la jeunesse que leurs parents en votant socialiste pour obtenir une réduction de leur temps de travail ont reporté la charge économique sur leurs enfants. C'est une belle transmission d'héritage des parents de léguer à leurs enfants des dettes!!! La jeunesse d'aujourd'hui, qui ne maîtisait pas cette histoire, est-elle prête à rnouveler le même cadeau à ses enfants? L'histoire retiendra quelle décision ils ont prise, et leurs enfants sauront leur rappeler ceci en fonction de l'héritage qu'ils leur laisseront.

 

Quelles sont les conséquences du vote des Étrangers aux municipales?

 

 

Lorsqu'un Français vote aux municipales, il élit un Maire qui devient automatiquement Grand Électeur, Les Sénateurs sont élus par les Grands Électeurs.

Ceci étant posé, ce sytème garantit que ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de la France verront élus un Sénateur par des Maires eux mêmes élus par des électeurs se réclamant de ces valeurs.

 

Le progamme de François HOLLANDE, prévoit de d'octroyer  le droit de vote aux Étrangers, et d'être éligibles lors des élections locales.

Lorsqu'on identifie ces étrangers, on se rend compte que la majorité d'entre-eux refusent les règles et les valeurs dont nous nous réclamons.

Ils veulent imposer la charia, et le meilleur moyen de l'obtenir légalement, c'est de l'obtenir par le vote du plus grand nombre.

Si nous leur octroyons ces droits, la couleur du Sénat va devenir celle des adeptes de la Charia, ils n'en font aucun secret, ils le proclament.

Par ailleurs, la natalité des Étranger étant nettement plus importante que celle des Français, leurs enfants nés en France sont automatiquement Français selon la loi du Jus Solis, autoriser un plus grand nombre d'immigrants revient à changer la France dans des proportions que la jeunesse n'a pas toujours appréciée, cette jeunesse pleine d'idée de tolérance et de partage se verra alors imposé la Dhimmitude. Paroles de tous les bords ! Ils les ont écrites et signées !!!

 

En ce qui concerne les Juifs Français: leur vote n'a jamais été communautaire, il s'est toujours trouvé réparti sur les différents canditdats de tous les bords politiques. Celui des mussulmans se comporte cette fois-ci différement: Pour une France Hallal, votez HOLLANDE.

 

Les jufs ayant voté pour Nicolas SARKOSY en 2007 sont aujourd'hui partagés, ils lui reprochent le vote à l'Unesco.

 

A ceci nous pouvons répondre que ceux qui sont le plus directement impliqués par ce vote ce sont les Franco-Israéliens. Comme ils sont confrontés en permanence à des problèmes que la France commence à découvrir, ils sont beaucoup plus matures dans cette réflexion relative à l'Islam radical.

 

Ils ont donné l'exemple en votant au premier tour en grand nombre pour Nicolas SARKOSY. Cet article s'adresse plus particulièrement aux Franco-Israéliens s'étant abstenus au premier tour, qu'ils suivent la voix de la raison, si vous ne votez pas pour quelqu'un votez contre l'autre mais prenez vos responsabilités, engagez-vous.

 

Ci-dessous un appel d'un Israélien qui s'invite au débat:   


Yosh Ben     3 mai 21:35
Frères et Soeurs :
Je ne suis ni Français ni votant ,aux présidentielles,mais de grâce allez y voter car le devoir nous appelle :"Espérons un Miracle pour que Sarkozy soit réélu",mon devoir est de vous rappeler qu’ Israël doit être renforcée pour mieux contribuer a votre SÉCURITÉ personnelle , que Hollande soit Islamiste ou opportuniste ou tout simplement un illustre socialiste, je m'en fout vraiment :un Juif et /ou un Français qui vote Hollande se tire des balles aux pieds, en courant (comme on dit dans Tsahal), et le ciel est la seule frontière du résultat .

EXCUSEZ MON INTERVENTION ÉTRANGÈRE d’israélien, MAIS LE PEUPLE D'ISRAËL M'EST ENCORE CHER , même si vous êtes Jcall ,Jstreet ou JCrif ,UEJF etc...ce n'est pas le moment de vous battre :l'Union du peuple d’Israël est plus qu'un MUST en ce moment ,comme dans le passé ,et sa force est la votre .
AM ISRAEL HAI ,עם ישראל חי וקיים .
ALLEZ Y VOTEZ , ALLEZ Y VOTEZ , ALLEZ Y VOTEZ .
Yosh Ben

 

 

Vous le voyez, le raisonnement est qu'il s'agit ici d'un choix de civilisation, être libres ou être Dhimmi. Wikipédia la Dhimmitude.

 

Cette élection devrait connaître un scrutin à une très petite majorité, celle-ci étant de 50% + 1 voix, votre vote est décisif, car il s'agit de votre voix, ne laissez pas aux autres le soin de choisir à votre place, c'est l'avenir de vos enfants qui est en jeu.

 

Bon choix.

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 20:46

   
Marc Leblond     3 mai 18:35
Lettre ouverte à François Hollande par le Professeur Bernard DEBRÉ
"Le discours de François Hollande, a été superbe ! Des mots
lancés que chacun pouvait s'approprier avec saveur, contentement
et émotion ! « Liberté, liberté chérie ! » « La France, notre
France ! » Mais derrière, ce discours était un festival de lieux
communs, d'erreurs ou de propositions extrêmement dangereuses.

En premier lieu, ce discours était un festival
d'erreurs. A quoi sert-il de faire inscrire dans la Constitution la
loi de 1905 de séparation entre les églises et l'Etat alors que
l'article 1er de cette même Constitution dispose que la France est
« une République (…) laïque » ?

Comment suggérer la création d'une banque dédiée
aux entreprises alors qu'elle existe déjà (OSEO) ? Cette banque
publique remplit d'ailleurs assez bien son but, tout comme le FSI
(fond stratégique d'investissement), abondé conjointement par
l'État et la Caisse des Dépôts.

Créer un livret de croissance ? Maisil existe
déjà, Monsieur Hollande ! Il s'appelle livret de développement
durable et succède au Codevi.

L'illusion du discours est d'affirmer que
François Hollande ira rencontrer Madame Merkel afin de renégocier
les traités. Certes, Monsieur Hollande, elle n'attendrait
vraisemblablement que vous pour le faire et vous faites peu de cas
de tout ce qui a été négocié auparavant, avec parfois certaines
difficultés, mais avec ténacité, par Nicolas Sarkozy, ou des 25
autres pays de l'Union qui ont voté pour le dernier traité !

De plus, vous allez donner des instructions à la
Banque centrale européenne. Vous allez créer les « euro bonds » et
dynamiser, à vous tout seul, l'Europe ! Ce sont des gesticulations
velléitaires même si la façon de les dire a pu plaire.

Mais vous êtes, Monsieur Hollande, comme Zorro
partant en Chine.Vous allez enfin faire plier le gouvernement
chinois. La monnaie chinoise devra être convertible ! Il ne vous a
pas échappé que c'était l'objectif, depuis un certain nombre
d'années, du gouvernement américain, de l'Europe et de beaucoup
d'autres pays. Pour l'instant, la Chine reste inflexible. Alors
enfin, Monsieur Hollande, tout va changer car vous arrivez ?

Certes, ce discours provoque une petite musique
bien agréable lorsqu'on l' écoute. Illusions et illusionnisme peut-
être ? Quant aux décisions plus pragmatiques, plus proches de nous
comme faire voter les étrangers aux élections locales, je voudrais
simplement attirer votre attention sur le vote des Tunisiens ayant
double nationalité et qui ont élu des islamistes dans leur pays
d'origine lors du dernier scrutin ! Que feraient-ils en France si
jamais les socialistes leur accordaient le droit de vote aux
élections locales ? Certes, il semblerait qu'ils ne puissent pas se
présenter eux-mêmes, mais ils auront des porte-paroles et nous
verrons arriver dans notre pays un islamisme pur et dur comme en
Egypte, en Tunisie ou ailleurs. Croyez-vous véritablement que les
étrangers en France doivent voter ou ne s'agit-il que de démagogie
dans le but de séduire l'extrême gauche ? Vous savez bien que ce
système provoquerait la naissance de ghettos dans chaque ville, par
un vote communautaire !

Vous avez désigné votre adversaire : le monde de
la finance. Encore une fois, il s'agit d'une phrase creuse.
Imaginez-vous que l'on puisse aujourd'hui désigner un adversaire
qui n'a ni nom, ni forme ? La finance doit-elle être bannie de
toute politique dans un marché ouvert et international ? Si telle
est la vérité, pourquoi se battre pour la convertibilité de la
monnaie chinoise ?

Ce discours était composé de beaucoup
d'incantations, mais tels des chants grégoriens, ils sont beaux à
entendre, mais ne sont pas faits pour être compris. C'est un peu
résumer ce qui s'est passé au Bourget. Belle musique, les paroles,
c'est autre chose ! Promettre, promettre mais pas n'importe quoi!!!!"
Professeur Bernard DEBRÉ

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 18:39

 

En avant première du débat, nous avons eu droit à un interview de Ségolène ROYAL, à la question quelle est la meilleure qualité de François HOLLANDE et quel est son plus gros défaut ? Elle a répondu qu’il n’avait que des qualités.

 

La preuve : http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-ce-que-le-ps-pense-de-fran-ois-hollande-103288123.html

Voir 0 mn 28 et 0 mn 39. Mais pendant 1 mn 05 c’et très bien également.

 

Tou au long des 2 heures 40, le tirage au sort a déterminé que François HOLLANDE devait démarrer alors que Nicolas SARKOSY aurait la faveur de la dernière parole.

 

François HOLLANDE à chaque question après avoir interrompu Nicolas SARKOSY, reprenait la parole afin de clôturer le débat, et le modérateur avait beaucoup de mal à le contenir dans les règles énoncées au début du débat. François HOLLANDE a eu la parole 78 minutes, au cours desquelles il a énoncé de nombreuses contre vérités, que Nicolas SARKOSY a relevées ponctuellement.

 

Pendant les 78 minutes de parole de Nicolas SARKOSY, François HOLLANDE n’a eu de cesse de l’empêcher de parler selon la triste habitude de tous les Eléphants du parti socialiste qui coupent la parole à leur interlocuteur dans le but de le déstabiliser, de lui faire perdre le fil de son exposé, et lui faire perdre du temps de parole.

 

Nicolas SARKOSY imperturbable a continué sur le même ton, sans élever la voix tel qu’il l’avait déjà fait avec Ségolène ROYAL qui s’était emportée.

 

François Hollande a terminé en disant qu’il serait le Président du changement, qu’il serait … Nicolas SARKOSY lui a répondu qu’il définissait un homme normal, que la France avait besoin d’un Président exceptionnel.

Puis il a exposé ses réalisations en prenant à) contre pied François HOLLANDE dans toutes ses allégations en vue de brocarder le Président.

 

Ce que François HOLLANDE a omis de nous dire dans sa longue énumération:

Moi, Président de la République, je ruinerai la France,

Voici ce que n'a pas dit François Hollande hier. Tout est vrai. Vous pouvez lire les liens pour vérifier les informations données.

Diffusez ce texte à vos amis avant le 6 mai.

Moi, président de la République, je ruinerai la France, comme je l’ai déjà fait avec la Corrèze, dont la dette a explosé au cours de mon mandat.

Moi, président de la République, comme je l’ai fait pendant 10 ans à la tête du PS, je protégerai tous mes amis mis en examen et condamnés par la justice.

Moi, président de la République, je donnerai le droit de vote aux étrangers pour compenser la perte de l’électorat populaire. (Signez la pétition contre le droit de vote des étrangers)

Moi, président de la République, je fermerai les yeux sur les turpitudes sexuelles de DSK, comme je l’ai déjà fait dans le passé (affaire Tristane Banon).

Moi, président de la République, je serai obligé de faires des cadeaux aux 700 imams et à Tariq Ramadan qui ont appelé à voter pour moi. Il faut savoir remercier ses amis.

Moi, président de la République, je régulariserai les clandestins, comme me le demande mes alliés Mélenchon et Joly. Cela fera toujours quelques électeurs socialistes en plus.

Moi, président de la République, je créerai 60 000 postes de fonctionnaires en plus dans l’éducation nationale, même si je n’ai jamais su calculer combien cela coûtait !

Moi, président de la République, je ferai du cynisme une vertu politique, comme mon maître François Mitterrand l’a fait avant moi en roulant tous les Français dans la farine, y compris les électeurs de gauche.

Moi, président de la République, j’irai dire aux dirigeants chinois tout ce que j’ai sur le cœur, mais comme ils ne me recevront pas, comme ils l’ont déjà fait avec mon émissaire Laurent Fabius, je rentrerai bredouille, mais cela m’aura permis de faire une belle balade aux frais des contribuables.

Moi, président de la République, je laisserai mes conseillers en sécurité confortablement installés dans leur gros fauteuil, critiquer les policiers du RAID qui risquent leur vie sur le terrain.

Moi, président de la République, je me présenterai comme le candidat du rassemblement, ce qui ne m’empêchera pas de dire que je n’aime pas les riches, et de laisser mon porte-parole traiter les électeurs du FN de xénophobes.

Moi, président de la République, je me lancerai dans une grande chasse aux sorcières pour mettre au placard tous les hauts fonctionnaires qui ont travaillé avec la droite, je demanderai également la tête des journalistes de droite, comme Etienne Mougeotte, a qui j'ai refusé une interview.

 

Enfin, à nous de faire en sorte, que le 6 mai, François Hollande ne soit pas Président de la République.

 

                                                     Eli LAIK

 

 


Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 17:33

LE MONDE | 02.05.2012 à 14h19 • Mis à jour le 02.05.2012 à 16h14

Par Bernard Belloc, Marc Ivaldi, Philippe Mongin, Philippe Trainar, etc...

Abonnez-vous
15 € / mois
  Réagir   Classer Imprimer Envoyer

Partager google + linkedin

fermer

Depuis 2007, grâce à Nicolas Sarkozy et François Fillon, la réforme a cessé d'être un slogan vide comme elle l'a été trop longtemps par le passé.

Du quinquennat écoulé, nous retiendrons particulièrement les dispositions sur les retraites, qui enregistrent cette évidence que le régime des pensions doit s'ajuster à l'espérance de vie ; la loi relative aux libertés et responsabilités des universités, qui confère aux universités l'autonomie dont jouissaient déjà les collectivités locales et les entreprises publiques ; l'instauration du revenu de solidarité active, qui améliore un système d'allocations foisonnant et désincitatif ; ces autres simplifications nécessaires qu'apportent les nouvelles cartes judiciaire et militaire ; la modernisation du service public grâce à des fonctionnaires un peu moins nombreux mais mieux rémunérés ; la loi Hadopi contre le téléchargement illégal, imparfaite mais préférable au statu quo.

La politique de la demande, chérie des politiques malgré son inefficacité aux yeux des experts, a été enfin rétrogradée derrière la politique de l'offre, et le soutien aux entreprises s'est traduit de nombreuses manières : abolition de la taxe professionnelle, extension du crédit d'impôt recherche, assouplissement relatif du contrat de travail, investissements du grand emprunt, statut de l'autoentrepreneur, sans parler des abaissements de charges maintenus pour compenser l'effet destructeur des 35 heures.

La transparence de la politique économique a bénéficié du renforcement constitutionnel du parlementarisme et de gestes courageux, comme l'abandon de la présidence de la commission des finances à l'Assemblée nationale ou la nomination d'un opposant à la tête de la Cour des comptes.

Lire la tribune des économistes proches du Front de gauche appelant à battre Nicolas Sarkozy et celle des économistes soutenant François Hollande

Certes, le bilan reste en deçà des plus hautes espérances. Nous regrettons que la suppression des niches fiscales et l'instauration de la TVA sociale interviennent si tard, que la réduction des déficits publics soit trop confinée à l'Etat central, alors que la gabegie des dépenses de santé perdure et que les collectivités locales maintiennent une gestion dispendieuse.

Nous déplorons que la pédagogie des réformes ait été imparfaite, notamment parce qu'elles ne se sont pas inscrites dans un plan d'ensemble annoncé. Mais, après des décennies perdues, il faut savoir gré à Nicolas Sarkozy et François Fillon d'en avoir mené autant de front. Il nous semble indiscutable que la France de 2012 est beaucoup mieux adaptée que celle de 2007 aux exigences de la construction européenne et de la mondialisation.

Ce résultat est d'autant plus impressionnant que la crise a sévèrement limité les marges de manoeuvre. D'autres auraient abandonné les politiques structurelles pour ne s'occuper que de conjoncture, et il n'est pas clair qu'ils auraient fait mieux dans cet ordre : le taux de chômage français était en 2007 supérieur de 0,9 % à celui de la zone euro ; en 2012, il lui est de 0,8 % inférieur.

Un bilan n'est pas tout, et les choix électoraux se font aussi d'après les perspectives. Diminuée par la crise, la France a plus que jamais besoin de réformes pour respecter la discipline de l'euro et affronter la concurrence mondiale, et elle doit choisir le candidat qui saura le mieux les conduire tout en étant capable d'affronter de nouveaux paroxysmes.

Le programme du candidat socialiste François Hollande fait sans doute preuve d'une certaine retenue. Il a multiplié les générosités en direction de ses clientèles - titulaires du smic, automobilistes, enseignants, fonctionnaires - mais bien qu'elles nous semblent déplacées, nous n'en faisons pas le centre de notre critique. Nous prenons acte de son engagement, au moins nominal, sur un échéancier de réduction des déficits publics et de l'annonce discrète qu'il ne reviendrait pas sur toutes les réformes effectuées depuis 2007 (mais malheureusement sur la TVA sociale et la loi sur les retraites, avec un coût élevé pour les entreprises dans les deux cas).

Les perspectives ouvertes par M. Sarkozy nous impressionnent beaucoup plus favorablement. Lui aussi consent des libéralités, mais elles restent mesurées et, pour réduire les déficits, il ose faire porter l'effort jusqu'à deux tiers sur les dépenses publiques, alors que son rival, fidèle au programme du Parti socialiste, ne sollicite guère que les prélèvements.

Il s'en prend même, encore que trop vaguement selon nous, à ces deux vaches sacrées que sont l'assurance-maladie et les collectivités territoriales. Il veut continuer à faire baisser les charges salariales de façon plus convaincante que par le moyen douteux du contrat de génération. Enfin, il promet d'autres réformes indispensables de l'Etat-providence pour lesquelles son bilan le rend crédible, alors qu'elles nous semblent hors de portée politique de François Hollande, comme celles de l'assurance-chômage et de la formation professionnelle.

Pour améliorer la vie de ses citoyens, compter dans le monde et rester à la hauteur de ses engagements internationaux, la France doit encore se moderniser profondément. Ni de droite ni de gauche, la science économique aide à délibérer les choix, et elle a informé le nôtre : des deux candidats, Nicolas Sarkozy nous semble le mieux capable de prendre l'avenir à bras-le-corps.


Bernard Belloc, université de Toulouse-I ; Marc Ivaldi, Ecole d'économie de Toulouse et EHESS ; Philippe Mongin, CNRS et HEC ; Philippe Trainar, économiste ; Régis Bourbonnais, Paris-Dauphine ; Philippe Chalmin, Paris-Dauphine ; Eric Chaney, économiste ; Jacques Crémer (CNRS) ; David Encaoua, Paris-I ; Claude Gamel, Aix-Marseille ; Louis Lévy-Garboua, Ecole d'économie de Paris et Paris-I ; Philippe Gagnepain, Ecole d'économie de paris et Paris-I ; Jean-Pierre Laffargue, Paris-I ; Michel Moreaux, Toulouse ; Christian Morrisson, Paris-I ; Bertrand Munier, IAE Paris ; Emile Quinet, Ecole d'économie de Paris et Ecole des ponts ParisTech ; Dominique Roux, Paris-Dauphine ; Jacques Thépot, Strasbourg.

Bernard Belloc, Marc Ivaldi, Philippe Mongin, Philippe Trainar, etc...

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 08:35

03/05/2012

Le BNVCA condamne l'agression violente de nature antisémite rapportee par la presse locale,commise le 25/4/12 contre des etudiants israeliens à l'université de TOULOUSE par des étudiants propalestiniens
BUREAU NATIONAL DE VIGILANCE CONTRE L 'ANTISEMITISME 8 Boulevard Saint Simon 93700 Drancy 0668563029 Le Président Sammy GHOZLAN DRANCY LE 01/05/12 Le Bureau National de Vigilance Contre l'Antisemitisme condamne avec la plus grande vigueur l'agression violente commise le 25 avril devant l'Université de Toulouse, contre une dizaine d'étudiants israéliens invités par l'U E J F . Selon nos informations ,selon la Dépêche du Midi, et selon un témoin,alors qu'un échange pacifique se déroulait ce 25/4/12 entre les étudiants, une horde d'une trentaine d'autres étudiants hostiles a surgi aux cris d"'Israel Assassin" .Certains étaient équipés de porte voix, Les étudiants pouvant appartenir aux organisations syndicales étudiantes,SUD et FSE se sont attaqués au stand de L'UEJF, tenté d'arracher le drapeau d'Israel. Des jeunes femmes voilées auraient scandé LES JUIFS A LA MER ou "EGORGE LES JUIFS"'EDBAH ELYHOUD" en langue arabe ou encore "RETOURNEZ CHEZ VOUS LES IMPERIALISTES" GENOCIDAIRES " etc .L'intervention du service de sécurité à mis fin à l'attaque. Le BNVCA recommande aux victimes de déposer plainte , en remettant à la police tous les documents filmés dont ils disposeraient, et qui permettront d'identifier les auteurs. Le BNVCA se constituera partie civile à leurs côtés. Le BNVCA demande au Président de l'Université ainsi qu'au Ministre de l'Enseignement Supérieur ,de prendre sans délai ,les mesures administratives et pénales qui s'imposent,notamment contre les étudiants,les organisations estudiantines que les enquêtes disciplinaire et pénale auront révélées. Cette agression commise encore à Toulouse, la ville de la tuerie antijuive du 19/3/12, confirme que la propagande palestinienne est bien la source principale de l'antisémitisme. Les antisémites endoctrinés n'ont plus aucune retenue .

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel