Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 12:29



L’Université du Québec à Montréal (UQÀM) a récemment fait de moi un homme heureux.  Après y avoir donné ma conférence le 30 mars, j’ai été escorté par quatre gardes du corps qui m’ont fait filer par une sortie de secours avant de me fourguer dans une voiture qui s’est enfuie du campus.  Comme c’est grisant de jouer les chefs d’État ou les James Bond !  Malheureusement pour mon amour-propre, la vraie raison pour laquelle j’ai vécu cette scène est que je suis Israélien.

Bien qu’ayant été invité pour donner une conférence sur un sujet anodin (la géopolitique de l’énergie), ma présence à l’UQÀM a créé une controverse parce que je suis Israélien.  Certains étudiants ont exigé l’annulation de mon invitation sous prétexte qu’inviter un Israélien à l’UQÀM serait une souillure pour l’Université puisque Israël « commet un génocide en Palestine. »  Le département de sciences politiques n’a pas rejeté cet argument grotesque, mais a organisé un vote sur la question (une majorité de professeurs a voté contre l’annulation de ma conférence).

Les étudiants qui n’ont pas réussi à m’empêcher de parler à l’UQÀM ont accroché sur les murs de l’Université une photo et une citation de moi dans le but de me discréditer.  Mais tant la photo que la citation qu’ils ont choisies n’ont fait que me rendre fier.  La photo (prise de mon site Internet) me montre dans mon uniforme de Tsahal.  Quant à la citation (également prise de mon site Internet), la voici : « Dire que vous êtes antisioniste mais pas antisémite équivaut à dire que vous n’avez rien contre les Juifs tant qu’ils sont vulnérables. »  En tant que Juif, je suis fier d’être un soldat de réserve de Tsahal.  Et en tant que conférencier et écrivain, j’aime quand on me cite.

Après ma conférence, les "questions" furent en réalité des harangues hystériques (et longues) sur les "crimes du sionisme."  Une étudiante m’accusa d’être un « criminel de guerre » à cause de mon affiliation à l’Université de Bar-Ilan (je suis membre du Comité directeur du Centre pour la Communication internationale à l’Université de Bar-Ilan).  Étant donné que l’Université de Bar-Ilan dirige un programme d’enseignement à l’Académie d’Ariel, cela fait de moi un criminel de guerre.  Ce à quoi j’ai répondu que l’Académie d’Ariel, contrairement au campus de l’Université de Tel-Aviv (où j’enseigne), n’a pas été construite sur les ruines d’un village arabe, et que contrairement à mes collègues arabes en Israël je ne peux pas en tant que Juif être professeur dans un pays arabe.

J’ai continué à énumérer des faits embarrassants qui ont rendu mes accusateurs ridicules -au point qu’ils ont fini par quitter la salle.  Mais ils sont revenus plus tard avec des haut-parleurs pour hurler « Sionistes, meurtriers ! »

« L’antisémitisme est le snobisme du pauvre » a écrit Jean-Paul Sartre dans ses Réflexions sur la question juive.  Aujourd’hui, l’antisionisme est le snobisme de l’ignorant. Dans de nombreux campus, nul n’est besoin d’être érudit pour impressionner : il suffit d’être outré en parlant d’Israël.

Mon public à l’UQÀM n’était par composé uniquement d’incitateurs arabes et d’idiots du village. En réalité, de nombreuses personnes sont venues me serrer la main à la fin de ma conférence pour me remercier.  Certains étaient juifs, beaucoup étaient chrétiens.  Ils m’ont tous dit la même chose : « Merci d’avoir dit la vérité, merci de nous avoir rendu notre fierté, merci de nous donner espoir. »

Ces gens savent que leur liberté est en danger.  Et de plus en plus d’Européens et d’Américains partagent ce sentiment. Ils comprennent que le terrorisme intellectuel, l’irrationalité et l’hypocrisie qui caractérisent le traitement d’Israël en Occident constituent une menace pour l’Occident.

La liste des résistants ne fait que croître.  Elle comprend le Premier Ministre canadien Stephen Harper qui a récemment déclaré que « ceux qui menacent l’existence du peuple juif sont une menace pour nous tous ; » L’ancien Premier ministre espagnol José Mariá Aznar, qui dit que « le combat d’Israël est notre combat ; » La journaliste espagnole de gauche Pilar Rahola, qui a écrit que « si Israël est détruit, notre liberté, notre modernité et notre culture seront détruites ; » La députée italienne Fiama Nirenstein, qui a déclaré que « la diffamation d’Israël est la honte du monde ; » Le sénateur français (anciennement socialiste) Jean-Pierre Plancade, qui implore Israël à gagner pour que sa propre liberté soit préservée ; L’ancien sénateur social-démocrate Thilo Sarrazin, qui affirme que l’Allemagne s’islamise; et la journaliste britannique Melanie Philips, qui montre comment l’Angleterre est en train de sombrer dans l’irrationalité.

Lorsque de Gaulle s’exclama « vive le Québec libre ! » depuis le balcon de la Mairie de Montréal en juillet 1967, il voulait dire la liberté vis-à-vis la suprématie anglo-saxonne.  Aujourd’hui, la liberté du Québec, et la liberté de l’Occident, sont menacées par la haine et l’irrationalité dont les Juifs sont toujours les premières mais jamais les dernières victimes.  Maintenant que nous Juifs sommes souverains et libres, nos anciens oppresseurs veulent que nous soyons victorieux parce qu’ils savent que leur liberté en dépend.  Quelle ironie.  Et quelle responsabilité.

Emmanuel Navon
8 avril 2011

==============================================
Vous recevez ce email soit parce que vous avez joint le Likoud pour soutenir la candidature d'Emmanuel Navon a la Knesset, soit parce que vous avez exprime votre sympathie pour sa candidature, ou tout simplement parce que je pense que cette liste de distribution peut vous interesser.  Vous pouvez vous desincrire a tout moment en cliquant sur "unsubscribe."

Forward this email to a friend:
http://us1.forward-to-friend.com/forward?u=aabae2e175f3579408b9ef9ad&id=7d382893bd&e=bdec3f682e

Update your profile:
http://navon.us1.list-manage.com/profile?u=aabae2e175f3579408b9ef9ad&id=d23bca5bcc&e=bdec3f682e
==============================================

Unsubscribe eli.laik1@gmail.com from this list:
http://navon.us1.list-manage1.com/unsubscribe?u=aabae2e175f3579408b9ef9ad&id=d23bca5bcc&e=bdec3f682e&c=7d382893bd

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Nos représentants à l'Etranger
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 13:12

Si les élections avaient lieu aujourd'hui:

 

A l'issue de 2 ans de gouvernement de B Netanyahou, un sondage a été réalisé par le Jerusalem Post, portant sur 500 adultes juifs:


1) A la question sur le niveau de satisfaction du mandat du 1er ministre, il montre que
- 57% des Israéliens ne sont pas satisfaits contre 43%
- 82% des membres du Likoud sont satisfaits alors qu'ils n'étaient que 68% l'an dernier
- 17% des membres de Kadima sont satisfaits alors qu'ils étaient 22% l'an dernier
- 56% des religieux et traditionnels sont satisfaits contre 33% de laïcs

 

2) Sur la responsabilité du manque de progrès dans les négociations avec les Palestiniens
- 18% pensent que M Abbas est responsable
- 12% pensent que c'est B Netanyahou qui est responsable
- 25% blâment les 2
-  6% blâment Obama
- 10% blâment Obama et Abbas
- 5% blâment Obama et Bibi


Un sondage Shvakim Panorama à la radio portant sur 506 personnes, à la question si des élections avaient lieu aujourd'hui,
- le Likoud aurait 24 députés, Kadima 22, Israel beitenou 17, Shas, Yahdout hatorah et A'voda chacun 6, Habayit hayéhoudi 4, Union nationale, Meretz et Parti Vert, chacun 3, les 3 partis arabes 10.


- Si le journaliste Yair Lapid présentait un parti, il aurait 9 députés, si Aryeh Déry représentait le Shas, il en aurait 7 et le parti Indépendance d'Ehoud Barak, aucun.


Un autre sondage, réalisé par l’Institut Smith pour Globes, donne les résultats suivants: le Likoud aurait 29 députés,  Kadima 27, Israel Beiteinou 16,  Shas 11, A'voda 7, Union Nationale et Yahdout Hatorah 6,  Meretz 5, Habayit hayéhoudi 3, les 3 partis arabes 10.

 

Selon un sondage réalisé par l’Institut Israélien pour la Démocratie, 70% des personnes interrogées estiment qu'au vu de la situation régionale et internationale actuelle, le gouvernement israélien ne devrait lancer aucune une initiative de paix.

 

 

Les sondages sont une photographie à l'instant T, Ils ne reflètent pas des chiffres exacts de vote. Les sondages effectués à la sortie des bureaux de vote, n'indiquent pas le résultat des urnes, car certaines personnes répugnent à évoquer leur choix.

 

Ces élements sont issus de PPPPP N° 33 d'Albert SOUED paru dans Nuits d'Orient.

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 10:05

  Chers amis,
 
Je serai en Israël ce lundi 4 avril et je resterai jusqu’à jeudi après-midi.
Vous pourrez me joindre au numéro de téléphone habituel : 054 924 35 61
 
- Lundi soir à 20h, je ferai une présentation al Dura à Ashdod à l’Espace Francophone au 27, Rehov Ha’Orguim – Immeuble Golden Tower, 1er étage.
Entrée libre.
 
- Mardi soir à 20h, je ferai une réunion chez un ami à Jérusalem (quartier de Pisgat Zeev).
Le nombre de place étant limité, je vous remercie de bien vouloir réserver vos places en envoyant un message à : philippe@karsenty2012.com
Vous serez informé de l’adresse de la réunion par retour d’email.
 
- Mercredi soir à 20h, je ferai une réunion publique à Natanya au Park Hotel – 7, rue David Hamelech.
Entrée libre.

Pour suivre les dernières nouvelles de la campagne et de l’affaire al Dura, je vous invite à lire ces articles :
-      Interview dans le P’tit Hebdo : Philippe Karsenty : peut-être le premier député des Français d’Israël ! (le texte complet de cette interview se trouve au bas de ce message).link

-        Des étoiles de toutes les couleurs...link
-        Karsenty running for French Parliamentlink
-            Députés des Français de l’étranger : les choix contestés de Sarkozy ; Claude Goasguen y déclare : « Valérie Hoffenberg est trop pro-palestinienne pour nous représenter en Israël ».link

Pour suivre ma campagne, rejoignez le groupe Facebook qui a été monté à cet effet.link
Pour me suivre sur Twitter, cliquez ici.link

Amitiés et à bientôt,
 
Philippe Karsenty

Interview du P’tit Hebdo
Philippe Karsenty : peut-être le premier député des Français d’Israël !

Par Avraham Azoulay
Au mois de juin 2012, une nouvelle catégorie de députés va être élue à l'assemblée nationale française : ils représenteront les Français résidant à l'étranger. Les Français d'Israël auront, eux aussi, à choisir parmi plusieurs candidats. Philippe Karsenty sera l'un d'entre eux. Connu pour son combat sans relâche dans ce qui est devenu « l'affaire Al-Dura », il nous en dit plus sur ces élections et sa candidature.
Le P'tit Hebdo : Expliquez-nous plus précisément. Des députés seront élus par les Français de l'étranger pour les représenter à l'Assemblée Nationale en France ?
Philippe Karsenty : Pour la première fois, les Français qui vivent à l’étranger (ainsi que ceux qui ont la double nationalité) vont pouvoir élire des députés à l’Assemblée Nationale française. Les Français d’Israël (regroupés avec les Français d’Italie, de Grèce et de Turquie) auront donc la possibilité d’être représentés au Parlement français par un député qui défendra leurs intérêts, tant politiques et médiatiques que quotidiens.
Lph : Quel est l'intérêt pour un Français de Netanya ou de Jérusalem d'être représenté par un député en France ?
P.K : C’est une chance unique d’avoir enfin quelqu’un qui portera un message fort de défense d’Israël tout en ayant la légitimité de représenter les Français (ou binationaux) d’Israël. En ce sens, sa voix sera entendue fortement dans l’univers politique et médiatique français, mais aussi sur la scène internationale. Lorsque Israël sera un sujet de débat, comment les médias pourront-ils ignorer ce député ? Par ailleurs, les Français d’Israël, comme ceux des autres pays où vivent des Français, ont des besoins quotidiens pratiques qui ne sont que rarement pris en compte par le législateur français. C’est aussi cela qu’il faudra savoir prendre en compte. Et pour mieux comprendre ces problématiques, je vais aller à la rencontre des Français de l’étranger dans tous ces pays pour les écouter, comprendre quels sont leurs éventuels problèmes fiscaux ou sociaux, liés à leur double nationalité, et faire en sorte que les procédures administratives soient simplifiées.
Lph : Pourquoi vous présentez-vous ?
P.K : J’ai choisi de me présenter à cette élection dans le prolongement de mon activité politique en France [Philippe Karsenty est maire-adjoint de Neuilly] mais aussi de mes combats liés à la défense d’Israël dans l’univers politique et médiatique français. Je pense que ce que j’ai fait dans le cadre de l’affaire Al Dura montre que je ne baisse pas facilement les bras, même quand le combat est difficile. J’ai aussi démontré que l’on peut gagner une bataille difficile quand on défend un bon dossier de façon professionnelle. Le combat pour Israël ne se mène pas en cherchant à être gentil avec nos adversaires. Il faut les convaincre, sinon les vaincre par la puissance de la vérité et de la justesse de nos arguments. Je vous certifie que quand je serai élu, je serai ferme sur les positions qui seront à défendre !
Lph : Quelles sont les conditions pour pouvoir voter ?
P.K : Il faut être français, ou binational, et s’être inscrit aux consulats de Tel-Aviv, de Jérusalem ou de Haïfa d’ici la fin de cette année 2011. L’élection aura lieu en juin 2012 mais les listes électorales seront closes au 31 décembre 2011. Il faudra donc rapidement s’inscrire dans les consulats français (ceux qui ont déjà une carte consulaire sont automatiquement inscrits sur les listes électorales) pour pouvoir aller voter en 2012 et peser sur cette élection. Malheureusement, on a pu constater que les Français d’Israël se déplacent peu pour voter aux élections liées à la France. Il faut changer cette habitude et se mobiliser. Sinon, ce seront les électeurs d’Italie et de Turquie qui choisiront votre député au Parlement. Seriez-vous heureux si votre député était un ami des Islamistes turcs au pouvoir actuellement ? Si vous ne vous occupez pas de la politique, c’est la politique qui s’occupera de vous !
Lph : Nous connaissons Philippe Karsenty pour son combat sans répit pour que la vérité sur l'affaire Al Dura éclate. Y a-t-il du nouveau ou l'affaire est-elle aux oubliettes ?
P.K : L’affaire évolue très favorablement. Pendant longtemps, j’ai été isolé, tant en France qu’en Israël où personne ne voulait voir la vérité. J’ai gagné mes procès en France contre France 2 et Canal +. Puis, j’ai convaincu progressivement des intellectuels et le personnel politique français. Je suis très confiant car j’observe que le gouvernement israélien ne se laisse plus manipuler par certains médias occidentaux qui diffament Israël. J’ai bon espoir de voir les autorités israéliennes prendre prochainement des sanctions contre France 2 et Charles Enderlin. Ce dernier partira à la retraite dans quelques mois. Ce serait une honte s’il pouvait se retirer sans avoir été sanctionné. Et même si cela arrivait, je continuerai le combat pour la vérité et pour l’Histoire.
Lph : Vous semblez porter le drapeau d'Israël dans cette affaire. Quelles sont vos positions personnelles par rapport à la politique israélienne ?
Lph : Si vous me le permettez, je souhaite corriger cette affirmation. Le combat Al Dura est un combat français pour l’essentiel, même si cette affaire a eu des conséquences désastreuses en Israël qui justifieraient qu’Israël se mobilise un peu plus. Néanmoins, quand la TV publique française ment, c’est le citoyen français qui est trompé. C’est la démocratie française qui est malade. Malade du mensonge qui devient la règle en France. Malade de son antisémitisme qui se cache derrière ce qu’ils appellent de « l’antisionisme » qui devient banal dans les médias français. Oh bien sûr, vous entendez certains juifs très connus hurler contre Marine Le Pen. En revanche, où sont ces gens-là quand les pseudo-intellectuels français et certains hommes et femmes politiques français unissent leurs voix aux boycotteurs d’Israël ?
Pour ce qui concerne la politique israélienne, je suis un légitimiste. Vous êtes citoyens d’une démocratie, vous avez des dirigeants élus et je ne me sens pas le droit de vous dicter vos choix. Que penseraient nos amis italiens, turcs, ou grecs, si je venais me mêler à leurs joutes politiques ? Je suis toujours surpris quand j’entends des Français tenter de dicter leurs choix aux Israéliens. S’ils veulent le faire, qu’ils viennent habiter en Israël et participer au débat démocratique israélien !
Quand j’entends nos bonnes consciences et nos hommes politiques français venir donner des leçons à Israël, je trouve cela grotesque.
Au Proche-Orient, Israël est, et devrait être perçu comme le seul pays démocratique, fiable et stable, dans lequel les droits universels sont protégés, et où les droits des minorités sont garantis. Et pourtant, c’est Kadhafi et Bachar el Assad qui ont été récemment reçus avec tous les honneurs en France…
Lph : Vos positions sont intéressantes mais, petit problème, vous n’habitez pas Israël !
P.K : En effet, pas plus que je n’habite la Turquie, l’Italie ou la Grèce. Le travail d’un député français se fait au quotidien en France, à l’Assemblée Nationale où il faut être présent pour défendre ceux que l’on représente.
Lph : Et vous ne parlez pas l’hébreu !
P.K : C’est vrai, ou si mal, tout comme je ne parle ni l’italien, ni le grec, ni le turc. Encore une fois, permettez-moi de vous rappeler que le rôle d’un parlementaire français est d’agir au Parlement français, de savoir bien s’exprimer en français à l’Assemblée Nationale et dans les médias français et anglo-saxons qui ne manqueront pas de solliciter ce représentant des Français d’Israël et des autres pays. Et pour cela, je pense être qualifié pour le faire. Je fais régulièrement des conférences en France et dans le monde entier où j’ai l’habitude de débattre en français, en anglais ou en espagnol.
Lph : Ne craignez-vous pas que certains pensent que votre travail communautaire vous a servi de marche-pied pour d’autres fonctions ?
P.K : Je suis obligé de vous contredire car je n’ai jamais eu ou recherché de position communautaire. Cherchez bien, vous verrez que je ne me suis fait élire dans aucune organisation du monde communautaire juif. Certains pourraient considérer que c’est une faiblesse. J’ai tendance à penser le contraire dans le cadre de cette campagne et pour les batailles à venir. Les seules élections auxquelles je me suis présenté sont des élections françaises, et c’est ce qui m’a permis, après une campagne difficile, de devenir maire adjoint de Neuilly-sur-Seine en 2008. Je respecte le travail communautaire mais je pense que le combat pour Israël et le peuple juif se situe à l’extérieur de la communauté, là où elle est attaquée… même s’il est vrai que parfois, les attaques venues de l’intérieur sont aussi dangereuses ! Je souhaiterais ajouter que c’est parce que j’ai pu consacrer la quasi-totalité de mon temps à ce combat, sans m’encombrer des jeux communautaires, que nous sommes en train de faire triompher la vérité de l’affaire Al Dura. J’ai donc le sentiment de rester dans mon domaine de compétence dans cette campagne où il ne s’agira pas seulement d’être élu, mais aussi de savoir manœuvrer dans le monde politique français afin d’atteindre des objectifs difficiles. Etre élu sera une chose, il faudra aussi savoir « faire le job » ! C’est pour cela que je conçois cette future activité comme le prolongement naturel de mon action politique et médiatique.
Lph : Vous partez à cette élection sans le soutien d’un parti politique. Est-ce un choix délibéré ?
P.K : Absolument. De nombreuses personnes m’ont suggéré d’obtenir l’investiture d’un parti politique français. Je crois que ce serait une faiblesse car je ne serais alors qu’un pion parmi tant d’autres. Les états-majors des partis dominants n’ont besoin que de figurants pour faire masse. Ma détermination m’a permis de mener, avec d’autres, des combats difficiles et que certains considéraient comme perdus d’avance. J’ai pu avancer parce que je n’étais entravé par aucun parti, par aucune institution, par aucune structure dont les intérêts seraient venus gêner mon action. Et puis, quand on observe les positions politiques des partis français vis-à-vis d’Israël, ça ne donne vraiment pas envie…
Lph : L’UMP envisage de présenter Valérie Hoffenberg, la représentante du Président de la république au Proche-Orient. Que vous inspire cette candidature ?
P.K : C’est une candidature habile qu’il faut sérieusement considérer. Cette candidate bénéficiera du soutien d’une partie de la machine UMP, ainsi que de ceux que la politique arabe de la France satisfait. N’oubliez pas qu’elle travaille au Quai d’Orsay. Elle aura donc ces relais actifs qui défendront la diplomatie française hostile à Israël dont elle est la plus pure représentante. Bien sûr, elle maniera le double langage pour faire croire aux naïfs qu’elle défendra aussi Israël. La plus belle réponse à cette candidature a été donnée par Claude Goasguen, le député français le plus actif dans la défense d’Israël, lorsqu’il a déclaré : « Valérie Hoffenberg est trop pro-palestinienne pour représenter l’UMP en Israël ». Si elle venait à être élue, ce serait certainement la fête à Ramallah ou en Turquie... mais pas à Jérusalem !
Fin
www.karsenty2012.com

 

 

 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 09:04

Bonjour à tous,

 

Après bien des péripéties la réunion annoncée précédemment à Shavei Tsion se déroulera à l'Espace Francophone.

 

 

Merci d'en prendre bonne note et de rerouter sans modérations.

 

Eli LAIK

 

 

Philippe-Ashdod.png

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 08:09

 



 

 

Réunion électorale de Philippe karsenty à Ashdod

le 04/04/2011

 

Réservez votre soirée du Lundi 04 avril à Ashdod

Philippe Karsenty viendra y presenter son programme

Il se présente a l'Assemblée Nationale Française en vertu d'une nouvelle loi avec les suffrages des français de l'étranger.

 

 



Vous serez avisés très prochainement des modalités de cette réunion qui sera précédée par un cocktail d'inauguration.

 

pour tous renseignements  

ELI au 054.69.68.507

 

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 08:03

Chers amis,
 
J’ai le plaisir de vous annoncer que je suis candidat aux élections législatives de juin 2012.
11 nouvelles circonscriptions ont été crée afin que les Français de l’étranger soient représentés à l’Assemblée Nationale.
L’une de ces circonscriptions - la 8ème, où je me présente - sera constituée des Français vivant dans plusieurs pays méditerranéens : l’Italie, Israël, la Grèce, la Turquie, Chypre, Malte, San Marin et le Vatican.
 
Lors de mon récent voyage en Israël, j’ai pu annoncer ma candidature au travers de plusieurs entretiens donnés aux médias :
-        Interview télévisée sur Guysen TV:

 

http://videos.guysentv.fr/videosg/9e/b8f18fd8e5c2ac43d429d58298a0df5c93412c449edfa0834f7ac4ee13251f.mp4


-        Interview-vidéo de P. Karsenty: “Sarkozy ne sait même pas qu’il n’est pas l’ami d’Israël!” JSS News

 

http://jssnews.com/2011/03/22/itw-video-karsenty/

-        Scoop : Philippe Karsenty, candidat aux législatives 2012 – par Jean-Patrick Grumberg

 

http://www.drzz.fr/scoop-philippe-karsenty-candidat-aux-legislatives-2012-%E2%80%93-par-jean-patrick-grumberg/


-        Philippe Karsenty - Interview exclusive :« Une grande gueule à l’Assemblée Nationale ! »
-        « Israël doit rétablir la vérité sur l’affaire Al Dura »: Philippe Karsenty (audio)

 

http://www.aschkel.info/article-philippe-karsenty-interview-exclusive-une-grande-gueule-a-l-assemblee-nationale-69274083.html

 

L’annonce de cette candidature, bien accueillie, s’est juxtaposée avec des avancées significatives dans le cadre de l’affaire al Dura (j’en parle dans les entretiens précités).
 
Compte tenu des positions politiques des principaux partis politiques français, et afin de ne pas avoir à défendre l’indéfendable,  je ne demanderai l’investiture d’aucun parti politique et je me présenterai sous l’étiquette « divers droite ».
 
Pour cette campagne, j’aurai besoin du soutien de vous tous, tant par vos idées et vos compétences que par vos contacts dans tous ces pays où je suis en train de créer des comités de soutien locaux.
Réfléchissez bien, vous avez certainement des amis en Italie, en Israël, en Grèce, en Turquie… qui peuvent être intéressés par cette élection ! Merci de les sensibiliser.
En effet, cette campagne se gagnera en étant présent partout et en couvrant tous les territoires concernés par cette élection.
 
L’élection aura lieu en juin 2012 mais une victoire ne sera possible que si nous mobilisons nos forces dès à présent.
Afin de coordonner certaines activités, un groupe Facebook a été crée. 
Vous verrez que de nombreuses personnes et personnalités en font déjà partie.
Je vous invite à le rejoindre et à faire en sorte que vos contacts et vos amis le rejoignent aussi.
Je suis à l’écoute de toutes vos propositions et idées et je reste à votre disposition pour m’entretenir avec vous à votre convenance.
Merci de faire circuler ce message le plus largement possible autour de vous afin que ma candidature soit connue du plus grand nombre.
 
Merci et à très bientôt,

Philippe Karsenty

06 60 68 74 85

 

Attention, il convient de s'inscrire sur les listes électorales auprès du Consulat de France en Israël, ou dans votre pays de résidence afin de faire valider votre statut de résident Français de l'Etranger, avant le 31/12/2011 pour pouvoir voter en juin 2012.

 

Une réunion électorale de Philippe KARSENTY est prévue à ASHDOD, la date vous en sera précisée ultérieurement.

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 08:30

 

 

 

Jeudi 24 février Une réunion d’information s’est tenue à ASHDOD salle Shaveï Tsion.

 

Emmanuel NAVON candidat aux prochaines élections à la Knesset au poste réservé aux olim par le Likoud s’est adressé aux électeurs et a répondu à leurs questions qui faisait état de leurs difficultés rencontrées lors de leur intégration. Il est venu  accompagné de Yariv LEVIN député LIKOUD, Président de la commission à la KNESSET.

 

La Commission à la KNESSET est une commission spéciale qui s’occupe de présenter les lois en vue de leur vote par les députés.

 

A ce titre Yariv LEVIN a présenté et fait voter deux lois récemment, la première est que quelle que soit l’avancée des discussions relatives à un accord de paix, dès lors qu’il s’agira de Jérusalem, ou du Golan deux territoires annexés à la suite de la guerre des 6 jours en 1967,  les accords devront être validés par un référendum.

 

La deuxième loi présentée et votée à l’initiative de Yariv LEVIN concerne une commission d’enquête, afin de préciser l’origine des fonds dont bénéficient les associations post sionistes qui ont permis à des groupuscules de quatre à cinq personnes largement reconnus par les médias internationaux comme crédibles puisqu’Israéliens de travailler à la délégitimation d'Israël et de Tsahal

 

Ces fonds d’un montant de plus de 100 millions de dollar ont bénéficié à des associations qui sous couvert de défense des droits de l’homme, s’acharnent à détruire l’image d’Israël sur le plan international.

 

« Betselem » par exemple avait comme employé un terroriste de haut rang Moubarak HASNAAT, démasqué récemment par Tsahal,

 

D’autres comme Shalom Akhshav, Yesh Din, Shovrim Shtika, etc. Se sont engagées dans une diabolisation d’Israël et de Tsahal.

 

Il apparaît aujourd’hui que l’origine de ces fonds a été déterminée, il s’agit pour une part de l’entreprise Ford, très connue lors de la deuxième guerre mondiale pour avoir fourni de nombreux véhicules au régime Nazi.

 

Im Tirtsou l’Association estudiantine, a soulevé le lièvre.

Au centre de ce Rapport présenté à l’aide de graphiques détaillés, se trouvent deux ONG palestiniennes appelées de manière anodine « Welfare Association » et « Development Center ONG ».

 

Ces deux organisations reçoivent des fonds de l’étranger et aident des ONG israéliennes pro palestiniennes. Il s’agit de budgets annuels se montant à des dizaines de millions de dollars, qui proviennent essentiellement d’organisations basées en Europe (Suède, Suisse, Hollande, Danemark) et dans les pays arabes (Arabie saoudite, Koweït, Emirats, Algérie et Qatar).

 

Des grandes banques sont également visées, telle que IDB (Islamic Development Bank) et d’autres Fonds basés dans le monde arabo-musulman. Selon « Im Tirtsou » qui a fait une enquête poussée, les deux ONG palestiniennes citées plus haut versent 3% de leurs fonds directement à des ONG israéliennes, et entre 2005 et 2008, l’une d’elles a transférée pas moins de 3 millions de dollars à des ONG israéliennes.

 

Ceci étant démontré, ces soit disant organisations humanitaires israéliennes sont en réalité des relais de l’étranger, elles ne peuvent pas être considérées comme crédibles puis qu’elles ne sont que le reflet de l’étranger.

 

Ces associations ont largement alimenté le rapport « GOLDSTONE » qui a été totalement repoussé par les membres du conseil de sécurité des Nations Unis car il était exclusivement à charge contre Israël, exonérant totalement le Hamas.

 

Ce rapport a été à l’origine de Mandats Internationaux qui visaient les plus hautes personnalités de l’Etat, et de Tsahal. La Grande Bretagne qui était en première ligne dans cette affaire a depuis fait marche arrière, permettant à des personnalités israéliennes de haut rang de se rendre dans leur pays sans risquer d’être emprisonnées.

 

Depuis sa création, Israël est un pays en guerre, il est temps que des mesures draconiennes soient mises en place afin de lutter contre cette dérive de la démocratie, surtout lorsque les responsables de ces actions sont rémunérés par l’Etat, qu’ils soient universitaires ou députés.

 

Yariv LEVIN a ensuite expliqué le fonctionnement du LIKOUD qui met en place des primaires au sein de son parti. Le droit de vote est autorisé par tous les membres du parti qui sont inscrits depuis 20 mois, les élections se déroulant dans deux ans, il reste quelques semaines pour valider l’inscription afin de pouvoir voter pour les primaires.

 

Une question récurrente, l’absence de députés francophones au LIKOUD alors que les Russophones trustent de nombreux sièges, La réponse a fusée, les Russes s’investissent totalement en politique, ils en étaient privés dans leur ancienne patrie, et ils sont très solidaires. Au contraire les francophones répugnent à s’inscrire dans une structure aussi bien syndicale que politique.

 

Emmanuel NAVON a largement expliqué que le fait de s’inscrire au parti permettrait dans l’avenir de faire valoir sa voix, elle sera plus représentative par rapport à 100.000 électeurs au sein du LIKOUD, que sur le plan général par rapport à des millions d’électeurs.

 

Les personnes présentes ne faisant pas partie du LIKOUD ont compris le message, elles se sont majoritairement inscrites au parti.

 

Des questions diverses ont été abordées telles que :

Les imprimés en hébreu, arabe, anglais, russe mais pas en français dans toutes les administrations, ni personnel francophone à l’accueil, essentiellement des russophones.

L’emploi.

Le Sal Klita etc.

 

Le fait d’avoir organisé cette réunion des francophones à Ashdod a eu un premier effet bénéfique, Lors de son trajet pour venir à Ashdod, Yariv LEVIN a reçu plusieurs appels téléphoniques le questionnant sur notre réunion, Lorsque nous ne réunissions pas, personne ne s’inquiétait de notre sort, le simple fait de se réunir soulève des questions, qui sont-ils? Que veulent-ils? sous entendu (il ne faut surtout pas les négliger).

 

Par ailleurs, de nombreuses personnes présentes ont réclamées d’autres réunions de ce genre, elles sont avides d’informations et veulent s’impliquer dans le changement.

 

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 17:14

Israéliens francophones, immigrants de France, ayez voix au chapitre,
défendez vos intérêts et influencez l’avenir d’Israël!

Faites entrer à la Knesset votre représentant et des gens proches de vos
idées !

Emmanuel Navon,
Candidat aux prochaines élections à la Knesset, s’adressera aux électeurs et répondra à leurs questions.
 
En présence du Député Yariv Lévine, Président de la Commission de la Knesset.

JEUDI 24 FÉVRIER – 20 h 00
25 rue Sinaï (Salle “Shavei Tzion”)
 ASHDOD

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 06:53

Vous trouverez ci-après le lien de la profession de foi d'Emmanuel NAVON.

 

Ce document date de 2010.

 

Vous y trouverez la fiche d'inscription au LIKOUD (en ivrit, ainsi qu'une version facilitant son renseignement en français).

 

Appel a la mobilisation politique d'Emmanuel NAVON

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 23:15

A PROPOS DES ELECTIONS

 

Par Eli LAIK le 20/01/2011

 

Lors des dernières élections municipales, nous avons connu à Ashdod une aberration, trois francophones se présentaient sur trois listes différentes.

 

Mme Muriel Nabet, candidate francophone sur la liste du maire élu, Dr Yéhiel Lasry, se trouvant en septième position, ne fait pas partie du conseil municipal dans la mesure où cette liste a obtenu quatre mandats au total.

 

Les deux autres listes sur lesquelles figuraient des francophones, l'un en seconde position, l'autre en troisième, n'ont recueilli que très peu de voix et par conséquent, n'ont eu aucun élu. Si une partie des voix qui se sont éparpillées sur les deux listes avait été reportée sur la liste "Ashdod en mouvement" du Dr Lasry qui proposait une représentation francophone, il y aurait eu au moins un autre élu.

 

A l’époque je m'étais insurgé contre cette dispersion des maigres forces de l'électorat francophone, et je m’étais promis de travailler très en amont pour les prochaines élections afin de faire entendre notre voix.

 

Les francophones souffrent de nombreux handicaps :

 

Ils sont très rarement polyglottes et assimilent mal les langues.

En Israël, ils se retrouvent essentiellement entre eux et parlent en français.

Dans toutes les administrations, les imprimés sont en hébreu, arabe, anglais, russe, mais jamais en français, alors même que c’était la règle lors de la création de l’Etat.

La reconnaissance des diplômes est très difficile.

L’hébreu n’étant pas maîtrisé, il ne reste aux olim à la recherche d’un emploi que la solution du « call center », travail peu rémunérateur, qui les enferme entre francophones et ne leur permet pas de progresser en hébreu.

 

Par ailleurs, en tant que français, nous sommes considérés comme des nantis, bien que nous ayons perdu 20 % de notre pouvoir d’achat en un an en raison d'une part, de l’ascension importante du shéquel et, d'autre part, de la chute de l’Euro. La remise en question du Sal Klita au 1er janvier ne sera pas faite pour faciliter l’intégration.

 

A l’approche des élections à la Knesset, soucieux que celles-ci ne soient pas comparables au spectacle affligeant que nous présentent les socialistes français depuis des décennies, j’ai contacté les deux candidats à la députation pour le poste réservé aux Olim sur la liste du Likoud.

 

Muriel Nabet et Emmanuel Navon, contactés, ont accepté de se rencontrer afin d’évoquer, au cours d’un repas, les solutions envisageables pour arriver à la Knesset.

 

L’ambiance était très cordiale et les deux candidats ont convenu que leur campagne serait positive, placée sur la mise en avant de leur programme respectif, sans s’agresser l’un l’autre.

 

Il est prévu que nous nous retrouvions ponctuellement pour analyser, à l’approche des primaires, les résultats de chacun afin d’en tirer les conséquences.

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel