Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 07:55

Am'dhoulà , choukran !

نور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و Hollande François نور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه
پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و Sécurité sociale چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت ساي پيدا
نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه allocations familales دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايهپيدا نيس
نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا ن يست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم
خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيستنور اگر رفت سايه پيدا نيستAssédic نقش ديوار و چش م خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقشديوار و
چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه
دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه droit du sol پيدا نيست نقش naturalisation ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره مانقش سايه دگر نمي دان نور اگر
رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و RMI et RSA چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر CMU نمي دان نور اگررفت سايه پيدا نيست
ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي retraite garantie دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيستننور اگر رفت سايه پيدا
نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و
چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست droit au logement نقش ديوار و چشم خيره مانقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدانيست نقش ديوار وچشم خيره ما نقش سايه
دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ررفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگرنور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش prime à l'emploi سايه دگر نمي داننور اگر رفتسايه پيدا نيست نقش
ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي داننور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايهدگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست APL allocation pour le logement ننور اگر رفتسايه پيدا نيست نقشديوار و چشم خيره ما نقش
سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايهپيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايهپيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايهدگر نمي دان نور اگر
رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيرهما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا ن يست ننور اگر رفت سايهپيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه polygamie tolérée دگر نمي دان نور اگررفت سايه.ر رفت سايه
پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نوراگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيستنور اگر رفت سايه پيدانيست نقش ديوار و چش م خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ررفت
سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان liberté de culte نور اگررفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره مانقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفتmosquées سايه پيدا نيست نقش
ديوار وچشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفتسايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفتسايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش
سايه دگر نمي داننور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش Hallal ديوار و چشمخيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقشديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نوراگر
رفت سايه پيدا نيست ننوراگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش prime de retour au pays سايه دگر نمي دان نوراگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگرنمي داننور اگر رفت
سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوارو چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدانيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدانيست ننور اگر
رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش سايه دگرنمي دان نور اگر رفت سايه. ر رفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره مانقش سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه پيدا نيست ننور اگر رفت سايه پيدانيست نقش
ديوار و bulletin de vote چشم خيره ما نقش urne سايه دگر نمي دان نور اگر رفت سايه. ررفت سايه پيدا نيست نقش ديوار و چشم خيره ما نقش François Hollande سايه دگر نمي دان نور اگر Merci !!!!!

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 18:45

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:28.0pt; mso-bidi-font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ascii-font-family:Verdana; mso-fareast-font-family:Cambria; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Verdana; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US; font-weight:bold; mso-bidi-font-weight:normal;} @page Section1 {size:595.0pt 842.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

GRANDE REUNION PUBLIQUE AVEC PHILIPPE KARSENTY

 

Candidat libre de centre-droit aux élections législatives dans la 8ème circonscription des Français de l'étranger

 

PHILIPPE KARSENTY

Vient à votre rencontre, vous Français d’ASHDOD et de ASHKELON

·         Pour vous exposer son orientation politique, ses thèmes de campagne et ses objectifs

 

·         Pour écouter les attentes du public et débattre avec vous.

 

·         Philippe parlera aussi de la situation de l’antisémitisme en France.

 

Le mardi 17 avril à partir de 19h30

 

AU MATNASS DALET

 

16 Rehov Shayafim  (Rovah Dalet)

 

ASHDOD

 

 

 

Un cocktail est prévu à la fin de la réunion

 

Merci de diffuser cette invitation le plus largement possible.

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 16:09

Bonjour,
Vous m’avez probablement connu au travers de l’Affaire al Dura - France 2 - Enderlin.
Pour plus de détails sur cette Affaire, cliquez ici ou ici (images et autres infos).

Je suis actuellement maire-adjoint (divers droite) de Neuilly-sur-Seine.
En juin 2012, les Français qui résident hors de France pourront élire leur propre député à l’Assemblée Nationale.
Je suis candidat à cette élection législative dans une circonscription qui regroupe les Français qui vivent en Israël, en Italie, en Grèce, à Chypre, à Malte et en Turquie.
Très largement favori en Israël ainsi qu’en Italie, je suis aussi déjà bien implanté dans les autres territoires de cette circonscription.

Je vous invite à visiter mon site: www.KARSENTY2012.com où vous trouverez mes thèmes de campagne ainsi que de nombreuses autres informations.
Vous pouvez aussi voir mon film de campagne (2 minutes).
Pour me suivre sur Facebook, cliquez ici.

http://src.sencha.io/687/http://www.karsenty2012.com/media/com_fpss/cache/29_fc34f61d23b74be53ee07d469bd32064_m.jpg

Je vous invite à découvrir ci-dessous certains articles récents liés à cette campagne dans lesquels je m’exprime sur différents sujets :

-          «La dénonciation de crimes imaginaires entraine la perpétration de crimes réels»

-         Philippe Karsenty grand favori de l'élection législative des Français de l'étranger de 2012.

-         Dominique Sicouri, vice-présidente de l’UMP en Italie : « Je soutiens la candidature de Philippe Karsenty.»

-         Eric Véron, président du comité de soutien de Nicolas Sarkozy en Italie en 2007 : « Valérie Hoffenberg n'a aucune chance en Italie. »


-         " Objectif: la scolarité gratuite pour les Français qui résident hors de France."


-         «La crise économique est le résultat des mensonges des Etats.»

-         «Les Français qui résident hors de France sont une chance pour la France! »

-         « J'appelle au rassemblement des Français du centre droit.»

Si vous souhaitez m’aider à gagner cette élection, je vous serais reconnaissant de bien vouloir diffuser le plus largement possible ce message autour de vous.

Amitiés,

Philippe Karsenty 

Visitez mon site de campagne:www.KARSENTY2012.com

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 16:25

C'est un scandale que le PS qui souhaite incarner l'alternance avec la Droite puisse proposer aux Français une telle nullité.

 

Voici qui explique la montée en puissance de Jean-Luc MELANCHON.

 

Nous avons été édifiés il y a dix ans, le PS avait obligé Lionel JOSPIN à se présenter, il était très réticent. Les Médias ont fait un tapage éhonté, (ils ont fait de la désinformation comme à l'accoutumée), nous connaissons la suite, éliminé au premier tour, il a même abandonné son poste de Premier Ministre, et le navire "la France" s'est retrouvé sans Capitaine en pleine élection, du jamais vu.

 

Qu'en sera t-il de cette fois-ci?

 

Espérons que nous n'aurons pas grace à ces apprentis sorciers que sont les médias, (qui ont généré une telle détestation de Nicolas SARKOZY qu'il convient de se demander pourquoi un Président ayant réformé majeurement la France  doit être sanctionné?) un second tour Marine Le PEN/ Jean-Luc MELANCHON.

 

http://24heuresactu.com/2012/03/09/hollande-avoue-quil-est-paye-a-ne-rien-faire-video-scandale/

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 11:31





C'était évident, c'était inéluctable, c'est arrivé. Pas besoin d'être un grand spécialiste, un consultant ou même un devin. Et maintenant que sous nos yeux un père et trois enfants ont été sacrifiés parce qu'ils étaient juifs et trois autres hommes ont été exécutés parce qu'ils représentaient la France en tant que militaires, certains, toujours les mêmes vont, par des mots bien réfléchis, tenter de nommer l'innommable, d'expliquer l'inexplicable.
 
Nous ne devons pas tomber dans le piège de l'extrême-droite, alliée de fait des islamistes, qui pratiquera effectivement l'amalgame, souhaitant le chaos pour pouvoir ainsi, un jour, récupérer le pouvoir. De la même manière, il faut condamner l'extrême-gauche et une certaine gauche pas si extrême qui, en travestissant la vérité, en incitant à la haine, en n'appelant pas un chat un chat, produit des monstres comme celui de Toulouse.
 
Par conséquent, il serait malhonnête, immoral et indigne, en particulier de notre part, Juifs, qui, plus que tous les autres, avons souffert du racisme et du rejet, de pointer du doigt l'ensemble de la communauté musulmane pour les actions terroristes de certains de ses membres. Voilà pourquoi il faut saluer la dignité des responsables juifs et musulmans sur le perron de l'Élysée, mercredi.
De même, il faut rendre hommage, au-delà de la campagne électorale, à Nicolas Sarkozy pour la gestion de cette crise.
Lutter contre les amalgames, rassembler, affirmer solennellement que le terrorisme ne réussira pas à diviser la nation, c'est bien.
Mais prendre des dispositions pour éviter, autant que faire se peut, que de telles horreurs ne se reproduisent, c'est mieux.
Il y a des mesures de bon sens qui doivent être prises par les pouvoirs publics.
 
Par exemple, interdire que des imams étrangers puissent prêcher dans les mosquées françaises. Refouler, expulser sans concessions tous les exaltés qui prônent des idéologies ou des discours opposés aux valeurs de la République française, même lorsqu'ils ont le souci de les recouvrir d'un vernis policé, comme le citoyen suisse Tariq Ramadan.
 
Refuser, par le biais du CSA, que des responsables religieux ou politiques puissent librement appeler à la haine de l'Occident et des Juifs sur des chaînes de télévision à destination des communautés musulmanes d'Europe.
Interpeller tous ceux qui se sont rendus chez les talibans en Afghanistan ou au Pakistan afin de déstabiliser les réseaux.(les procédures antiterroristes le permettent). Si le terroriste Mohamed Mehra avait été surveillé, alors que la DCRI était au courant de ses voyages au Pakistan, peut-être aurions-nous pu éviter le carnage. Comment a-t-il pu se procurer si facilement des armes de guerre ?
Il y a de quoi s'interroger sur la présence de réseaux jihadistes en France…
 
Il faut arrêter l'hypocrisie. : les jeunes des "quartiers" ou des quartiers "sensibles" sont musulmans. Ce n'est pas du racisme que de l'affirmer, ce n'est pas stigmatiser les Musulmans. C'est une réalité objective.
Il faut se réjouir de noter des noms à consonance arabe chez les journalistes, médecins, avocats, chefs d'entreprise ou partout ailleurs, voilà bien la preuve qu'on peut réussir tout en étant issu des "quartiers", qu'il n'y a pas de fatalité.
C'est justement faire injure aux jeunes de cette communauté que de les réduire à des trafiquants de drogue et à des délinquants.
Le problème de la France, c'est que le "politiquement correct", en particulier celui des médias, impose un vocabulaire avec ses codes et ses tabous. Oui, la France est travaillée par l'islamisme.
 
Lorsqu'on siffle la Marseillaise à Saint-Denis, on finit par Toulouse.
Lorsque la police ne peut plus pénétrer dans les "quartiers", on finit par Toulouse.
Lorsqu'il est impossible d'évoquer la Shoah dans les écoles de banlieues, on finit par Toulouse.
Lorsqu'on laisse impunément des paumés à keffieh prôner le boycott de produits israéliens, on finit par Toulouse.
Lorsqu'on publie des images truquées d'enfants palestiniens sanguinolents, on finit par Toulouse.
Lorsqu'on a l'œil rivé, non pas sur la planète, mais sur la haine d'Israël, on finit par Toulouse.
Lorsqu'on chauffe à blanc l'opinion publique avec la manipulation Al-Dura, on finit par Toulouse.
Lorsque, pour évoquer les terroristes palestiniens, les kamikazes qui se font exploser dans les marchés, les restaurants ou ailleurs, on utilise les substantifs "combattants" ou "activistes", on finit par Toulouse.
Lorsqu'on accuse Tsahal de génocide, de massacres, on finit par Toulouse.
Lorsqu'on participe à des manifestations où l'on crie "Morts aux Juifs", on finit par Toulouse.
Lorsqu'un vieillard appelle les Français à "s'indigner", on finit par Toulouse.
Lorsqu'on laisse s'exprimer librement et se rendre en Iran pour parader avec un clown prônant la destruction d'Israël un soi-disant "humoriste" dont on se demande pourquoi "D.ieu nous l'a donné", on finit par Toulouse.
Lorsqu'on autorise une liste "antisioniste" à se présenter aux élections, on finit par Toulouse.
Lorsqu'on stigmatise le halal et le casher, on finit par Toulouse.
 
NON, la Liberté, l'Égalité, la Fraternité, la Démocratie, ce n'est pas le droit de dire et de laisser faire tout et n'importe quoi.
NON, Mohamed Merah n'est pas un fou, il n'est que le produit de la lâcheté de cette société bien pensante (à l'instar de Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne, osant un parallèle entre les enfants de Gaza et ceux de Toulouse) qui laisse faire, qui impose les codes pour ne pas être traitée de raciste, et qui, paradoxalement en est l'instigatrice.
 
Désolé Richard (Prasquier), pour qui j'ai tant d'admiration, je ne pense pas que nous puissions être soulagés par la mise hors d'état de nuire de cet assassin.
 
Mohamed Merah ne sera pas le dernier terroriste, je vous prédis malheureusement encore d'autres "Toulouse" et "Montauban", d'autres Ilan Halimi z"l, d'autres Ozar HaTorah, car rien ne va changer : les lâches et les hypocrites, bruns, verts, rouges et certains roses, que je pointe du doigt, ne feront pas leur examen de conscience, d'ailleurs faudrait-il encore qu'ils en eussent une.
Les Juifs de France, en dépit de la conduite impeccable des dirigeants de l'Etat, doivent se poser la question de leur avenir après Toulouse.
 
J'en ai MARRE qu'on nous aime seulement lorsqu'on nous enterre !!!
 
Pour Gabriel (4 ans), Arieh (5ans) et leur père Jonathan Sandler (30 ans), pour Myriam Monsonégo (7 ans). Pour Abel Chennouf (25 ans), Mohamed Legouade (23 ans) et Imad Ibn Zlaten (30 ans).
 
Que vos mémoires soient bénies.
 
Pour les blessés et en particulier les fonctionnaires de police dont l'abnégation et le dévouement ont permis d'éliminer la bête.

 
Marc Femsohn

redaction@guysen.com

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:55

Texte de la conférence donnée par Emmanuel Navon à L’Association France-Israël à Antibes le 27 mars 2012
 
Manifestation des Eclaireurs Eclaireuses Israélites de France en hommage aux victimes de Toulouse Nous nous réunissons ce soir une semaine après le meurtre à Toulouse de Jonathan Sandler, de ses enfants Arye et Gabriel, et de Miriam Monsonego. Alors que je vous parle le jeune Bryan Bijaoui, qui est originaire d’Antibes, est dans le coma. Il tenta de sauver la jeune Miriam et il lutte aujourd’hui pour sa vie.
Mesdames et messieurs, je vous pose et je me pose la question : comment peut-on tirer à bout portant sur de jeunes enfants ? Comment en arrive-t-on à une telle inhumanité, à un tel mal absolu ?
Cette question, je me la suis posée après le meurtre d’Itamar l’an dernier. Trois enfants dont un bébé et leurs parents égorgés.
Cette question, je me la suis posée il y a quatre ans à la même époque après le massacre de la Yeshiva du Merkaz Harav à Jérusalem. Huit adolescents abattus de sang froid pendant qu’ils étudiaient.
Cette question, je me la suis posée en février 2001 avec la décapitation filmée de Daniel Pearl après qu’il ait prononcé les mots « Je suis juif. »
Cette question, je me la suis posée le 11 septembre 2001 lorsque les Tours jumelles de New York se sont effondrées, faisant des milliers de victimes.
Cette question, je me la suis posée en octobre 2000 lorsque j’ai vu les images de Aziz Salha, l’un des auteurs du lynche de Ramallah, montrer avec fierté à une foule en extase ses mains couvertes du sang des deux soldats israéliens qu’il venait de lyncher.
Cette question, je me la suis posée, et je n’ai pas trouvé de réponse.
Mais je sais une chose : tous ces crimes ont été commis au nom de l’Islam. J’entends déjà l’objection : tous les musulmans ne sont pas des terroristes. C’est vrai. Mais tous les actes terroristes les plus sanglants ces deux dernières décennies ont été commis par des musulmans et au nom de l’Islam.
Seule la barbarie nazie nous rappelle cette haine, cette cruauté et cette démence. Avec une différence, cependant. Lors du procès de Nuremberg et lors du procès Eichmann à Jérusalem, les accusés tentèrent de se défendre en affirmant qu’ils n’avaient fait qu’agir sous les ordres de leurs supérieurs.
En revanche, les auteurs du 11 septembre, les assassins de la famille Fogel, et le reste des tueurs islamistes revendiquent leurs actes avec fierté. Ils ont été conditionnés par une idéologie qui justifie le meurtre d’innocents.
Or, pour les Islamistes, le Juif, par définition, ne peut pas être innocent. La culpabilité éternelle du Juif, la malédiction des Juifs par Allah, et le commandement de tuer les Juifs font partie intégrante de la foi islamique.
Il y a un peu plus de deux mois de cela (le 9 janvier 2012), le Mufti Muhammad Hussein, qui est la plus haute autorité religieuse de l’Autorité palestinienne, a publiquement rappelé à la foule réunie à l’occasion du 47e anniversaire de la fondation du Fatah que tuer les Juifs est le devoir religieux de tout musulman.
Dans son discours, le Mufti a cité la fameuse Hadith (c’est-à-dire la tradition islamique attribuée à Mahomet) selon laquelle l’heure de la résurrection n’adviendra que lorsque les Musulmans tueront les Juifs. Voilà ce que dit cette fameuse Hadith :
« L’heure de la résurrection n’adviendra pas tant que tu ne lutteras pas contre les Juifs ; Le Juif se cachera derrière les pierres et derrière les arbres, Et les pierres et les arbres crieront : Oh, Musulman, serviteur d’Allah, il y a un Juif derrière moi : viens et tue-le. »
Il existe de nombreuse Hadiths, et certaines font plus autorité que d’autres. Cependant, cette Hadith qui parle du meurtre des Juifs comme condition nécessaire à la résurrection est une Hadith qui fait autorité. Un sondage publié par l’organisation américaine The Israel Project en juillet 2011 a révélé que 73% des Palestiniens croient en cette Hadith qui en appelle au meurtre des Juifs.
Lorsqu’un rêve ne peut advenir sans un acte nécessaire à sa réalisation, tout peut justifier cet acte, pour barbare qu’il fût. D’où le régime de la Terreur de Robespierre, d’où le Goulag stalinien, d’où les camps de concentration nazis. Les idéologies absolutistes deviennent barbares dès l’instant où elles affirment que l’avènement d’un monde meilleur dépend de l’élimination de ceux qui sont perçus comme des obstacles à ce monde meilleur.
L’islamisme est une idéologie absolutiste qui perçoit les Juifs comme les ennemis d’Allah et comme les ultimes obstacles à la rédemption.
Le meurtre des Juifs comme obligation religieuse fait partie intégrante de la Charte du Hamas et des buts déclarés du Hezbollah. Ces deux organisations terroristes sont soutenues et armées par l’Iran, un pays dont le Président cesse de proférer que le douzième Imam n’apparaîtra qu’après l’élimination d’Israël et la victoire finale contre les Juifs.
Donc l’idéologie qui a motivé Mohamed Merah n’est pas marginale, et elle n’est pas le fait d’un extrémiste isolé. C’est une idéologie qui fait partie intégrante de l’Islam et qui est promue comme idéologie d’État par un pays comme l’Iran.
Certes, tout Musulman ne partage pas cette idéologie absolutiste qui justifie le meurtre des Juifs. Mais l’influence de cette idéologie auprès de Musulmans d’Europe va en grandissant. L’exemple de Mohamed Merah, l’auteur de la tuerie de Toulouse, est révélateur à ce titre.
Fils d’immigrés algériens, il a grandi dans une famille nord-africaine venue en France pour travailler. L’Islam nord-africain n’est pas l’Islam wahhabite saoudien ou l’Islam chiite iranien. Bourguiba en Tunisie et le FLN en Algérie étaient laïcs et modernisateurs.
 L’Islam de Mohamed Merah, est un Islam importé du Proche-Orient. C’est en Afghanistan et au Pakistan que Mohamed Merah s’est imprimé de cette version de l’Islam -une version qui promet la rédemption à la jeunesse pommée des banlieues françaises. Et puis il y a bien sûr les écoles et les mosquées européennes financées par l’Arabie saoudite, qui promeut le wahhabisme, une version puritaine et moyenâgeuse de l’Islam.
Il y a bien un phénomène d’aliénation et de radicalisation d’une grande partie de la jeunesse musulmane en France et en Europe. Et donc l’idéologie islamique dont les Juifs sont les premières victimes menace à terme l’Europe elle-même.
Car, en tant que non musulmans, les Européens chrétiens sont des Kfirs, des infidèles qu’il faut convertir au fil de l’épée, ou tout simplement par la démographie. L’Europe, tant qu’elle sera majoritairement chrétienne, continuera de faire partie de Dahr el-Harb le monde non-musulman qu’il faut conquérir et convertir.
Face à ce phénomène, l’Europe a deux choix. Soit défendre sa liberté, son identité et ses valeurs. Soit céder à l’apaisement, au politiquement correct, et au relativisme.
Nous autres Juifs et Israéliens n’avons la le choix puisque nous sommes explicitement mentionnés comme ennemis d’Allah et puisque les Islamistes égorgent nos enfants dans leur lit et tirent sur eux à bout-portant dans les écoles.
Mais vous Européens avec le choix.
Après les attentats du 11 septembre 2001, les forces européennes de l’OTAN ont fait le choix d’aller se battre en Afghanistan. Mais après l’attentat de Madrid en mars 2004, l’Espagne décida de retirer ses forces d’Afghanistan en espérant que ce geste apaiserait les Islamistes -et ce alors même qu’al-Qaida déclara à l’époque que la lutte contre les infidèles continuera jusqu’à la libération de l’Andalousie.
La condamnation à mort de Salman Rushdie, l’assassinat de Théo van Gogh, et l’incendie des bureaux de Charlie Hebdo sont autant de phénomènes qui devraient vous inquiéter et vous faire réfléchir. L’Islam n’accepte ni la critique, ni l’ironie, ni l’audace intellectuelle.
Et donc l’Islam n’accepte pas que l’esprit critique, la liberté d’expression et même le blasphème s’appliquent au Coran. « Islam » signifie soumission, et l’Europe a le choix entre la soumission et le combat.
Malheureusement, la plupart des intellectuels et des journalistes européens ont fait le choix de la soumission. En Europe, depuis la Shoah, l’antisémitisme et la haine du Juif ne sont plus légitimes. Mais l’antisémitisme s’exprime aujourd’hui par le biais très légitime et très respectable de la haine d’Israël.
Je ne fais pas l’amalgame, bien sûr, entre antisémitisme et critique d’Israël. Croyez-moi, nous autres Israéliens ne nous privons pas de critiquer notre pays –ce qui ne fait évidemment pas de nous des antisémites. Ce dont je parle c’est cette critique démesurée d’Israël, une critique qui dégénère dans la diffamation, dans le mensonge, et dans une politique de deux-poids-deux-mesures.
Le fait que Catherine Ashton ait fait l’amalgame entre le meurtre prémédité et délibéré d’enfants et les victimes accidentelles d’opérations militaires menées conformément au droit international en réponse à des tirs de roquettes visant des populations civiles israéliennes prouve que l’Europe, ou en tout cas sa porte-parole officielle, est prête à abandonner la raison.
La raison, depuis Socrate et Descartes, fait partie intégrante de la culture occidentale. Dans cette culture, on ne peut pas affirmer quelque chose qui est contraire à la réalité. Le mensonge est illégitime et le déni de la réalité est ridiculisé.
La raison et le lien organique entre la parole et les faits n’ont pas la même place dans la culture musulmane. Un exemple parmi d’autres, mais qui est révélateur, fut l’intervention du Président iranien Mahmoud Ahmadinejad, à l’Université de Columbia en 2007.
L’un des étudiants lui posa une question sur le traitement inhumain des homosexuels en Iran. Et quelle fut la réponse d’Ahmadinejad ? « Il n’y a pas d’homosexuels en Iran. »La salle éclata de rire, mais Ahmadinejad resta impassible, convaincu apparemment que nier la réalité suffit pour la changer.
De même que le Ministre de la Propagande de Saddam Hussein proclama la victoire de l’Iraq sur les ondes radiophoniques au moment mêmes où les tanks américains étaient sous sa fenêtre.
C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que Bashar Assad massacre ses propres citoyens (il a tué près de 8,000 Syriens au moment où je parle) et, au parallèlement, condamne violemment Israël pour ses opérations de représailles contre les tirs de roquettes du Hamas à Gaza.
C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que Recep Erdogan bombarde le Kurdistan tout en accusant Israël de commettre un « massacre » à Gaza.
C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qui est dominé par les pays arabo-musulmans, a approuvé la semaine dernière un rapport faisant l’éloge du régime de Kadhafi en Libye dans le domaine des droits de l’homme.
C’est à cause de cette déconnexion totale entre paroles et faits que les pays arabes, qui pratiquent tous sans exception une politique d’apartheid contre leurs minorités non-musulmanes, organisent chaque année une politique de « l’apartheid israélien » dans les universités américaines et européennes, alors même qu’Israël est le seul pays du Proche-Orient où toutes les minorités jouissent de droits civiques égaux.
Cette irrationalité atteint les organisations internationales telles que l’ONU où les pays arabo-musulmans disposent d’une majorité numérique.
C’est ainsi que le Conseil de Sécurité de l’ONU, qui est censé préserver la paix du monde, était présidé en 2012 par le Liban, un pays contrôlé par le Hezbollah et téléguidé par l’Iran.
C’est ainsi que la Libye de Kadhafi présida la Commission des Droit de l’Homme de l’ONU, et que l’Iraq de Saddam Hussein présida la Commission sur le Désarmement.
Et c’est ainsi que le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU, qui est dominé par des dictatures, s’est abstenu de condamner Assad pour le massacre des civils syriens mais a revanche exprimé sa profonde inquiétude, la semaine dernière, sur « la violation des droits de l’homme par Israël » dans le Golan.
Cette irrationalité a conquis l’ONU en partie à cause de la complaisance de l’Europe. Et cette irrationalité est en train de conquérir l’Europe elle-même parce que nombreux sont les Européens qui préfèrent céder aux menaces et capituler face à l’irrationalité, ou tout simplement qui ont trouvé dans la diffamation d’Israël le moyen politiquement correct de masquer leur antisémitisme.
C’est ainsi que les médias européens reprennent le discours irrationnel et les accusations mensongères de la propagande arabe à l’encontre d’Israël. Les Israéliens, les Juifs, volent la terre et l’eau des Palestiniens. Les Israéliens, les Juifs, commettent un génocide à Gaza. Les Israéliens, les Juifs, violent les droits de l’homme et pratiquent une politique d’apartheid contre les Palestiniens.
En s’associant à ce discours irrationnel et à ces accusations mensongères, les médias européens ne contribuent pas seulement à la défaite de la raison. Ils contribuent également à la diabolisation d’Israël et à l’incitation à la haine contre les Juifs.
C’est à la suite de l’accusation mensongère par France 2 en septembre 2000 de la mort de Mohamed al-Dura sous les tirs israéliens que Daniel Pearl a été décapité et que des dizaines d’attentats meurtriers ont été commis contre la population civile israélienne pour « venger le sang de Mohamed al-Dura. »
Mohamed Merah a certes agi sous l’influence de l’Islamisme radical dont il s’est imprégné au Pakistan et en Afghanistan, mais il a justifié son crime par sa volonté de venger la mort des enfants de Gaza.
La diffamation d’Israël par les médias français et européens attise la haine des Juifs et est partiellement responsable de la tuerie de Toulouse. Il est temps de le dire haut et fort.
À vous, Français, Européens, de faire votre choix et de choisir votre camp. Ce n’est pas pour Israël que je lance cet appel. Israël vaincra avec ou sans l’Europe. En dépit des coups et de la douleur, le peuple juif survivra et triomphera comme il l’a toujours fait, tout simplement parce qu’il est porteur d’une mission dont la contribution à l’humanité est inégalée et indispensable.
C’est appel, je le lance pour l’Europe. De grâce, au nom de la culture européenne et de la rationalité occidentale, ne cédez pas à l’islamisme comme beaucoup d’Européens cédèrent au nazisme.
Comme l’a dit Churchill, apaiser l’ennemi c’est nourrir le crocodile en espérant qu’on sera dévoré en dernier. Et si je cite Churchill, je rappellerai également la phrase prophétique qu’il eut après la signature des Accords de Munich : « Vous avez choisi le déshonneur pour éviter la guerre. Vous aurez et le déshonneur et la guerre. »
Puisse la tragédie de Toulouse réveiller les esprits et faire prendre conscience aux Européens du choix qui doit être le leur dans le conflit que l’Islamisme mène avec lâcheté et cruauté contre le peuple juif. Le choix est entre collaborer avec le mensonge, l’irrationalité et la haine, ou bien être prêt à affronter les forces qui menacent la rationalité et la liberté pour lesquelles l’Europe s’est battue dans le passé.
Puissent les Européens suivre l’exemple de la lucide Mélanie Phillips et pas celui de l’innommable Stéphane Hessel.
Alors que nous sommes à la veille de Pessah, le peuple juif s’apprête à célébrer la fin de l’esclavage et l’accès à la liberté. Cela fait plus de trois-mille ans que nous menons ce combat, et nous n’avons aucune intention de l’abandonner.
Et je souhaite, je vous souhaite, que de plus en plus de peuples suivent notre exemple et notre message, celui qui figure dans le Deutéronome : « J’ai mis en face de toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie ! »
Puissions-nous faire ce choix.
Par Emmanuel Navon –

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 08:46

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:28.0pt; mso-bidi-font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ascii-font-family:Verdana; mso-fareast-font-family:Cambria; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Verdana; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US; font-weight:bold; mso-bidi-font-weight:normal;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

 

 

Le Président Nicolas SARKOZY ayant demandé à tous les enseignants d’expliquer les évènements à leurs élèves, et de faire observer une minute de silence, les résultats observés sont à la mesure de l’état de déliquescence de la France, le reste de l’Europe se situe au même niveau.

 

Dans une classe l’enseignant a demandé à ses élèves de se lever et d’observer une minute de silence en mémoire des 7 personnes lâchement assassinées de Toulouse et de Montauban.

 

Deux élèves ont refusé de se lever en arquant « quoi pour des Juifs, pas question ». L’enseignant courageusement a imposé aux deux élèves de se lever, et a constaté qu’une dizaine d’élèves ricanaient pendant la minute de silence.

 

D’autres enseignants ont carrément préféré s’abstenir « pour éviter de faire des vagues ». Raisonnement : il vaut mieux se coucher que mécontenter « des jeunes », certains trouvent que le terme est inapproprié, des chiens enragés conviendrait mieux.

 

L’école est le symbole de la République, elle doit s’imposer à tous, ceux qui refusent d’en appliquer les règles doivent être punis selon les graduations que l’administration de l’école maîtrise, si l’administration démissionne, l’Etat doit prendre les choses en main.

 

Les hussards noirs de la République doivent revenir en force, et le laisser faire que nous constatons doit être aboli.

 

Pour arriver à ce résultat, il faut que la considération de l’Administration pour les enseignants soit à la hauteur de l’attente de résultat que nous sommes en droit d’exiger pour nos enfants.

 

La considération passe par une réévaluation des salaires, qui est possible grâce au plan de renouvellement des départs en retraite de un fonctionnaire sur deux, et par l’augmentation de la présence du corps enseignant sur le lieu de travail, ce temps mis à la disposition des élèves pour des soutiens, ou des parents désirant les rencontrer.

 

Les élèves irrespectueux des règles de l’établissement doivent être mis à pied pour les cas les plus graves, leurs parents doivent être convoqués (et pas le grand frère).

 

Les parents mis devant leur responsabilité, si leur enfant commet des incivilités à répétition, une suspension des prestations sociales d’une manière systématique devrait ramener le calme dans les établissements.

 

L’école est là pour délivrer une éducation dans toutes les matières objet du programme, l’éducation civique remise au goût du jour, il n’y a rien de désuet à la maxime du jour commentée dès le début de la journée pendant quelques minutes.

 

Si toutes ces règles anciennes redeviennent présentes, les cours devraient se dérouler d’une manière plus sereine pour le plus grand bonheur des élèves et des enseignants, nous n’aurions plus à déplorer autant d’absentéisme de la part d’enseignants mieux rémunérés et travaillant dans le calme.

 

Les syndicats seront consultés pour la mise en place de ce changement afin qu’elle se déroule sans remous sociaux grâce à l’accord de l’ensemble de toutes les parties concernées.

 

Un pays dont les adolescents se comportent mal et ne savent s’exprimer qu’à travers une violence verbale, génère des post adolescents violents physiquement. Bien évidemment, devenus adultes, ils ne peuvent pas s’insérer dans la vie active car aucun employeur ne souhaite engager dans son entreprise des marginaux.

 

Certains deviennent alors des Youssouf FOFANNA, ou des Mohamed MERAH, il faut tout faire pour éradiquer ce cheminement, en commençant par punir tous ceux qui les admirent les traitant de Chahid. L’argent déversé depuis des années en pure perte dans les quartiers sensibles serait mieux employé en privilégiant et en imposant un enseignement digne de ce nom, choisi par les Français.

 

Si les invités à partager ce bien vivre, et ces avantages sociaux ne sont pas d’accord avec cette vision de la vie, et veulent imposer la Charia, il convient de leur indiquer la meilleure route pour vivre selon leur désir, loin des contrées inhospitalières des frontières de la France ou de l’Europe.

 

Les autorités religieuses doivent être également parties prenantes de ce projet, car leur manque de réaction devant les actes hautement répréhensibles de ces islamistes jette l’opprobre sur leur communauté et leur religion, il est temps qu’ils en prennent conscience et fassent la loi dans les mosquées en veillant à ce que les sermons soient délivrés en français dans le respect des règles républicaines.

 

Faute de se ressaisir au moyens de règles simples, l’effondrement de la France pays des lumières, et de l’Europe continuera, les adultes sont appelés à réfléchir à l’héritage qu’ils veulent léguer à  leurs enfants, et arrêter de penser que la permissivité à tout prix doit être le meilleur mode de vie.

 

Jules FERRY n’a certainement pas rêvé d’une école publique telle qu’elle est devenue.

 

La meilleure des preuves de ce qui précède : Lundi 26 mars 2012, juste une semaine après OZAR HATORAH Toulouse, un jeune garçon Juif de 12 ans qui sortait du collège HOZAR HATORA de PARIS XIIIème ça ne s’invente pas, se fait prendre à partie par 3 garçons de 13 à 14 ans qui profèrent à son encontre des insultes antisémites, l’un d’eux le frappe à la tête sans aucune blessure apparente.

 

Les services de police n’étaient pas présents devant l’école comme annoncé à la suite du précédent attentat. Cette atteinte à l’intégrité physique d’un enfant en raison de sa judéité est une infamie de plus à mettre au débit de la politique menée par les différents gouvernements depuis 1995 (attentat du RER). Relayée par l’engagement des médias qui ne cessent de délégitimer Israël, dont le point d’orgue fut le bidonnage de la soit disant mort d’Al DURA mise en scène en 2000 par des arabes et filmée par de nombreux médias aux ordres conviés à cette occasion, (présenté par A2, alors que refusé par des chaînes prestigieuses pour cause de source non virifiable) aboutissant à une détestation de ce pays donc des Juifs. Malgré de nombreux procès gagnés par Philippe KARSENTY,  ainsi que le Docteur David YEHOUDA qui a opéré Le père de Mohamed Al DURA des années avant ce bidonnage, la chaîne nationale Française refuse de démentir. Ce comportement a un nom : antisémitisme.

 

Les policiers accourus chez la grand mère ou le garçon s’était réfugié ont vivement insisté afin qu’un dépôt de plainte soit déposé.

 

Vous aves dit fusillade, non pogrom!!!

 

Camus disait : « Mal nommer les choses c'est ajouter du malheur au monde ».

 

Par ailleurs, à Fès un septuagénaire qui se rendait auprès de locataires arabes afin d’encaisser les loyers, s’est fait agresser parce que Juif, son agresseur l’a tué à coup de marteaux. Fait divers ? Non pogrom !!!

 

Pendant ce temps-là à Tunis, les nouveaux élus d’Ennahda se distinguent en appelant à tuer des Juifs où qu’ils se trouvent. Les bien-pensants qui se congratulaient du printemps arabe seront heureux de savoir que la démocratie nouvellement installée à la place du régime précédent, est pleine d ‘amour et de mansuétude pour l’ensemble des êtres humains à l'égal de l'Islam dont ils se réclament.

 

La bas, alors que le tourisme est une des bonnes source de devises un restaurateur explique que depuis que les barbus sont arrivés aux manettes, ils sont passés le prévenir que son restaurant devrait être fermé pendant le ramadan tous les midi, sinon il brulerait. Quel bonheur de vivre près de ces gens, et vous voulez qu’on ne puisse pas critiquer l’Islam ?

 

Tous les musulmans ne sont pas des assassins, par contre la majeure partie des actes délictueux voire des assassinats, sont commis au nom de l’Islam.

 

Hier, j’ai passé la journée à accompagner une proche en service de soins de jour à l’hôpital, il faut savoir que 20 % des habitants d’Israël sont des arabes, la salle d’accueil de 20 lits était occupée par 18 arabes et 2 juifs. Israël pays d’apartheid !!!

 

Eli LAIK

 

Reproduction autorisée avec la mention et un lien vers la source.

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 21:58

 

 

Dès l’instant où ce quadruple crime odieux a été connu, nous avons entendu tous ces biens pensants de la gauche profonde nous expliquer qu’il s’agissait de l’acte d’un mouvement d’extrême droite.

 

Ils nous avaient déjà servi cet argument à diverses occasions, et comme par hasard, c’était à chaque fois une fausse piste. Les partis de gauche ne peuvent sous aucun prétexte envisager qu’il s’agisse d’un islamiste, car ils s’appuient sur un électorat musulman pour lequel ils n’ont que des largesses dans leurs municipalités fraichement conquises. Ils ont trop peur de l’amalgame islam, islamistes.

 

Puis le Chef de l’Etat a fait une déclaration, précisant que 200 policiers étaient affectés exclusivement à cette enquête afin de débusquer et de capturer le ou les responsables de ces actes barbares.

 

Très rapidement nous avons appris que le responsable était cerné dans son appartement, et là nous avons connu le délire pendant la durée des deux jours du siège, les télévisions nous ont gratifiés en boucle de la même information, toujours pour ne rien dire, afin de tenir leurs téléspectateurs en haleine, et qu’ils soient présents lors du dénouement, pour être les premiers à le leur annoncer.

 

Ils se sont répandus en chiffres, les médias adorent les chiffres, lors de la première intifada, ils nous décomptaient tous les jours le nombre de morts se gargarisant de l’augmentation du nombre.

 

Nous avons connu différents décomptes selon leurs affinités avec les personnes concernées, lors de l’enlèvement de journalistes (et il y en a eu beaucoup) un chiffre apparaissait sur l’écran s’incrémentant jour après jour.

 

A d’autres moments ils nous ont parlé des Français enlevés otages dans le monde, par hasard, il en manquait toujours un (le hasard faisait aussi que cet otage souffrait d’une maladie honteuse : il était juif, il était Franco-Israélien, il effectuait son service militaire en Israël) pendant les cinq ans qu’a duré son calvaire sans visites ni aucunes nouvelles pour sa  famille nulle allusion dans leurs journaux télévisés. Ils n’étaient tenus d’évoquer son cas qu’en raison des prises de parole du Chef de l’Etat.

 

Lors de ce siège, nous avons eu droit au fameux décompte : ils nous ont bassiné tout le long des 32 heures du siège des instants en précisant les heures et minutes exactes où la moindre des choses s’était passée. Ils nous ont fait voir tous les moyens mis en œuvre par les forces de l’ordre avec un souci de précisions digne d’un horloger.

 

Les commentateurs y allaient tous de leur petite phrase pour nous éblouir de leur « savoir ».

 

Tout ceci pour le plus grand bonheur des organisateurs de la tuerie qui ne passent à l’acte que pour frapper les esprits, et sont enchantés d ‘avoir une telle couverture médiatique qu’ils n’auraient pu escompter au moyen d’une manifestation par exemple.

 

Revenons sur le travail des forces de l’ordre, leur enquête, parce qu’on leur en a donné les moyens a permis au prix d’un déploiement important de fonctionnaire de découvrir, de traquer et de mettre hors d’état de nuire une bête immonde.

 

Il était malvenu de la part des journalistes de leur faire dire que ce n’était qu’un demi succès car ils n’avaient pu le prendre vivant, ceci rabaisse le travail remarquable que ces policiers qui au risque de leur vie (plusieurs ont été blessés) sont parvenus a mettre un terme à cette affaire. Lors d’affaires plus anciennes la Bande à BONNOT, on avait tiré au canon, et pourtant il ne s’agissait que de crimes crapuleux. Pour MESRINE ennemi public N°1, les policiers n’avaient pas pris autant d’égards.

 

Ici ils se sont lancés dans une négociation qui a duré 32 heures, ils se sont rendus compte alors qu’ils avaient été bernés par un menteur qui avait prétendu au début qu’il désirait se rendre, repoussant l’heure chaque fois que le terme qu’il avait fixé était dépassé.

 

Ces policiers étaient ignorants du Coran, qui précise en toute lettre qu’on a le droit de mentir dans trois cas :

Lorsqu’on souhaite une trêve avec son ennemi afin de pouvoir reprendre des forces ou se réarmer.

Lorsqu’on veut cacher une information pour le bien d’un ami.

Lorsqu’on faire du prosélytisme.

  

Nous avons l’habitude ici avec des soit disant négociations qui une fois abouties sont remises en question par les arabes qui nous rejettent la faute.

 

Revenons sur l’important déploiement de forces de l’ordre :

200 enquêteurs.

2 escadrons du Raid chacun d’une trentaine de personnes qui se sont relayés.

De nombreux CRS.

Des pompiers.

Le Samu avec de nombreuses ambulances.

Un important matériel mis en place par chaque corps de métier.

 

Nous ne trouvons absolument pas ces chiffres disproportionnés pour mettre fin aux actes de ce forcené. Seul le résultat compte.

Lorsqu’enfin cette affaire fut réglée par les policiers, elle devint l’objet d’une intense discussion qui continue à l’heure ou j’écris cet article.

 

Les enseignants ont évoqué cette affaire avec leurs élèves, nous avons ainsi vu à la télé un enseignant « Gauthier BOUCHAUD » sur France 3 expliquer « qu’il s’agissait de l’œuvre  d’un homme qui avait perdu la raison » en tuant des personnes dont trois enfants. Il n’a rien compris, c’est ce qu’on appelle du négationnisme. Un élève de mois de 10 ans lui a répliqué que c ‘était un terroriste qui avait tué des Juifs.

 

Que penser de ce professeur d’Anglais de 56 ans qui a demandé à ses élèves une minute de silence en mémoire de cet infâme criminel, deux tiers des élèves ont quitté la classe immédiatement, le dernier tiers est resté afin d’entendre toutes les insanités de l’enseignante afin de la dénoncer à l’administration, qui a prévenu la police laquelle a alerté le Ministre, qui a suspendu immédiatement l’enseignante (qui continuera a percevoir son salaire ce qui est un comble).

 

Décidément, les enfants sont entre de bonnes mains, ne nous étonnons pas de la désaffection grandissante des écoles publiques au profit des écoles privées. Jules FERRY doit se retourner dans sa tombe, lui qui a instauré un enseignement laïc, 120 ans après la mort l’enseignement est aux infesté d’anarcho-gauchistes.

 

La leçon à tirer est qu’il faut changer le discours de la bien pensance « des infâmes Ìsraéliens qui agressent en tuent des enfants Palestiniens ».

 

Du plus haut de l’Etat, aux médias, puis aux enseignants l’affaire qui est à l’origine de ce crime odieux « l’affaire Al DURA » qui a été démontée par Philippe KARSENTY au cours de nombreux procès doit être dénoncée.

 

Cette forfaiture mise en place par un caméraman arabe, présentée par un journaliste nourri d’un anti israélisme violent depuis soutenu par une télévision d’État, et une pétition infâme signée par une foule de journalistes qui ont fait corps, et d’intellectuels gauchisants n’est pas à l’honneur de la France pays des droits de l’homme qui doit clamer la vérité.

 

J’avais déjà évoqué ceci avec l’Ambassadeur de France en Israël :

 

http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-l-ambassadeur-de-france-christophe-bigot-a-ashdod-le-20-03-12-101974056.html

 

Philippe KARSENTY dit exactement la même chose :

 

http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-philippe-karsenty-explique-les-raisons-de-ce-pogrom-102140173.html

 

 

Une dernière question se pose, Si ce pantin se revendiquant d’Al Qaïda pensant accomplir une action de bravoure dont les ficelles sont tirées par le réseau JOUD al KHILAFAT qui est une émanation du réseau HAQQANI. Ce réseau est le bras armé de l’Iran qui veut punir l’occident pour son blocage du système SWIFT qui empêche tout type de fonctionnement financier international de l’Iran.

 

Ce pantin dis-je s’il n’avait assassiné que des juifs, y aurait-il eu cet élan mondial? Ce pantin avait commis l’erreur de s’en prendre au symbole de la France, son armée, il avait pour projet de s’en prendre à des policiers, ce qui est insupportable pour un pays.

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 14:44

Cher amis
 
Je vous invite à écouter le fichier joint dans lequel on entend le prsident du CRIF, Richard Prasquier, courageusement évoquer l’Affaire al Dura au 20h de TF1 d’hier soir.
Laurence Ferrari refusera de le laisser continuer.
Voici l’interview publiée hier par Dreuz.info dans laquelle j’exprime mon analyse de la tragédie de Toulouse.
 
"la dénonciation de crimes imaginaires entraîne la perpétration de crimes réels" – Philippe Karsenty
21 mars 2012 | Filed under: France,Géopolitique,Islam,Israël,Les dossiers,Politique Française | Posted by: Dreuz Info

 
 
Philippe Karsenty est de retour d’un voyage en Israël. Nous avions prévu de l’interroger sur les enseignements qu’il tire de ce voyage et sur l’action qu’il compte mener en faveur des Français de l’étranger s’il est élu député en juin. Mais l’actualité nous oblige à reporter cet entretien, et à consacrer la présente interview à la nouvelle qui vient d’être révélée ce mercredi.
 L’identité du terroriste de Toulouse et de Montauban est à présent connue : il s’agit d’un jihadiste d’Al-Qaïda, citoyen français d’origine algérienne, qui prétend avoir agi, d’une part, pour « venger les enfants palestiniens », d’autre part en représailles à l’intervention française en Afghanistan.
 
Dreuz.info : Philippe Karsenty, quelle est votre réaction à l’annonce de l’identification de l’assassin des enfants juifs et des militaires français ?
 
Philippe Karsenty : Nous voyons clairement les conséquences de la désinformation permanente dont Israël est l’objet, et dont l’affaire Al-Dura constitue le symbole et la clé de voûte. L’incitation à la haine anti-israélienne et antijuive dans les médias français, que je dénonce depuis dix ans, a connu son dénouement : l’assassinat d’enfants juifs français. On ne peut dénoncer des crimes imaginaires sans prendre le risque que soient perpétrés, à titre de prétendue vengeance, des crimes réels. La fausse accusation, à l’encontre d’Israël, de meurtres d’enfants, incite à la haine, et la haine amène au meurtre. Les propos mêmes du terroriste, indiquant avoir voulu « venger les enfants palestiniens » est une démonstration éclatante de la terrible influence de la désinformation dont Israël est l’objet. La question qui se pose à présent est : jusqu’à quand va-t-on laisser cette propagande mortifère prospérer ?
 
Dreuz.info : Estimez-vous que la profession journalistique française, par son traitement de l’actualité israélienne, possède une part de responsabilité dans l’attentat de Toulouse ?
 
Ph. K. – Les médias français ont contribué, pour nombre d’entre eux, par un traitement partiel et partial de l’actualité israélienne, à exciter la haine anti-israélienne et la haine antisémite. A quoi l’assassinat d’enfants fait-il référence ? Quel en est le plus obscène symbole, si ce n’est l’affaire Al-Dura ? Il y a une responsabilité collective des médias d’Etat français, qui ont toujours refusé de dire la vérité sur cette affaire. Je les appelle aujourd’hui à faire un examen de conscience, et à admettre enfin l’évidence. J’espère que le président du CRIF, Richard Prasquier, qui a accompagné le président de la République à Toulouse, lui a parlé de l’affaire, ou qu’il lui en parlera, afin de lui demander que la vérité soit enfin établie. « Il faut un grand déballage ».
 
Dreuz.info : Comment mettre fin, selon vous, à cette désinformation mortelle ?
 
Ph. K. – Il ne suffit pas de décréter une minute de silence. Ce dont nos compatriotes ont besoin, c’est de trois cent soixante-cinq jours de vérité par an dans les médias, un mea culpa de la part de nos journalistes, et un véritable rapport d’une commission indépendante sur le traitement de l’information proche-orientale. Il faut un grand déballage ; examiner méthodiquement comment on a pu fabriquer un mensonge pareil. Le carnage de lundi, c’est l’implacable démonstration de tout ce que nous avions compris et démontré, Pierre-André Taguieff, Clément Weill-Raynal et moi-même. La boucle est bouclée. L’attentat de Toulouse est l’aboutissement de l’affaire Al-Dura. La mise en scène du meurtre du petit Mohamed portait en germe le meurtre des petits Arié, Gabriel et Myriam. La violence antisémite invoque toujours un sentiment de vengeance contre les crimes mensongèrement imputés au peuple juif. Au Moyen Âge, on excitait les foules chrétiennes au massacre des Juifs, accusés d’égorger des enfants chrétiens pour pétrir les pains azymes avec leur sang. Cette accusation de crime rituel se répète au 21ème siècle, avec l’Etat d’Israël dans le rôle du Juif. Aujourd’hui, ou bien on fera face à un négationnisme pur et simple des médias et des politiques pour escamoter leur responsabilité, ou bien on reconnaîtra la vérité et l’on changera le traitement de l’information. La solution réside dans la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Elle consiste d’abord à rectifier le mensonge originel, le mensonge Al-Dura.
 
« Le président veut-il résoudre le problème ou faire de la communication ? »
 
Dreuz.info : Quel message voulez-vous adresser à l’exécutif ?
 
Ph. K. – J’ai récemment déclaré que, malgré tout ce qui me sépare de Nicolas Sarkozy, j’envisageais de voter pour lui, car je ne vois pas de meilleure alternative parmi les candidats déclarés à l’élection présidentielle. Malheureusement, les circonstances amènent aujourd’hui le président de la République à être confronté aux résultats de l’irresponsabilité de sa politique étrangère et médiatique. Il a l’occasion de reconnaître, une fois pour toutes, que l’antisémitisme est provoqué par la propagande des médias. S’il ne le fait pas, ce sera le signe de son désintérêt à l’égard du problème, et ses déclarations présentes se résumeront à de la communication. La question est de savoir s’il veut résoudre le problème ou se contenter de communiquer. S’il veut résoudre le problème, il doit s’attaquer à la racine, et la racine du mal, c’est la propagande. S’il ne le fait pas, il n’est pas crédible.
 
Dreuz.info : Que vous inspirent les déclarations du haut représentant de l’Union Européenne pour les affaires étrangères, Mme Catherine Ashton ?
 
Ph. K. - On voit bien le relativisme se mettre en place immédiatement, avec ceux qui, comme Catherine Ashton, comparent Arié, Gabriel et Myriam aux enfants de Gaza. Au moment même où nous déplorons les victimes de la propagande antisioniste/antisémite, on alimente celle-ci de nouveau pour relativiser la portée du drame. Mais il y a un autre message que j’aimerais adresser au chef de l’Etat et au gouvernement, au sujet de l’attentat contre nos soldats à Montauban. Le parallélisme entre les deux attentats est criant. On vise l’armée française d’un côté, les Juifs de l’autre. Les cibles visées par le terroriste illustrent bien quels sont les ennemis du totalitarisme en marche. A contrario, cela nous enseigne à quel point est grande la communauté d’intérêts entre la France, d’une part, le monde juif et Israël, d’autre part, qui font face à une même menace. Cela fait près de douze ans que notre diplomatie et nos médias croient pouvoir se concilier les grâces de l’islamisme en diffamant Israël ; on s’aperçoit aujourd’hui que toute la France est visée par les djihadistes, comme l’est Israël. La France et Israël sont alliés. Il serait temps de s’en souvenir et d’agir conformément à cette vérité.
 
Propos recueillis par Sandro Thomassin
© Dreuz.info
 
Philippe Karsenty 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 23:29

22 mars 2012
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Que la vérité soit rétablie !
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Logo Shalom Cliquez ici
De Jérusalem,
Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Après cette tragédie de Toulouse, il serait bon de comprendre la véritable raison
poussant des jeunes à devenir terroristes s'acharnant sur des enfants juifs - "pour
venger les enfants de Gaza...". Comme le souligne Philippe Karsenty, toujours prêt
à dénoncer la mascarade du soi-disant meurtre de Mohammed Al-Durah : "Il ne suffit
pas de décréter une minute de silence. Ce dont nos compatriotes ont besoin, c'est
de 365 jours de vérité par an dans les médias, un mea culpa de la part de nos journalistes,
et un véritable rapport d'une commission indépendante sur le traitement de l'information
proche-orientale".
L'Autorité Palestinienne est le seul "gouvernement" à ne pas avoir dénoncé le massacre
de Toulouse. Quelques temps auparavant, Mahmoud Abbas Clquez ici
rendait hommage à des terroristes, les qualifiant de "courageux" pour avoir poignardé
dans le dos un soldat israélien. En mai 2011, le Hamas avait dénoncé la mort de
Ben Laden comme "l'assassinat d'un saint guerrier".
Aujourd'hui, Mohamed Mehra est mort, mais qui sait s'il n'aura pas fait des émules...
Interrogeons-nous pour savoir pourquoi la France, ses médias, des politiques, une
partie de sa chrétienté même - souvenons-nous des "bateaux pour Gaza" impliquant
des pasteurs et des évêques - pratique délibérément la désinformation concernant
les événements au Moyen-Orient, conspuant l'Etat hébreu et donc légitimant le terrorisme...
Tout ceci ne contribue-t-il pas à justifier l'indéfendable, pour assassiner au bout
du compte les Juifs ? Chacun sait qu'en Europe, l'antisémitisme est en progression.
"Ils aiguisent leur langue comme un glaive, ils lancent comme des traits leurs paroles
amères, pour tirer en cachette sur l'innocent - ils tirent sur lui à l'improviste
et n'ont aucune crainte... D.ieu tirera contre eux ses propres flèches " - Ps 64
Lire ci-dessous l'article de Victor Perez : "Mohamed Mehra, élevé à l'antisémitisme"
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Mohamed Mehra élevé à l'antisémitisme

de Victor Perez

Mohamed Mehra élevé à l'antisémitisme
Il faut avoir vu la photo de ce petit bonhomme haut comme trois pommes et suçant
sa tétine pour saisir l'incompréhensible. Gabriel (z ''l) n'est plus maintenant
de ce monde. Il est aux côtés de son frère aîné Arié (z''l) de son père Jonathan
Sandler (z''l) et de la fille de son directeur d'école Miryam Monsonégo (z''l) dans
un cimetière de Jérusalem. Il faut voir la photo de son petit minois pour saisir
toute la douleur de sa mère, en deuil de deux enfants mais aussi d'un mari. La
douleur également des grands-parents enterrant le même jour un fils et deux petits-fils
assassinés parce que Juifs.

Les ''bien-pensants'' nous ont affirmé aussitôt que ce ne peut être l'oeuvre
que de néonazis. S'il est vrai qu'il faut être un véritable nazi pour s'en prendre
à des enfants juifs de trois, six et huit ans, leur assassin n'a pas la couleur
tant souhaité par ceux-ci. Il n'est pas « souchien » il est musulman et a affirmé
avoir voulu « venger l'assassinat des enfants de Gaza ». Ainsi le néologisme nazislamiste
n'est pas vide de sens. Il définit bien une réalité. Entre autres, celle qui voit
en tout juif un soutien inconditionnel des Israéliens forcément assassins comme
le définit l'air du temps. Le B A BA de l'antisémitisme ! Suite de l'article en cliquant ici
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Visitez notre site [http://r20.rs6.net/tn.jsp?et=1109590113674&s=1414&e=001FZJXX0hXc5LQFMvLXYKB9L61HnyKVZmkFpgXtslypjH2VE-bVKhKbrEyE-wvBDRYTCwRa28pBIZxoqQaam5A5jbRXNVTT5tlftB0c6pcIiLM0UjGcSB_Iv9XG3OHRCVG]
Ecrivez-nous [mailto:shalomisrael.info@gmail.com]

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel