Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 19:06

Article de Jean Marichez, habitant de Montmélian depuis 1994, est chercheur à l'Ecole de la Paix de Grenoble et a priori
plutôt à gauche.
Lisez entièrement son article, ensuite à vous d'en déduire ce que vous voudrez......... .
« les résultats de Nicolas Sarkozy »
**********
A l’approche de nouvelles élections, il est étonnant d’observer la violence et l’injustice des opposants de Nicolas
Sarkozy. Selon eux, il n’aurait rien fait, il n’aurait pas tenu ses promesses. Alors, regardons le travail qu’il a réalisé car, au
contraire, j’ai l’impression qu’il a réalisé un travail considérable. Selon Alain Minc en 2010 : "En trois ans, Sarkozy a fait
plus que Giscard en sept et encore plus que Chirac qui n'a rien fait en douze".
Qu'en est-il exactement ? J’ai extrait de quelques journaux la liste de ses principales réalisations mais aussi de ce qu'on
lui reproche.
Concernant les reproches, j’ai toujours été frappé par la fragilité des accusations. Les critiques m’ont toujours paru
futiles, superficielles, inconsistantes. Et elles reviennent sans cesse comme si tous les journalistes lui en voulaient :
- Sa soirée au Fouquet's après la victoire aux élections
- Ses réparties en langage trop populaire
- Le soutien d'un ministre de l'intérieur taxé d'injure raciale
- Ses liens avec des grands patrons
- Son franc parler, sa taille, etc.
Pourquoi cela ? Peut-être parce qu’il dérange par le nombre et l’importance des réformes qu’il fait (celui qui ne fait rien
n’est pas critiqué). Mais surtout, je crois, les intellectuels ne lui pardonnent pas d’occuper le terrain des idées qu’ils
occupaient depuis 1968. Contrairement à ses prédécesseurs, il dit les choses en toute simplicité, quitte à remettre en
cause quelques idéologies sacralisées. Par exemple, sur les sanctions à la jeunesse délinquante, sur l’immigration
incontrôlée, sur l’assistanat excessif, etc. L’intelligentsia parisienne ne lui a jamais pardonné de parler de manière
décomplexée de vérités qui ne font pas partie de l’idéologie politiquement correcte. Ainsi, toutes les occasions ont été
bonnes pour dire du mal de lui. Difficile d’être réélu lorsque tous les médias et beaux parleurs vous attaquent sans cesse
comme le faisaient les prêtres de l’Inquisition.
Or quelle est la réalité ?
Au préalable, pour l’honnêteté de mon propos, je dois dire que je ne suis pas un inconditionnel de la droite, j’ai parfois
voté à gauche : en leur temps, j’ai fait confiance à Mendès-France ou à Michel Rocard. Si j’étais américain ou chinois, je
serais certainement à gauche. Par ailleurs mes travaux personnels sont très nettement progressistes si l’on en juge par
les deux livres que j’ai écrits. De plus, je n’ai pas toujours été d’accord avec les décisions de notre gouvernement actuel,
par exemple sur la réduction des droits de succession, sur la baisse de TVA aux restaurateurs, sur le manque d’avancée
fédéraliste européenne, etc. mais je constate qu’il a accompli un travail impressionnant, non seulement en nombre (931
réformes en cinq ans) mais en qualité. Il s’est attaqué aux réformes difficiles que même Lionel Jospin n’avait pas osé
faire malgré une conjoncture meilleure. Et c’est vrai, il a remis la France à l’endroit sur des rails moins idéologiques, plus
pragmatiques. C’est en tout cas l’avis de nombreux commentateurs étrangers qui se désolent de nos excès de religiosité
socialiste.
On lui a reproché d’augmenter le déficit public. Mais est-ce de sa faute s'il fallait absolument sauver l'économie française
suite à la crise des subprimes ? Puis s'il fallait sauver la Grèce pour ne pas engager une spirale contre l'Euro qui aurait
été catastrophique pour tout le monde et surtout pour les plus faibles. La crise lui coûte cher car elle l'a obligé à nous
endetter lourdement pour ne pas plomber nos emplois.
On lui a reproché d’aider les banques alors qu'elles sont responsables de la crise. Oui, mais sans ce plan de sauvetage
les petits épargnants auraient tout perdu et le chômage aurait augmenté au détriment de l'ensemble des Français. De
plus, elles ont maintenant totalement remboursé les aides reçues.
On lui a reproché l’augmentation du chômage. Mais la crise n’est pas de sa faute. Au contraire, il a réussi mieux que les
Américains, et que la plupart des autres pays européens, à contenir le chômage. Celui-ci ne serait-il pas plus élevé avec
des gouvernants de gauche qui, pour l'éviter, auraient dépensé des milliards contre-productifs dans l'assistanat et le
dépannage à court terme ? Lui a privilégié le long terme en soutenant l'investissement. C’est courageux car les résultats
n’apparaîtront que plus tard et ne lui profiteront pas sur le plan électoral.
On lui a reproché de favoriser les riches. En fait, peu de gens comprennent que son but n'est pas de faire de cadeaux
aux riches mais d'empêcher les gens fortunés de quitter le pays et d'investir ailleurs, donc d'avoir suffisamment de gens
riches en France pour qu'ils y investissent et créent du travail. Il faut absolument comprendre que la lutte contre le
chômage passe par l'existence d’un grand nombre d’entrepreneurs aisés et soutenus dans leurs efforts.
On lui reproche d’être le président des riches. Mais il est au contraire le premier de nos présidents à avoir pris des
mesures égalitaires importantes. Ainsi, alors qu’on lui reproche de favoriser le capital et de ne pas le taxer autant que le
travail, il a fortement augmenté les taxes sur le capital afin de les mettre à peu près au même niveau (34,6%) alors qu’ils
étaient taxés de 10% de moins sous Lionel Jospin. C’est passé inaperçu mais ses opposants ont continué à l’accabler
d’une image anti pauvres qui continue, malgré les faits à lui coller à la peau. Même chose pour l’impôt sur la fortune qu’il
a maintenu globalement au même niveau mais en sortant seulement les propriétaires de logements dont les valeurs sont
conjoncturellement trop élevées du fait de la crise du logement. La baisse de recettes a été entièrement compensée par
l’augmentation de fiscalité sur la transmission du capital. Autrement dit, il taxe la transmission de capital plutôt que le
capital lui-même, ce qui est souvent décourageant.
On lui reproche d’avoir augmenté son salaire de Président de 30%. La vérité est toute autre. Avant lui, le budget de la
Présidence était un mystère, un domaine réservé où les dépenses du président se confondaient avec le budget de
l’Élysée. Il a voulu moderniser tout cela et installer la transparence. Il a donc décidé que son salaire serait égal à celui du
premier ministre et que les comptes seraient désormais soumis au contrôle de la cour des comptes. Comment
comprendre que les journalistes ne nous aient jamais expliqué cela ? Sont-ils si incapables ? Non, plus simplement
partisans.
On lui a reproché de ne pas tenir ses promesses. C’est injuste car, non seulement il en a tenu beaucoup, mais il l’a fait
dans une situation de crise inouïe que, personne n’avait vraiment prévu avant son élection.
En fait comme on est en crise, tout le monde se plaint et, comme il faut un bouc émissaire, on l'accuse naturellement de
nos difficultés. Curieusement, au lieu de parler de "ce qu'il fait", les médias passent leur temps à parler de lui, de sa
manière, de ses intentions cachées, de son omniprésence, de ses petites phrases, etc. Pourquoi parlent-ils si peu du
contenu, autrement dit des vraies questions ?
Alors justement regardons ses résultats. Ils sont impressionnants.
Des réformes qui vont marquer le pays en profondeur et qui sont un véritable progrès de notre démocratie (elles sont
courageuses car les cinq premières réduisent son propre pouvoir de président) :
- La possibilité de recours individuel devant le conseil constitutionnel
- Modification de la constitution et Réduction des pouvoirs du Président de la République au profit du Parlement et des
citoyens
- La limitation à deux mandats de cinq ans pour le Président de la République
- Nouveau droit donné aux députés de fixer un tiers de l'ordre du jour de l'Assemblée, leur permettant de mieux contrôler
le gouvernement
- Réunion annuelle des deux chambres réunies à Versailles pour entendre le Chef de l’État
- La loi de représentativité syndicale qui les renforcera tout en favorisant le dialogue social.
- L'autonomie de l'Université réclamée depuis 1968 par P. Mendès-France, leader de la gauche. Même imparfaite, elle
met à bas le tabou de l'égalitarisme et sera porteuse de fruits sur le long terme.
- Réforme des collectivités territoriales que depuis 20 ans aucun gouvernement n'avait réussi
- Réduction du nombre d’élus avec la création des conseillers territoriaux en lieu et place des conseillers généraux et
des conseillers régionaux.
- Redéfinition des cartes judiciaires qu'aucun gouvernement précédent n'osait faire
- Ouverture de la saisine du Conseil supérieur de la magistrature aux personnes qui veulent mettre en cause le
fonctionnement de la justice jusqu’à même sanctionner des magistrats
- Redéfinition de la carte des villes de garnison que personne n'osait faire
- Redéfinition de la carte hospitalière
- Mise en chantier de la modernisation du Grand Paris
- Rapprochement des policiers et gendarmes sous la même autorité, d’où une amélioration de 50% d’élucidation des
crimes et délits
- Création du service civique volontaire (15 000 jeunes engagés pour 45 000 demandes en 2011 et 75000 en objectif
2014)
Des résultats innombrables, et parmi les plus importants (pour ne pas lister ses 931 réformes) :
- La réforme des retraites. Il fallait la faire. Nécessairement impopulaire, aucun des prédécesseurs n'avait eu le courage
de l'affronter mais tous la disaient indispensable et urgente.
- Mise en place du service minimum lors de grèves de secteurs publics
- La suppression de la taxe professionnelle (impôt imbécile selon F. Mitterrand)
- Effort considérable et sans précédent en faveur de la recherche et de l'Université ; et aussi le triplement du crédit
d'impôt qui soutient la recherche des entreprises et permet un afflux de capitaux privés vers l'enseignement supérieur
- La suppression de la publicité à la télévision publique : les Français gagnent 20 minutes par jour
- *Revalorisation du salaire des enseignants (équivalent à un 13° mois) en contrepartie de leur réduction en nombre
- Réduction de la délinquance –17% ; des homicides –40% ; des atteintes aux biens – 28% ; de la délinquance de
proximité – 40% ; et aussi de la mortalité routière
- Hausse de 20% du budget justice avec 1300 postes supplémentaires – Création de 9400 places de prison – Plusieurs
mesures pour éviter les récidives (peines planchers, rétention de sûreté, traitements préventifs…) – Recouvrement des
avoirs illégalement acquis par des condamnés, etc.
- Meilleure maîtrise de l’immigration (32 000 reconduite aux frontières de clandestins, naturalisation en baisse de 30%,
300 000 contrats d’intégration signés depuis 2007, etc.)
Emploi
- *La relance de l'économie par l'investissement et non par l'assistanat comme dans le passé qui ne donnait que des
apaisements à court terme mais des affaiblissements économiques graves à long terme
- *L'aide à l'industrie automobile, industrie capitale et vitale pour l'économie française
- *La réduction de 160 000 fonctionnaires dont la pléthore plombent notre économie. Contrairement aux apparences,
cette mesure est la plus efficace pour l’emploi
- Création du statut d'auto entrepreneur qui s'avère un grand succès
- Création de 2,5 millions d’entreprises durant le quinquennat avec soutiens renforcés et simplifiés
- Amélioration de la flexibilité de l'emploi avec la rupture contractuelle
- Les demandeurs d’emploi ne peuvent plus refuser plus de deux offres d’emploi valables sans risquer de perdre leur
indemnité
- *Développement de l’apprentissage au lieu de forcer des jeunes à suivre des études secondaires qui ne leur servent à
rien
Agriculture
- *Quatre mesures phares en faveur de l’agriculture ont permis aux agriculteurs de dépasser la crise et d’envisager plus
sereinement l’avenir et à 7000 jeunes par an de s’installer
- Maintien de la PAC au niveau européen
- *Allègement des charges sociales sur l’heure de travail agricole qui passe de 12,81€ de l’heure à 9,43 payé par la taxe
sur les sodas de 0,02€ par canette.
- *Amélioration des retraites agricoles (création d’un minimum, revalorisation, extension au conjoint)
Logement
- Encouragement de la construction (loi Scellier, pass foncier, prêts à taux zéro doublés)
- Construction au total sur le quinquennat de 2 millions de logements dont 600 000 logements sociaux contre la moitié
seulement entre 1997 et 2001
- *Modération des loyers par la modification de l’indexation
- *Instauration du droit au logement opposable (34974 ménages ont pu être relogés après recours)
Assistance
- *Augmentation de 30% du budget de logement des Sans abri qui est passé à 1,13 milliards
- *Annoncés en mars 2010, onze établissements de réinsertion scolaire fonctionnent désormais (cent cinquante élèves
de 13 à 16 ans ont rejoint ces structures, 9 autres sont prévus en 2011)
- *Forte augmentation des bourses et des logements pour étudiants
- *Création du RSA (1,9 millions de foyers aidés – mais surtout, il n’est plus aussi intéressant qu’avant de ne pas
travailler
- *Revalorisation de 25% sur 5 ans l’allocation adulte handicapé et le minimum vieillesse
- *Création d’un prime pour les salariés des entreprises dont les dividendes augmentent
- *Assouplissement des accords d’intéressement des salariés aux fruits de leurs entreprises
Économie (chiffres selon l’Insee)
- Augmentation de 4% du pouvoir d’achat des Français durant le quinquennat
- Et diminution de 1 million du nombre de personnes qui gagnent moins de 15 000 € par an
J’ai repéré d’un * les mesures ci-dessus à fort impact social ou favorables aux chômeurs. On voit qu’elles sont
nombreuses et contredisent radicalement l’idée d’un gouvernement pour les riches.
En politique étrangère :
- Efficacité dans le choix de la méthode (traité de Lisbonne) pour résoudre la crise européenne due aux référendums
négatifs en France et aux Pays-Bas
- Leadership de la France dans la résolution des multiples crises européennes. Même si le poids financier de
l’Allemagne restait majeur, c’est toujours lui qui fut initiateur, moteur et entraîneur.
- Efficacité dans la gestion du conflit en Géorgie où il assura l’indépendance géorgienne
- Courage et efficacité déterminante dans la gestion militaire de la crise en Côte d’Ivoire
- Courage et efficacité déterminante dans la gestion militaire de la crise en Lybie
- Retour de la France dans l'Otan
- Création du G20 où son volontarisme fut décisif. Cette instance empêchera peu ou prou les facilités du chacun pour-soi
en matière économique et réduira les risques de chaos mondial en augmentant la possibilité de prises de décisions
internationales
- Meilleures relations avec les États-Unis, l'Angleterre, la Russie, la Chine, l'Inde, le Brésil…
- Signature de nombreux grands contrats dans de nombreux pays
- Engagement acharné en faveur de l’Euro
- Gestion imaginative et énergique de la crise
- Ses qualités d'intelligence, de courage et d'esprit de décision sont largement reconnues par des chefs d'État étrangers
En politique intérieure
- Il a gouverné sans drame et assuré la paix, la justice et le respect des libertés et opinions
- On peut dire que globalement il a gouverné au centre
- *Il a intégralement maintenu notre système de protection sociale.
- *Il a fait preuve d’une grand esprit d’ouverture (comme jamais auparavant) en nommant des opposants à des postes
majeurs comme la présidence du FMI en 2007, la présidence de la commission des finances, la cour constitutionnelle et
la présidence de la cour des comptes
- Il n'a calé sur aucune réforme qu'il croyait juste malgré des grèves et manifestations importantes pour les Régimes
spéciaux et l'Université. Il a reculé sur la réforme des lycées avec Xavier Darcos mais il l’a réalisée avec Luc Chatel. A
l'occasion des retraites, il a rétabli le fonctionnement de la démocratie grâce à sa fermeté devant des millions de
manifestants qui, enfin, replace la légitimité des décisions à sa vraie place : le parlement. Il en a eu le courage alors qu'il
était tellement plus facile de céder (comme l'ont toujours fait avant lui Balladur, Chirac, Jospin …)
- *Il n'a pas taxé nos transactions bancaires comme Angela Merkel en Allemagne
- *Il a garanti les crédits des banques, énorme décision qui a stoppé net la panique des épargnants au point qu'ils étaient
prêts à vider leurs compte, ce qui aurait été un pur désastre
Autres résultats
- Réunion des Assedic et de l'Anpe, pour l’efficacité.
- Fusion réussie entre les services des impôts et la comptabilité à Bercy (qui avait même fait tomber un ministre
socialiste)
- *Remise de la France au travail par diverses mesures d’encouragement
- *Changement des règles de la grande distribution et mise en place d'une autorité renforcée de la concurrence
- *Refus d'augmenter nos impôts
- *Délais de paiements raccourcis aux entreprises
- *Aide aux PME par les contribuables qui veulent alléger leur ISF
- *Aide aux associations d'utilité publique par les contribuables qui veulent alléger leurs impôts
Chantiers en cours où sa volonté permet d'espérer
- *Lutte (en pointe des autres États) contre la spéculation, l'excès de puissance des Hedgefunds et les paradis fiscaux
qui seraient une vraie réponse à la crise mais qui ne peuvent se réussir sans accords internationaux très difficiles à
obtenir.
- *Courageuse mise en place cependant de la fameuse taxe Tobin pour freiner la folie des transactions financières
- *TVA anti délocalisation de notre industrie
- Militance pour la mise en place d’une règle d’or assurant constitutionnellement l’équilibre de nos comptes
En conclusion
Un dirigeant politique se juge sur ses réalisations. Alors, même si on n'est pas d'accord sur certaines d'entre elles, ce qui
est inévitable, on doit reconnaître l'importance du travail réalisé.
La première question à se poser quand on vote pour un homme politique est de savoir s'il joue pour lui ou pour son pays.
La liste impressionnante ci-dessus (et le courage qu’elle a nécessité) oblige à reconnaître qu'il travaille pour la France et
pour ses concitoyens. Sinon, il en aurait fait beaucoup moins et sa popularité serait plus élevée.
Ses réalisations permettent de dire qu'il est le meilleur des hommes d'État que nous ayons eu en France depuis
longtemps. Doué d’une grande intelligence, il comprend très vite. Il a un grand pouvoir d’entraînement. C’est un leader.
Dans les situations difficiles, c’est lui qui comprend le plus vite ce qu’il faut faire, et qui, de l’avis des autres chefs d’État
européens, sait trouver le chemin des décisions difficiles. Le sociologue Marcel Gauchet lui reconnaît une grande
habileté tactique, une vraie volonté politique, un sens poussé de l'opinion et de ses propres insuffisances. Ne dit-il pas luimême
:"Mon meilleur ennemi, c'est moi-même". Même s'il n'est pas toujours parfait, tout le monde reconnaît largement
son énergie, son efficacité, sa connaissance des dossiers et surtout, car c'est la vertu la plus rare en politique, son
courage.
Voilà, j’ai tenu à faire cette clarification car, quelles que soient nos tendances politiques, il serait dommage de perdre le
bénéfice du meilleur chef d’État que la France ait eu depuis longtemps.
Jean Marichez - 19/2/2012
Pour en savoir plus.
http://www.editions-harmttan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=21105
Jean MARICHEZ répond à Antoine SFEIR

ecole de la paix

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 18:15

 

 

A la fin de la seconde guerre mondiale, il y eut un sursaut lorsque les camps d’exterminations furent filmés, certains furent interpelés, ils s’écrièrent plus jamais ça, comment une telle abomination put-elle exister ?

 

Nous aurions pu penser que la commémoration de la Shoah, et les cours diffusés dans les écoles pour l’expliquer auraient du prévenir une récidive.

 

Les réactions de certains élèves réfractaires à cette étude n’ont pas amené la réaction salvatrice attendue : l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, toutes les matières doivent être étudiées, le fait de refuser l’étude de la Shoah est une preuve de racisme, punissable selon la loi.

 

Les mesures les plus énergiques étaient attendues, ne pas les appliquer est une preuve de faiblesse, et les élèves élevés dans l’Islam l’ont interprété ainsi, car ils sont nourris depuis leur plus tendre enfance selon la règle que seul le rapport de force prévaut, et que celui qui n’applique pas la force est le plus faible, donc le Dhimmi.

 

Les élèves inciviques se sont révoltés contre leurs enseignants, devant le nombre, ils ont reculé, et les écoles de certaines zones dites sensibles ont supprimé la Shoah de leur cursus, ceci est intolérable.

 

Le port de la burqa est interdit par la loi en France dans tous les lieux  publics, lorsque la police verbalise une conductrice contrevenante en raison de la restriction du champ visuel c’est de la Dhimmitude.

 

Petit à petit, l’avancée des incivilités, devant le recul de ceux sensés représenter l’ordre, est arrivée à un tel niveau de débordement que la masse importante de la majorité silencieuse commence à grogner de plus en plus fort.

 

Les tensions de plus en plus visibles se font jour, et après l’attentat raciste de Toulouse nous assistons à une recrudescence d’assassinats perpétrés contre des représentants de l’ordre un peu partout en France.

 

L’Islam radical prend le dessus bien que minoritaire sur l’Islam de Dalil BOUBAKEUR dont nos Rabbins ont toujours dit, si tous les Musulmans étaient comme lui nous ne connaîtrions pas de problèmes.

 

Malheureusement, les plus jeunes sont plus attiré par des Mohamed MERAH qu’il identifient à « Robin des Bois », car ils n’ont acquis aucunes des valeurs de la République accueillante.

 

Hassan II nous en avait bien prévenus, les Arabes ne s’assimileront jamais. Il savait de quoi il parlait.

Peut-on compter sur l’Occident afin d’éviter une récidive de Génocide ?

 

Il n’y a qu’à regarder ce qu’il s’est passé il y a juste 18 ans au RWANDA pour se convaincre du contraire.

 

file:///Archives/Le%20Ge%CC%81nocide%20arrive%20comme%20la%20conclusion%20d%E2%80%99une%20longue%20de%CC%81rive%20de%20plusieurs%20de%CC%81cennies,%20au%20vu%20et%20au%20su%20de%20tous.%20%C2%AB%20NANOJV.html

 

Nous sommes à la veille d’un génocide en Europe les auteurs en seront l’Islam radical, les différents assassinats en France sont le prélude de bien d’autres débordements.

 

Qui sera à même de contenir cette déferlante ? Nous devons voter dimanche et notre choix ne sera pas anodin. Nous avons parmi les 10 Candidats qui se présentent à nos suffrages 5 boutefeux à l’extrême gauche, 1 à l’extrême droite, ce qui ne nous laisse que 4 candidats dits Républicains.

 

Deux caracolent en tête des sondages au premier tour, la détestation mise en place du Président sortant, amplifiée par les médias qui ne cachent pas leur choix, les sondages prévoient pour le second tour un écart de 10 points en faveur du candidat de Gauche.

 

http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-l-equipe-de-campagne-de-fran-ois-hollande-2-99926730.html.

 

Tous les analystes politiques disent qu’il ne tiendra aucune des promesses qu’il a faites. Doit-on préférer une personne qui en 4 ans a coulé la Corrèze lors de son unique mandat électif ? http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-fran-ois-hollande-meilleur-candidat-2012-101577774.html.

 

Le choix d’un Président sortant ayant de nombreux sauvetages à son actif n’est-il pas plus approprié ? http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-nicolas-sarkozy-sauve-la-grece-et-l-euro-79975191.html.

 

Pour en revenir au génocide, un rappel de l’histoire :

 

La Shoah a suivi la mise en place d’un gouvernement socialiste.

 

Le génocide du Rwanda s’est déroulé sous la Présidence de François Mitterrand.

 

A la veille d’un nouveau génocide annoncé, va-t-on renouveler l’expérience, ou forts de la connaissance de l’histoire renouvellera t-on son mandat au Président sortant ?

 

Vous maîtrisez l’avenir au moyen de votre vote, faîtes le bon choix, mais surtout votez, ne vous abstenez pas, ne votez pas blanc.

 

Eli LAIK

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 14:12

Bonjour,

Je me suis récemment présenté à vous dans un message d’introduction.

Vous avez la possibilité de suivre ma campagne en visitant mon site où vous pourrez découvrir mes thèmes de campagne.

A quelques jours du 1er tour de l’élection présidentielle, je souhaitais vous faire partager cet article dans lequel, bien que candidat libre de centre-droit, je reçois le soutien de personnalités importantes, notamment de :

Dominique Sicouri, vice-présidente de l'UMP en Italie:"Je soutiens la candidature de Philippe Karsenty".

Exclusif JSSNews : Dominique Sicouri* est la vice-présidente de l’UMP en Italie et la responsable à Rome de Génération France, le groupe de réflexion de Jean-François Copé. Avec les élections législatives qui approchent et les diverses polémiques entourant la candidate officielle de l’UMP, Valérie Hoffenberg, Madame Sicouri a accepté de répondre à nos questions. Une interview sans tabou ni langue de bois, qui met un terme à une semaine mouvementée. Le 5 mars nous publiionsdes révélations concernant les tensions entre elle et son équipe italienne. Le lendemain, Alexandre Bezardin, son suppléant… Le lendemain, celui-ci s’exprimait dans une tribune libre ou il appelait les Français à l’union du centre-droit, sans vraiment soutenir la candidate UMP.

Hier, le 7 mars, Philippe Karsenty lançait à son tour un appel au rassemblement derrière sa candidature…

Ce qui suit semble prouver que son appel est entendu.



Dominique Sicouri et Hervé Novelli

JSSNews : Dominique, Sicouri, pourriez-vous nous dire vous êtes ?
Dominique Sicouri : Je suis une Française installée à Rome depuis 1968. Mes parents, nés en Egypte, sont arrivés en France en 1948. J’ai exercé différentes activités dans le domaine culturel, artistique, chargée d’études et d’échanges entre la France et l’Italie, de coproductions cinématographiques, d’organisation de forums de réflexion divers, etc. Fortement impliquée dans la vie romaine, mais toujours attachée à mon pays, la France, j’ai naturellement constitué un réseau étendu de relations italiennes et françaises en Italie. J’ai aussi pu contribuer à défendre les idées auxquelles je croyais pour la France en devenant responsable de la communication et des rapports institutionnels de l’UMP en Italie.

JSSNews : Pourquoi ne faites-vous plus campagne pour Valérie Hoffenberg ?
D.S. : Jean-François Copé m’a chargée de créer l’antenne italienne de Génération France, son groupe de réflexion. Dans ce cadre là, j’ai récemment organisé le premier forum de réflexion sur le statut de l’auto-entrepreneur pour lequel Valérie Hoffenberg est venue à Rome. Elle a ainsi pu participer aux rencontres que nous avions organisées. Je dois reconnaître qu’elle est très habile, qu’elle s’exprime bien et qu’elle est charmante. Elle est aussi intelligente et persévérante. Mais, sans des valeurs fortes, il me semble que cela ne suffit pas.

Pour s’imposer, il faut aussi écouter, travailler et convaincre.

La greffe Hoffenberg n’a pas pris en Italie. Par ses attitudes « parisiennes », elle est même parvenue à démobiliser la plupart des gens que nous avions réunis afin de travailler à sa candidature. Son absence de compréhension de la situation des Français d’Italie a fini par décourager les plus militants d’entre nous.
Comme vous l’avez récemment publié, nous lui avons suggéré de se retirer car sa candidature sombrait en Italie, mais aussi commençait à peser sur la campagne du Président de la République. En vain. J’ai alors pris les devants en lui annonçant, la semaine dernière, que je renonçais à faire campagne pour elle.



JSSNews : Allez-vous continuer à vous engager dans cette campagne ?
D. S. : Je vous avoue qu’après la déception et la désaffection provoquées par la candidature de Valérie Hoffenberg, j’ai pensé m’éloigner de cette campagne. Puis, j’ai eu la chance de rencontrer Philippe Karsenty lors d’un de ses séjours à Rome. En effet, dans une attitude républicaine, il a pris la peine de me convier à une de ses soirées de campagne où j’ai pu apprécier ses qualités relationnelles, d’écoute, son dynamisme et sa capacité de conviction.

JSSNews : Etes-vous en train de nous dire que vous allez soutenir Philippe Karsenty ?
D. S. : Exactement ! Je ne le connaissais pas auparavant et ce que j’avais entendu de lui ne m’avait pas donné envie de le connaître. La semaine dernière, j’ai aussi été choquée d’entendre Valérie Hoffenberg se réjouir de la cassation de l’arrêt qui avait relaxé Philippe Karsenty dans le cadre de l’affaire al Dura. Je me suis alors documentée.

Finalement, j’ai découvert que Philippe Karsenty est un homme intelligent, déterminé et franc. J’ai compris ce qu’était le sens de son engagement politique tourné vers la défense de valeurs du centre-droit et par dessus tout, de la vérité. Je dois dire que c’est cet aspect de sa personnalité qui m’a le plus convaincue. C’est un homme cultivé, pragmatique et, qualité indispensable pour un candidat, Philippe est à l’écoute des préoccupations des Français d’Italie. J’en ai parlé autour de moi et j’ai entendu le même constat unanime : « Il dit vrai. »

JSSNews : Les critiques acerbes qu’il a portées contre la politique étrangère du Président de la République ne vous paraissent-elles pas être en contradiction avec vos engagements nationaux au sein de l’UMP ?
D. S. : Je ne le pense pas. Philipe Karsenty est un homme franc et direct. Il dit ce qu’il pense et parfois, même souvent, il touche juste. Certaines de ses formules ne me paraissaient pas totalement adaptées mais je peux comprendre son point de vue.
En tant que vice-présidente de l’UMP en Italie, je fais campagne pour le Président de la République alors que sa campagne locale risquait d’être plombée par les événements liés à la campagne législative de la 8ème circonscription.
Pour ce qui concerne l’élection de notre député des Français qui résident hors de France où se trouvent notamment l’Italie et Israël, je ferai campagne pour Philippe Karsenty sans états d’âme.

Je veux voir élu chez nous un député de la droite républicaine. Je pense par conséquent, et je ne suis pas la seule en Italie, qu’il est de notre responsabilité de voter efficace et de tous se rassembler derrière Philippe Karsenty.

JSSNews : Cela signifie-t-il que Philippe Karsenty va rejoindre l’UMP ?
D. S. : Je ne le sais pas. Il faut le lui demander. Je constate simplement que Philipe Karsenty a été élu à la mairie de Neuilly en 2008 au sein d’une équipe qui n’a jamais fait allégeance au chef de l’Etat tout en restant au centre-droit. J’observe que cette équipe est restée indépendante et qu’elle n’a jamais été investie par l’UMP, même si l’UMP l’a soutenue.

Interview réalisée par Véronique Moncoutier – JSSNews

*Dominique Sicouri tient à préciser que son choix de soutenir Philippe Karsenty est une décision tout à fait personnelle qui n’engage qu’elle-même.

Visitez mon site de campagne: www.KARSENTY2012.com

Philippe Karsenty 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 13:57

Bonjour,
                                                                                                                               
Je suis en Israël jusqu’au jeudi 26 avril où je participerai à plusieurs réunions publiques liées à ma campagne électorale.
 
Ce soir lundi soir à 20h, je serai à Raanana à la synagogue de Moshe Hassan au 9, rue Shabzi - attention, l’adresse a été modifiée.
MERCI D’ALERTER VOS AMIS DE CE CHANGEMENT DE LIEU.
 
Demain, mardi 17 à 20h, je serai à Netanya à la synagogue AMIT – 26, rue Mc Donald, pour un débat exceptionnel avec Philippe Soussi, candidat du Nouveau Centre.
Dans un esprit républicain, nous débattrons de façon conviviale.
La politique peut être autre chose que les invectives et les attaques  personnelles.
 
Le jeudi 19 à 20h, je serai à Ashdod à l’Espace Francophone – Rehov Haorgim 27/3.
 
Le dimanche 22 avril à 19h30, pour le 1er tour de l’élection présidentielle, je serai à Tel-Aviv à la grande soirée électorale.
Pour plus de détails, cliquez ici : Grande soirée électorale de Tel-Aviv
 
Le lundi 23, à 20h, je serai au CASIFAN à Netanya – 11, Kikar Ha’atsmaout (3ème étage) pour répondre à vos questions et commenter le résultat du 1er tour de l’élection présidentielle.
PAF de 15 NIS pour les œuvres sociales du CASIFAN.
 
En espérant vous retrouver nombreux lors de ces réunions publiques, à très bientôt !

Philippe Karsenty 

Visitez mon site de campagne: www.KARSENTY2012.com

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 10:08

 

M.MOHAMED a honnêtement déclaré à la Préfecture son statut : musulman, il a deux femmes...

 

La Préfecture d'Evry a accepté (grâce au regroupement familial) que sa première femme - légitime - le rejoigne en France avec ses 8 enfants sans leur délivrer de carte de résidence.


 

Mais il a aussi avec une deuxième femme (concubine de nationalité algérienne) 8 autres enfants tous nés en France, ils sont donc Français.


 

Du coup, bien que n'ayant pas de papiers, elle ne peut pas être expulsée...


           A) ETUDE DE LA SITUATION DE LA 1ère ÉPOUSE la légitime):

Mr MOHAMED et Mme n°1 : avec ses 8 enfants :


             1) 978,08 euros d'allocations familiales tous les mois


  2) 2 allocations pour jeune enfant : 323,32 euros

  3) allocation logement : 300 euros

  4) le RMI pour un couple :

  (626,82 euros) + 8 enfants (1337,20 euros) soit 1 964,02 euros

  5) allocation de rentrée scolaire pour 4 enfants : 85,87euros/mois.


  Au total Mr MOHAMED et Mme n°1 touchent :


Allocations familiales: 978,08 euros

                      A.P.J.E.: 323,32 euros.


                      Allocation logement : 300,00 euros

                      RMI : 1964,02 euros.


                         Allocation de rentrée scolaire 85,87 euros.


     Soit un total mensuel de 3651,29 euros

           B) ETUDE DE LA SITUATION DE LA 2ème ÉPOUSE (concubine) :


 

Cette deuxième femme n'est, en fait, pas une épouse en droit Français, elle est considérée par la C.A.F... Comme un "parent isolé"!

Elle touche donc :


1) lAPI qui s'élève à 707,19 euros pour un parent seul avec 1 enfant auquel on ajoute 176,80 euros par enfant supplémentaire (7 x 176,80 euros en plus). Soit un
 total de 1944.79 euros.


2) Toujours pour ses 8 enfants elle touche chaque mois en plus : 978,08 euros d'allocations familiales.


3) Comme elle a 2 enfants de moins de trois ans, elle a donc droit à l'A.P.J.E : 161,66 euros x 2 soit 323,32 euros.


4) Comme parent isolé : allocation logement, à la louche plus ou moins 300 Euros.


5) Avec 8 enfants, elle n'a pas le temps de travailler, d'autant plus que son mari pense qu'il ne faut pas qu'elle travaille avec des hommes, parce qu'elle pourrait être
 tentée par l'adultère... Donc elle touche le RMI soit pour une personne seule 417,88 euros + 167,15 euros / enfant. Soit au total1755,08 euros.

 6) Elle a 4 enfants en âge d'être scolarisés : Allocation de rentrée scolaire soit un montant mensuel de 85,87 euros.


 Ce qui nous fait au total, rien que pour Mme MOHAMED n°2, la somme mensuelle de : API: 1944.79 euros.

Allocations familiales: 978,08 euros

A.P.J.E.: 323,32 euros.


Allocation logement : 300,00 euros

RMI : 1755,08 euros.

Allocation de rentrée scolaire 85,87 euros .


Soit un total mensuel de 5387,14 euros

            AINSI AU TOTAL TOUS LES MOIS, IL EST VERSE SUR LE COMPTE DE CE PAUVRE M. MOHAMED, QUI NE TRAVAILLE PLUS DEPUIS LONGTEMPS,


LA MODESTE SOMME DE     9038,43 euros / mois

Et Monsieur MOHAMED, bien sûr, ne paye pas d'impôts puisqu'il n'a AUCUN REVENU... ne paye pas le loyer de son HLM puisqu'avec 16 enfants (parmi lesquels l'assassin de 7 personnes!!!) il ne peut être expulsé, ni payer la cantine scolaire, ni les colonies de vacances, ni... ni... ni...

 

Françaises, Français, Mesdames, Messieurs, méditez, pestez, hurlez... Mais surtout continuez à bosser dur, car il faut payer !!!


 

Si vous êtes salarié, RMISTE, chômeur ou retraité ce n'est pas la peine d'aller défiler pour avoir un meilleur salaire, allocation ou rente, tout le monde s'en fiche...


 

Ce n'est pas vous qui brulez les voitures donc vous n'effrayez personne (ce sont les enfants de MOHAMED qui les brûlent) !


 

Faites suivre ce message, que les contribuables de la France entière et donc, les futurs électeurs le sachent bien.


Car, pour conclure, n'oubliez pas que ce MOHAMED quand Monsieur HOLLANDE sera Président... ne payera toujours pas d'impôts, mais en plus il votera !!!!!!!


 

ELLE N'EST PAS BELLE LA FRANCE........


Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 17:26

Chers amis,
 
Je serai en Israël du lundi 16 au jeudi 26 avril.
Je participerai à plusieurs rencontres liées à ma campagne électorale.
Je serai :
-         le lundi 16 à Raanana au Merkaz Klita - 13, rue Hasharon,
-         le mardi 17 à Netanya à la synagogue AMIT – 26, rue Mc Donald,
-         le jeudi 19 à Ashdod,
-         le dimanche 22à Tel-Aviv.
Vous recevrez le programme détaillé de mon séjour très prochainement (consultable en cliquant ici).

En début de semaine, Charles Enderlin a publié une lettre dans laquelle il m’interpelait :
- Lettre ouverte de Charles Enderlin à Philippe Karsenty
Voici ma réponse :
Exclusif JSSNews: la réponse de Philippe Karsenty à la lettre ouverte de Charles Enderlin.

Monsieur Enderlin,

Je vous remercie de m’avoir écrit cette lettre. Pour la première fois, vous vous êtes adressé à moi, non par le biais de la justice, mais de façon directe, même si vous avez choisi de vous exprimer sur le mode de l’ironie. C’est sans ironie que, pour ma part, je vous répondrai. Cela, pour une raison simple : le sujet qui nous oppose est grave.



J’ai effectivement fait la publicité de votre conférence pour que les personnes puissent venir vous « questionner poliment », selon mes propres termes.

En effet, votre prise de parole publique sur les thèmes du Proche-Orient et des relations judéo-arabes n’est pas anodine : vous êtes l’auteur du reportage qui cristallise, depuis plus de onze ans, la haine antisémite dans le monde. Mais si je crois important qu’une contestation puisse vous être adressée, vous semblez surestimer mon pouvoir d’influence en attribuant la totalité de cette contradiction à mes « fidèles », ou encore à ceux que vous appelez avec mépris mes « gens ».

De nombreuses personnes, en France et dans le monde, après avoir vu votre reportage sur la « mort » de Mohamed al Dura, et après avoir examiné les faits, n’acceptent pas la version que vous en donnez. Ce ne sont ni mes fidèles, ni mes gens.

Au surplus, je constate que des contradicteurs se sont manifestés lors de ma dernière conférence à Paris. Je m’en réjouis car il m’a été facile de répondre à leur prise de position. L’un d’entre eux, étudiant en journalisme, a récemment travaillé à France 2, votre chaîne. Est-ce à dire que la méthode consistant à assurer la publicité d’une conférence adverse n’est pas trop mauvaise à vos yeux, pourvu que la contradiction s’adresse à votre adversaire, et non à vous-même ?

Vous affirmez que je suis sous le coup d’une condamnation pour diffamation. Cela est faux puisque la procédure d’appel suspend cette condamnation. Je vous rappelle aussi que vous avez obtenu la cassation de l’arrêt d’appel qui me relaxait sur un motif de pure procédure : la Cour de cassation a sanctionné les juges de la Cour d’appel parce que ceux-ci avaient demandé à voir les rushes. En effet, selon la Cour de cassation, les juges du fond ne peuvent, en matière de diffamation, aider le prévenu à établir son innocence. Toutefois, ni ma bonne foi, ni les pièces que j’ai moi-même produites lors du procès d’appel, et qui avaient conduit à ma relaxe, n’ont été contestées par la Cour de cassation.

Quoi qu’il en soit, le procès d’appel aura été riche d’enseignements : lorsque les images non diffusées par France 2, ou même une partie d’entre elles, sont présentées aux juges, ceux-ci ne peuvent plus croire votre version des faits.

Sur le fond, je note que vous persistez à accuser les soldats israéliens d’avoir tiré en direction des al Dura. Cette accusation est réfutée par tous les experts balistiques qui ont été consultés. Vous n’avez jamais pu en citer un seul pour contredire leurs conclusions : aucun des impacts de balles qui se trouvaient sur le mur où étaient adossés les al Dura ne pouvait provenir du fortin israélien. Je vous invite à prendre connaissance de l’enquête balistique complète de Jean-Claude Schlinger, en cliquant ici.

Vous affirmez que les autorités israéliennes ont refusé d’effectuer « une enquête en bonne et due forme ». Cela n’est pas exact puisqu’elles vous ont demandé, à plusieurs reprises, de fournir les éléments techniques dont vous disposez. Vous vous y êtes toujours refusé. Là encore, je vous invite à lire ici la lettre du porte-parole adjoint de l’armée, et celle qui a été émise par le bureau du Premier ministre israélien en cliquant ici.

Vous affirmez que votre caméraman, Talal Abou Rahma, n’a filmé que moins de deux minutes de la « fusillade ». Pourtant, dans sa déclaration sous serment (accessible en cliquant ici), ce même caméraman affirmait avoir filmé « 27 minutes de l’incident ». A la Cour d’appel, votre chaîne n’avait fourni que les 18 minutes d’images que je détenais déjà. Cette suppression de 9 minutes avait passablement agacé les magistrats. Vous affirmez à présent que ces 27 minutes sont devenues « moins de deux minutes ». Cela n’est pas crédible.

Les témoins dont vous parlez ont accusé les Israéliens d’avoir tiré en direction du père et de l’enfant avec « des avions, des missiles antitanks, des hélicoptères ». Malgré toute cette Armada, il n’y avait que huit impacts de balles sur le mur, pas une goutte de sang sur les prétendues victimes, leurs vêtements, ni sur le mur auquel elles étaient adossées. Comment ne pas voir que ces déclarations s’inscrivent dans le cadre d’une propagande ? Votre caméraman a lui-même affirmé, en 2001, dans Le Matin du Sahara, avoir « choisi le journalisme afin de défendre la cause palestinienne ». Les images qui vous ont été transmises l’ont été dans un dessein militant. Il était de votre devoir de les soumettre à un examen critique préalable.

Il est exact que j’ai demandé à la CADA d’avoir accès à l’intégralité des 27 minutes d’images que vous prétendiez détenir. Cette demande était en tout point justifiée. Vous aviez en effet affirmé, à plusieurs reprises, détenir les images de « l’agonie de l’enfant ». Puisque ces images ne figurent pas dans les 18 minutes dont je dispose, voulez-vous dire qu’elles sont incluses dans les 9 minutes que vous avez dissimulées à la Cour ? Si vous étiez sincère, pourquoi vous seriez-vous refusé à produire ces images complémentaires devant les magistrats, alors qu’elles étaient à même d’établir que votre reportage est authentique ?

Vous affirmez que Mike Hanna n’a pas refusé de monter et commenter les mêmes images que vous aviez reçues et dont vous vous étiez empressé de faire le « scoop » de votre carrière. C’est pourtant ce que votre amie et fervente supportrice, Elisabeth Schemla, écrivait dans son ouvrage publiée en 2001, Mon rêve est ton cauchemar, page 267 :

« CNN a eu ces images terribles en même temps que France 2. Talal Abou Rahme, qui les a prises, est en effet le « local » à Gaza de la chaîne publique française et de la « tout info » américaine. Il a transmis sa vidéo à Charles Enderlin et à Mike Hannah, le nouveau chef du bureau de Jérusalem de CNN. Alors qu’Enderlin a aussitôt pris la décision de la faire parvenir à Paris pour le journal de 20 heures, Hannah s’est refusé à l’envoyer telle quelle au siège d’Atlanta. Comprenant la teneur explosive de ces images, dans un souci qui l’honore et qu’on ne peut balayer d’un revers de la main sous prétexte qu’il s’est fait « griller » par la concurrence, il souhaitait avoir toute l’histoire « autour », en connaître les circonstances exactes, le pourquoi et le comment, avant de lancer cette bombe médiatique. »
Cette information a été confirmée dans l’article de Jacques Bertoin, paru dans Jeune Afrique en janvier 2005 : « Charles Enderlin a pris possession du film dans l’après-midi – après que CNN, à qui Abou Rahma l’avait proposé, eut demandé des garanties supplémentaires ».

Ce n’est que lorsque vous avez offert ces images à toutes les télévisions du monde que CNN a diffusé votre version des faits.

Toute personne de bonne foi qui aura pris connaissance de ces faits après avoir lu votre lettre pourra se rendre compte de la relation ambigüe que vous entretenez avec les faits et la réalité.

Grâce à vos « amis », vous pensez pouvoir continuer à louvoyer et éviter d’affronter les conséquences de vos actes. Vous avez bénéficié de soutiens qui, les uns après les autres, n’osent plus vraiment s’engager publiquement à vos côtés. La vérité avance. Elle est de mieux en mieux connue dans le monde entier. Un auteur américain vient de mettre en scène une pièce de théâtre – Al Dura : vérité ou mensonge – qui n’est pas à votre avantage. Des documentaires audiovisuels allant dans le même sens ont déjà été diffusés. Des films de cinéma suivront. En tout état de cause, la vérité sera connue un jour.
Pourquoi s’enfermer dans une attitude de déni, au risque de susciter d’autres drames, d’autres meurtres commis au nom d’al Dura ?

Les épouses des soldats lynchés à Ramallah en octobre 2000, les parents de Daniel Pearl égorgé au Pakistan, mais aussi les familles de toutes les victimes des crimes et attentats revendiqués pour venger la « mort » de Mohamed al Dura savent ce qu’elles vous doivent. Elles ne vous disent pas merci.

Philippe Karsenty – JSSNews
PS : Dans un second message, vous affirmez que je vous ai insulté. Je vous mets au défi de trouver une seule de ces insultes. Elles n’existent pas.
Vous y affirmez que je mène une campagne contre vous. Cela est également faux. Je me bats pour la vérité, et non contre vous personnellement.
Contester votre travail ne relève ni de l’insulte, ni d’une campagne personnelle ; c’est informer le public.

MERCI DE FAIRE CIRCULER MES MESSAGES LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE AUTOUR DE VOUS.
 
Visitez mon site de campagne: www.KARSENTY2012.com

Philippe Karsenty 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 16:50

Réservez votre soirée du jeudi 19 avril à Ashdod pour une soirée avec Philippe Karsenty

 

Grande réunion publique

avec Philippe Karsenty

le jeudi 19 avril à 20h

 

A l'Espace Francophone

 

Rehov HAORGIM 27/3

Immeuble "Golden Tower"

77763 ASHDOD


 

Candidat libre de centre-droit aux élections législatives dans la 8ème circonscription des Français de l'étranger.


Philippe Karsenty viendra à votre rencontre :


·         Pour vous exposer son orientation politique, ses thèmes de campagne et ses objectifs.


·         Pour écouter vos attentes et débattre avec vous.


·         Philippe parlera aussi de la situation de l’antisémitisme en France.

La réunion de Philippe Karsenty  qui avait été annoncée à Ashdod le 17 avril a été repoussé car, le même soir, l'Espace Francophone recevra Stéphane Juffa.

 

Eli 0546.968.507

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 14:22

La France et les habitants des “Cités” selon François Hollande. Par Sidney Touati

 

La France est confrontée à un grave problème. Ce problème a plusieurs dimensions et peut être appréhendé à plusieurs niveaux.

 Ce problème  s’est invité au cœur de la campagne électorale sous la forme d’un crime absolument atroce, celui des enfants juifs de l’école Ozar Hatorah de Toulouse.

 Que constatons-nous ?  Que les banlieues des grandes villes peuplées de populations issues du Maghreb possèdent un taux  de chômage élevé, d’échec scolaire élevé, de criminalité élevé, de violence au quotidien élevé.

 Quelle est la réponse de Hollande à ce problème complexe, grave,  lancinant ? Problème  de l’échec  de l’intégration des populations issues du Maghreb ?

 Sa réponse relève d’une démarche magique, de formules  incantatoires qui permettent d’éliminer les réalités. Hollande ne tient pas un discours politique qui expose les faits, mais  s’exprime comme un religieux qui exprime des vœux pieux.

 Lui dont l’approche est intrinsèquement religieuse, écarte d’entrée de jeu le facteur religieux, le réduisant  à rien : « Vous les habitants islamiques ou pas des cités… »

 La réalité est ici immédiatement gommée. Les dites cités ne sont-elles pas entrées dans un processus de ghettoïsation pour ne pas dire d’épuration ethnique ? N’est-ce pas là que le bât blesse ?

 L’Islam n’est pas vu. L’Islam est ignoré. Il est écarté comme quelque chose de gênant, comme on écarterait d’un revers de main une mouche.

 Lorsque Hollande dit : « je ne stigmatise personne… » il dit précisément le contraire de ce qu’il a affirmé quelques lignes avant. Il a bien interpellé ces habitants des banlieues  en tant qu’islamiques ou non islamiques. C’est bien l’articulation à l’Islam qui, selon lui, les caractérise, qui est le facteur clé de leur identité. Or,  on constate que cette discrimination est affirmée pour être tout aussitôt niée.

 L’islam est un quasi-néant. Il est ignoré. Il est vidé de tout contenu concret.

 Il en est de même pour le deuxième terme de la  relation : la France, et la notion d’être Français.

 Pour Hollande, être français se résume à un élément et à un seul : avoir des papiers. Etre français est une formalité administrative.  La seule différence qui existe  à ses yeux entre un Français de souches et un immigré, c’est que l’un a des papiers et l’autre non.

 Or, l’échec de l’intégration montre que l’aspect administratif  ne résout pas le problème, mais  en crée un nouveau qui se surajoute aux autres.

 Ce qui pose massivement problème dans les banlieues, ce ne sont pas les « sans-papiers » mais ceux qui ont des papiers, ceux qui sont en règle, ceux qui sont Français. Ce sont eux qui ont des difficultés à trouver un travail, à échapper aux dérives violentes des sectaires islamistes prêchant la haine etc.

 Lorsqu’on lit ce discours, tout se passe comme si, les citoyens  des banlieues auxquels il s’adresse n’avaient pas de papiers, étaient tous des sans-papiers.

 Comble de la démagogie : « Et bien moi, je dis non ! Je vais vous donner des papiers, et vous serez aussi français que les Français de souche de ce pays… »

 Pour trouver l’équivalent d’un tel discours il faut remonter à la France coloniale. Quand les dirigeants  Français du temps de la colonie voulaient « calmer les indigènes »,  ils leur donnaient des « papiers ».

Or, le don des « papiers » ne change rien.

Dans la bouche de Hollande, les « papiers » sont la formule magique qui va donner du travail à tous…c’est de la démagogie pure, car les gens auxquels on tient ce discours vont se heurter à toutes les barrières qui les séparent des Français de souche : barrière de la langue, barrière économique, barrière des mœurs, barrière culturelle, barrière de la morale…

 L’indigence de cette approche est proprement une insulte aux immigrés, ceux qui sont parvenus à force de travail, de volonté, de courage à s’intégrer, à trouver leur place dans la société française.

Elle repose sur une sorte de trou noir dans le discours politique de Hollande.

Nous sommes ici face à une forme de myopie, ou de négationnisme. Le candidat à l’élection présidentielle (il n’est pas le seul)  est incapable de penser politiquement le problème de l’immigration en général et celui du religieux en particulier, auxquels  la France est aujourd’hui confrontée, principalement précisément dans les dites banlieues, problème religieux lié de manière spécifique à l’implantation d’une religion nouvelle dans le paysage sociétal : l’Islam.

 Hollande veut faire croire qu’être Français consiste à être porteur de papiers.

 Quelle idée se fait-il de la France ?

 Quelle idée se fait-il du dur chemin de l’intégration ?

 Quel mépris  des gens, des immigrés et des « Français de souche » derrière cette réduction du problème à une formalité administrative.

 Que de désillusions et de violences en perspective lorsque ces gens réaliseront qu’on s’est littéralement moqué d’eux.

 Non, Monsieur Hollande, on ne devient pas Français d’un coup de baguette magique administrative.

Le chemin de l’intégration est long, douloureux, pénible.

On ne peut nier ni la spécificité de ceux qui veulent s’installer en France, ni vider de tout contenu la société civile qui fait qu’être « français » est le fruit d’un processus complexe qui s’étale souvent sur plusieurs générations.

 

Sidney Touati

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 13:50

Quelle honte .......!


P.S.:  Delanoë reçoit en grande pompe le terroriste Salah Hamouri ! Comment voter pour ce parti qui soutient les terroristes islamistes ?
Avril 7th, 2012 Europe-Israel.org
Delanoe et le terroriste Salah Hamouri
Share

Aux pays des faux culs, le Parti Socialiste est Roi ! En effet le Maire socialiste Delanoë vient de recevoir le terroriste Salah Hamouri à la Mairie de Paris ! Déjà ces derniers jours, certains cadres du PS (dont Moscovici) nous ont fait comprendre que le PS et François Hollande se moquaient totalement du « vote Juif » et des amis d’Israël et qu’ils comptaient sur le plein des voix des musulmans pour être élu aux présidentielles.

On a pu assister après les tueries de Toulouse et de Montauban à des tentatives de récupération de la gauche et du PS oubliant totalement la caractère antisémite et anti-France des deux attentats pour « ratisser large » en dénonçant le racisme de façon très large sans respect pour le caractère Juif des victimes de Toulouse.

Ainsi l’UEJF, succursale du PS défilait avec une banderole où était inscrit « on tue des arabes, des noirs et des juifs » en compagnie d’associations et de syndicats qui n’hésitent pas à participer à des manifestations pour la cause palestinienne où l’on scande « A mort les Juifs ! »…

Exit le caractère antisémite de la tuerie de Toulouse, celle-ci étant « noyée » dans un discours anti-raciste général, et par le même coup exit la réflexion sur les responsabilités quant à la montée de l’antisémitisme musulman en France.

On a vu Mélenchon faire de plus en plus de pied à l’islamisme, trouvant toutes les excuses au terroriste Merah.
On a vu Stéphane Hessel, le vieillard antisémite qui ne s’indigne que contre Israël et les Juifs, présenter fièrement comme soutien à Hollande, clin d’oeil à tous les pro-palestiniens français qui sont pour la plupart des musulmans radicaux (voir le collectif Cheik Yassine, Forzane Alizza, etc…)

Delanoë vient ainsi de franchir une étape de plus en recevant officiellement un terroriste palestinien à la Mairie de Paris !

Pour mémoire, Salah Hamouri a été condamné par un tribunal israélien pour terrorisme, au cours d’un procès équitable où il a bénéficié d’un avocat. Il fut relâché par Israël lors de l’échange de prisonniers pour libérer Guilad Shalit. Ce même Guilad Shalit pour lequel Delanoë versait des « larmes de crocodiles  » déplorant son traitement inhumain dans les geôles du Hamas !

Mais que vient faire le soutien à la « cause palestinienne » dans l’élection présidentielle française peuvent s’interroger légitimement les français ?

La réponse est simple, soutenir la cause palestinienne comme le fait pratiquement toute la gauche c’est clairement faire du pied aux musulmans français car dans l’esprit manichéen de la gauche un musulman ne peut-être que pro-palestinien !

A l’inverse, le Président Sarkozy est présenté à tort comme pro-israélien par cette même gauche et il est courant que les milieux islamistes et pro-palestiniens implantés en France véhiculent l’idée que Nicolas Sarkozy est un « suppôt du sionisme » !

En instrumentalisant la « cause palestinienne » à des fins électorales, la gauche cautionne indirectement des actes antisémites qui se multiplient en France de façon inquiétante depuis la tuerie de Toulouse.

Quant on accueille en grande pompe un terroriste comme Salah Hamouri à la Mairie de Paris, il ne faut guère s’étonner de voir des actes antisémites se développer allant jusqu’à l’attentat terroriste !

Entre tuer un Juif en Israël et tuer un Juif en France cela ne fait guère de différence pour ces islamiste radicaux, d’autant que leurs prêcheurs extrêmistes enseignent qu’un bon musulman doit tuer tous les Juifs où qu’ils se trouvent !

Comment Delanoë peut-il ignorer cela lui qui est si proche de l’Islam ?

Le journal Le Monde va encore plus loin dans l’abjecte en donnant la parole à l’assassin Merah à travers un récit imaginaire où l’on est dans la tête du terroriste. Exit donc les victimes, on les a déjà largement oubliées ! 
Occupons nous du pauvre terroriste…

Les attentats anti-France de Montauban et antisémite de Toulouse ont été l’électrochoc de la campagne présidentielle.

Aux yeux de la gauche il faut très vite réhabiliter le terroriste Merah, lui trouver des circonstances atténuantes, en rajouter une couche pour incriminer la politique sociale de Sarkozy qui serait responsable de la dérive intégriste du tueur. Il faut également tout faire pour éviter l’amalgame avec les musulmans de France qui sont la principale cible électorale du PS oubliant au passage qu’il faut dénoncer l’islamisme radical et ses dérives terroristes.

Ainsi la campagne présidentielle prend un tournant évident: si Nicolas Sarkozy, suites aux attentats de Toulouse et Montauban, a un « réveil républicain » en prenant des mesures contre l’Islam radical, le Parti Socialiste quant à lui redouble ses « appels du pied » au vote musulman !

Les amis de François Hollande multiplient les opérations de séductions destinées aux musulmans: exemple, le Maire PS d’Angoulême lance une quinzaine consacrée aux terroristes palestiniens avec en point d’orgue une exposition sur le Hamas !
D’autres municipalités socialistes s’associent à ces évènements où l’on invite des terroristes comme Salah Hamouri.

Comment Hollande peut-il être crédible à parler de sécurité et de lutte anti-terroriste si ses amis reçoivent les terroristes palestiniens ? Y aurait-il deux façons de traiter le terrorisme ? S’élever contre le terrorisme islamique qui frappe le sol Français mais applaudir le terrorisme islamique qui tue des civils en Israël ?

Rappelons que le candidat Hollande compte sur Mélenchon, Les Verts et le PCF pour être élu au second tour.
Mais rappelons également que le PCF, Les Verts et Mélenchon soutiennent les factions terroristes palestiniennes, que certaines mairies communistes ont reçu en héros des terroristes du Hamas, que Stéphane Hessel est un ami du chef du Hamas, etc… Bref, tout ce « beau monde » qui applaudit les terroristes quant ils tuent des civils Juifs en Israël !

De plus Hollande devra « renvoyer l’ascenseur » à l’électorat musulman qu’il convoite, comme le Maire Delanoë le fait déjà en construisant un immense centre islamiste en plein coeur de Paris avec les deniers des contribuables.

Beaucoup parmi les amis d’Israël défendaient l’idée d’un vote blanc aux prochaines présidentielles en raison du manque d’engagement de Sarkozy au côté d’Israël. Avec un Ministre des Affaires Etrangères comme Alain Juppé, soutenant aveuglément la politique pro-arabe traditionnelle du Quai d’Orsay, il ne pouvait en être autrement.
Les amis d’Israël et une large part de la communauté juive française ont été choqués de voir la France voter l’entrée de la Palestine à l’UNESCO !

Pour ces complaisances pro-palestiniennes le candidat Nicolas Sarkozy devrait être sanctionné. Mais il devient chaque jour plus évident  que François Hollande sera bien pire tant sur le plan de la politique étrangère annoncée comme encore plus dure à l’égard d’Israël que sur le plan de la lutte contre le terrorisme et l’insécurité.

Quant à l’immigration, on connait parfaitement les « recettes » du PS, des verts et du PCF: régulariser massivement tous les « sans papiers », ouvrir grand les vannes de l’immigration…

Les derniers évènements qui démontrent clairement la volonté du PS de « s’accoquiner » avec l’Islam sous toutes ses formes même radicales et les terroristes islamistes ne peuvent nous laisser sans réaction.

Alors voter blanc peut s’avérer un pari dangereux permettant à Hollande de remporter les élections alors que la gauche est prête à se compromettre avec les idéologies islamo-fachistes !

Jean-Marc MOSKOWICZ
pour © Europe Israël – reproduction autorisée et conseillée avec un lien vers la source

Le terroriste Salah Hamouri a été reçu à l’Hôtel de Ville de Paris, tout d’abord par Ian Brossat et Alain Lhostis, Conseillers de Paris, puis par Bertrand Delanoë, Maire de Paris.

Alain Lhostis, Jean-Claude Lefort, Salah Hamouri, Ian Brossat
Alain Lhostis (PCF), Jean-Claude Lefort (PCF), Salah Hamouri, Ian Brossat (PCF)


Bertand Delanoë et le terroriste palestinien Salah Hamouri

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 13:34

Quelques commentaires de la part des éléphants du parti.

 

Je me passerai de commentaires.

 

Cliquez ici

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel