Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 15:42

En raison de l'importance du dossier il sera publié en 8 volets

 

http://3.bp.blogspot.com/-dhXg9zOXBs0/UQJe3Jcxe-I/AAAAAAAAKI4/w3NU3xJcsEc/s1600/Daniel+Pearl+al-Dura.jpg Après avoir rappelé ses fonctions politiques - maire-adjoint de Neuilly, porte-parole et responsable de la Politique étrangère du Parti Libéral Démocrate -, il replace l’affaire al Dura dans son contexte historique et insiste sur « l’impact planétaire des images » controversées : de Ben Laden les utilisant pour inciter des djihadistes à la haine jusqu’à Mohamed Merah assassinant pour « venger les enfants palestiniens », via la vidéo de l’égorgement du journaliste américain Juif Daniel Pearl dans laquelle est incrustée l’image des al-Dura.
 
« En 2002, comme pour beaucoup de monde, il me semblait totalement impensable que France 2, la télévision publique française ait diffusé un faux reportage, ou même qu’elle ait pu commettre la moindre erreur, surtout dans le cadre d’un reportage commenté par Charles Enderlin. C’est en France la voix du Proche-Orient. Ainsi, avant d’ouvrir une réunion avec la presse à l’ambassade de France en Israël, Dominique de Villepin a interrogé : « Qu’en pense Charles ? » Il faut rappeler la force du personnage Enderlin. C’est quelqu’un de très convaincant. Si j’osais, je dirais que c’est le Thierry Roland du Proche-Orient », indique Philippe Karsenty.
 
Et de rappeler les soutiens politiques dont bénéficie Charles Enderlin : Jacques Chirac, ancien Président de la République, Bertrand Delanoë, maire de Paris. « Et Shimon Peres », ajoute Charles Enderlin.
 
« En fait, je pense que Charles Enderlin est une victime. Victime de son caméraman qui lui a refilé des images douteuses. Victime de sa réputation qui l’a peut-être empêché de revenir sur son erreur initiale. Victime de ses amis, ou ceux qui se prétendent être ses amis, qui ont bâti autour de lui une muraille destinée à le protéger de la vérité », estime l’appelant.

 

http://1.bp.blogspot.com/-rxYG24h7too/UQJgjcl0Q0I/AAAAAAAAKJU/PX-BP3S5pEY/s1600/Landes+Carte+positions+Titres+français+GC.jpg Il décrit son implication progressive dans la polémique, au fil des rebondissements, de ses recherches personnelles et de l’activité de son agence.
 
Il démarre sa présentation en rappelant les principes de la Charte des antennes de France Télévisions (2) avant de montrer, extraits de JT à l’appui, les procédés de France 2 pour relater, à son avantage, les péripéties judiciaires de l’affaire.
 
Puis, il évoque l’interpellation de Rémy Pfimlin, alors candidat à la présidence de France Télévisions, par le sénateur Plancade, le 12 juillet 2010, au nom de la Charte du groupe audiovisuel public.
 
Comme en 2008, mais en début de sa démonstration, Philippe Karsenty prouve, images à l’appui, que France 2 avait aussi diffusé le 1er octobre 2000, comme fait réel une séquence mise en scène par des Gazaouis et, commentée par Charles Enderlin. Gêne du côté des intimés.

 

Philippe KARSENTY

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 15:24

En raison de l'importance du dossier il sera publié en 8 volets

 

http://1.bp.blogspot.com/-E4WrBuL0zjU/UQJdrN3xt7I/AAAAAAAAKIY/Hz-BiGXv6Lk/s1600/Philippe+Karsenty+C.JPG Dans deux textes électroniques de novembre 2004, Philippe Karsenty, directeur de l’agence de notation des médias Media-Ratings, qualifie en particulier d’« imposture médiatique », de « faux reportage », « pure fiction » et « supercherie » ce reportage controversé et exhorte aux licenciements de Charles Enderlin et d’Arlette Chabot, alors directrice de l’information de France 2.
 
Ceux-ci portent plainte contre lui pour diffamation.
 
Condamné le 19 octobre 2006 par le Tribunal de Grande instance de Paris, Philippe Karsenty interjette appel.
 
Après avoir demandé par un arrêt du 3 octobre 2007 les rushes du reportage à France 2 et les avoir visionnés, la Cour d'appel de Paris relaxe Philippe Karsenty, le 21 mai 2008, dans un arrêt tançant sévèrement les intimés.
 
Le 28 février 2012, la Cour de cassation casse ces deux arrêts pour raison de procédure : c'est au seul prévenu d'apporter la preuve de sa bonne foi.
 
Autrement composée, la Cour d’appel de Paris entend les parties ce 16 janvier 2013 afin de confirmer ou d’infirmer le jugement de première instance.
 

Saynètes de guerre jouée

http://1.bp.blogspot.com/-4yF5nQ0aUDU/UQJeTj1u7BI/AAAAAAAAKIo/4EhYvYtmJug/s1600/Maquette+entière+carrefour+Netzarim.JPG Le Président de la Cour donne la parole à Philippe Karsenty afin qu’il se présente.
 
Philippe Karsenty montre le matériel avec lequel il va présenter sa position : sa présentation Powerpoint composée de rushes d’agences de presse du 30 septembre 2000 et sa maquette du carrefour de Netzarim réalisée au centième.
 
Puis, il rectifie l’erreur factuelle du président de la Cour : il n’y avait qu’une seule « position israélienne » au carrefour de Netzarim.

 

Philippe Karsenty

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 14:39

En raison de l'importance du dossier il sera publié en 8 volets

 

http://3.bp.blogspot.com/-9bVeC253QbQ/UQJejdy_xyI/AAAAAAAAKIw/YHzSdBigMqo/s1600/photo.JPG A la différence de l'audience du 27 février 2008 aucun dirigeant de France Télévisions ne s'est déplacé.

 

Originalité : les débats, sauf les plaidoiries, sont relatés en direct  par JSS NEWS.
 
Avant le début de l’audience, Philippe Karsenty va serrer la main de Charles Enderlin, et il échange quelques mots avec lui.
 

Une affaire ancienne
Président de la Cour, Jacques Laylavoix rapelle les faits et la procédure judiciaire.
 
Feuilletant un document agrafé, il évoque curieusement « les positions israéliennes » au carrefour de Netzarim (bande de Gaza). Une expression inexacte figurant dans les décisions judiciaires, ainsi que dans les conclusions de Charles Enderlin et de France Télévisions. Tous les magistrats ont donc repris l’erreur des plaignants.

 

http://4.bp.blogspot.com/-pViwXDdjmls/UQJdSquo_2I/AAAAAAAAKII/49JxOr7NjTs/s1600/Landes+carte+bande+de+Gaza.jpg Or, dans le reportage du JT de France 2 du 30 septembre 2000 et aux images signées par le cameraman palestinien Talal Abu Rahma, Charles Enderlin déclare : « 15 heures. Tout vient de basculer près de l’implantation de Netzarim dans la bande de Gaza... Ici, Jamal et son fils Mohamed sont la cible de tirs venus de la position israélienne... Mohamed a 12 ans. Son père tente de le protéger... Il fait des signes... Mais une nouvelle rafale... Mohamed est mort et son père gravement blessé ».
 
L’image du « petit Mohamed » devient l’icône de l’Intifada II.

 

http://2.bp.blogspot.com/-GtgufPXVHbs/UQJdidklnEI/AAAAAAAAKIQ/YojxfxU5KoQ/s1600/Gérard+Huber+Contre-expertise+d'une+mise+en+scène.jpg Ce reportage suscite des doutes, et des enquêtes de Nahum Shahaf, physicien israélien, de Gérard Huber, psychanalyste, de Stéphane Juffa, du rédacteur en chef de l’agence de presse Mena (Metula News Agency), d’Esther Schapira, documentariste allemande, de Luc Rosenzweig, journaliste, de Richard Landes historien américain qui a forgé le néologisme Pallywood pour désigner l'industrie audiovisuelle palestinienne de propagande…
 
La polémique est alimentée par le long refus de France 2 de rendre publics les rushes du reportage, et les versions successives de Tahal Abu Rahma qui le 2 octobre 2000, affirme sous serment, au Centre palestinien des droits de l’homme : « L’enfant a été tué intentionnellement et de sang-froid par l’armée israélienne », puis se rétracte le 30 septembre 2002 dans un fax adressé à France 2 Jérusalem : « Je n’ai jamais dit à l’Organisation palestinienne des droits de l’homme à Gaza que les soldats israéliens avaient tué intentionnellement et en connaissance de cause Mohamed al-Dura et blessé son père ».
 
D’abord focalisé sur l’origine des tirs – israéliens ou palestiniens ? –, le questionnement vise rapidement l’authenticité des faits allégués.

 

Philippe Karsenty

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 12:50

Chers amis,
 
Je vous invite à écouter les réflexions très pertinentes d’Esther Schapira et de Georg Haffner (de la chaîne allemande ARD)
à la sortie de l’audience qui s’est déroulée le 16 janvier à la Cour d’appel de Paris
au cours de laquelle j’étais opposé à Charles Enderlin et à France 2 en cliquant ici (2 minutes et 30 secondes sous-titrées).
 
Voici le compte-rendu de cette audience qui permet de bien comprendre ce qui s’y est déroulé :
Devant la Cour appel, Philippe Karsenty revendique une stratégie de diffamation légitime dans la controverse "al-Dura"

En raison de l'importance du dossier il sera diffusé en 8 volets

 

Par Véronique Chemla VENDREDI 25 JANVIER 2013
http://3.bp.blogspot.com/-NpsE5FqfWNU/UQJcyBMdptI/AAAAAAAAKIA/zvEshFHZsv8/s1600/Al-Dura+mort.jpg

 

Directeur de Media-Ratings, maire-adjoint de Neuilly, porte-parole et responsable de la politique étrangère au sein du Parti Libéral Démocrate, Philippe Karsenty doit-il être relaxé ou condamné pour avoir sciemment diffamé France Télévisions et Charles Enderlin, correspondant de France 2 à Jérusalem, en qualifiant, en novembre 2004, notamment d’« imposture médiatique » le reportage controversé sur « la mort de Mohamed al-Dura » diffusé au JT de France 2 le 30 septembre 2000 ? Cette question a été au centre des débats devant la Cour d’appel de Paris le 16 janvier 2013.


Doutes croissants sur l’authenticité des faits allégués par ce reportage controversé ? Aura de Charles Enderlin lézardée ? Censure sur un sujet tabou ? Crainte de susciter l’ire procédurale des intimés ? Incompréhension des enjeux de "l’affaire al-Dura" ? Agacement à l’égard de Philippe Karsenty ? Froid hivernal rigoureux ? Questionnements à l'égard de Pallywood, Hezbollywood, Syriwood ou autres Arabwood ?

 

Malgré l’appel du SNJ (Syndicat national des journalistes) à assister à l’audience en signe de solidarité avec Charles Enderlin, peu de journalistes – aucun des médias communautaires - assistent aux plus de six heures de débats judiciaires : Daniel Bilalian et Vincent Nguyen de France 2, et Emilie Raffoul de Canal + (1).
 
Par contre, parmi la nombreuse assistance, citons Richard Prasquier, président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France).

 

 

Philippe Karsenty

 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 21:05

Lors de la dernière guerre en Novembre 2012, Tsahal a infligé à Gaza une correction dont les Gazaoui se souviendront longtemps, toutefois le fait que Tshahal n'ait pas terminé son travail en éradiquant le Hamas autorise nos adversaires, qui raisonnent comme des orientaux qu'ils sont, à penser qu'Israël n'a pas été au boût de cette guerre par faiblesse, les manifestations des Gazaoui et des autres arabes sont sans appels, ils revendiquent la victoire.

 

Tant que nos dirigeants ne comprendront pas qu'il faut passer outre aux conseils des Occidentaux nous incitant chaque fois à cesser le combat par humanisme, nous nous retrouverons dans un état de guerre permanent.

 

Lors de la campagne électorale pour la 19 ème Knesset, les journaux nous donnaient l'assurance de la réélection de Benyamin NETANYAHOU, nombreux étaient les électeurs qui ne souhaitaient pas voter Likoud qui était leur parti naturel afin de punir Bibi de leur avoir ôté la victoire en n'allant pas jusqu'au boût.

 

Aujourd'hui au Mali, nous assistons à une guerre de la France contre les islamistes, alors que ceux-ci après de lourdes pertes de plusieurs centaines d'entre-eux, se sont réfugiés dans le nord Mali en zone montagneuse. Dans un silence assourdissant des médias, qui chantent les louanges de François HOLLANDE, lui tressant des couronnes de laurier, ce dernier en bon stratège continue la poursuite jusqu'à éradiquer totalement la menace, car il sait que si les combats cessent, les islamistes reviendront dès les soldats Français partis.

 

Israël doit prendre conscience que pour réussir dans le même combat il ne peut réussir sans le silence des médias puis leurs félicitations, il doit dans un premier temps partir à la reconquête d'une bonne image qu'il avait avant 1967, afin de ne pas perdre les guerres gagnées sur le terrain en raison de la détestation constatée.

 

Un ministère de la Hasbara (Communication) musclé serait nécessaire pour gérer ce handicap, nous avons la chance d'avoir au sein de la nouvelle Knesset de nombreux Députés issus du journalisme, lorsque l'un d'eux est la coqueluche des occidentaux, il faut lui confier ce poste qui doit être aussi important que le Ministère des Affaires étrangères, où celui de la Défense.

 

Les nombreux nouveaux élus qui le sont pour la première fois, au nombre de 49 doivent se roder à la Knesset avant de pouvoir d'obtenir des maroquins sauf si ils ne sont dans le registre de leurs compétences.


Ci-dessous, un rappel de la Torah par le Rav DYNOVISZ du temps du Roi David.


RESUME DU COURS : "Le roi de Amon (Jordanie d’aujourd’hui) est mort et son fils Hanoun règne à sa place. David se dit : je vais faire du Hessed à Hanoun fils de Nahash, car son père m’a fait du bien. David envoya ses plus grands serviteurs pour consoler le fils endeuillé." Lorsque, par crainte de Shaül, David avait fait passer sa famille de l’autre côté du Jourdain, le roi de Moab avait fait massacrer tous les siens.

Seul, un frère de David avait pu s’échapper et s’était réfugié chez le roi Nahash, qui l’avait protégé. David se sent redevable. Mais, quand ils virent cette marque de reconnaissance de David, les princes de Amon dirent à Hanoun que David devait être en train de préparer une attaque contre eux. Hanoun les crut et rasa la moitié de la barbe des envoyés de David, et déchira la moitié de leurs habits, en signe de mépris.

Dans la Torah il est écrit, au sujet de Amon et Moab, "tu ne feras pas la paix avec eux." C’est pourquoi, quand Nahash avait vu David commencer à devenir puissant, il avait protégé son frère pour assurer sa propre sécurité. D’autant plus que, à peine sur le trône, David attaqua certains peuples voisins. "Les Bnei Amon demandèrent les services de Syriens pour attaquer David.

Celui-ci appela Yoav et les hommes les plus forts de son armée. Mais l’armée d’Israël fut prise en étau et, de tous les côtés, les armées ennemies fondèrent sur elle. Il semblait sûr qu’Israël ne pouvait s’en sortir." La Torah dit de ne pas tendre la main à Amon et Moab. David voulut le faire quand même, et on en voit les conséquences désastreuses pour Israël.

"Yoav engagea les hostilités et les Syriens s’enfuirent. Bien qu’il ait été dans une situation impossible, Yoav parvint à avoir l’avantage. Quand ils virent que les Syriens s’étaient enfuis, les Bnei Amon s’en allèrent". Mais, au lieu de poursuivre l’ennemi et de l’éliminer, "Yoav revint à Jérusalem".

On voit ici clairement notre problème, en tant que Juifs, au-delà de toute appartenance politique : notre problème n’est pas de faire le mal, mais de savoir gérer nos qualités. Nous ne savons pas être durs quand il le faudrait, et c’est pourquoi le problème est toujours récurrent avec chacun de nos ennemis.

"L’armée de Yoav revint à Jérusalem. Les Syriens rassemblèrent à nouveau leurs forces." Car un oriental comprend notre bonté comme de la faiblesse, et il revient contre nous ! "Le roi syrien alla chercher un autre roi et, ensemble, ils attaquèrent à nouveau Israël. David comprit ce qui se passait, assembla tout Israël, passa le Jourdain, attaqua et eut la victoire.

Tous les rois virent ce qu’Israël savait faire et firent la paix avec lui." Nous voyons clairement que nous ne pouvons avoir la paix avec nos voisins que lorsque nous avons la victoire ! "Et ils servirent Israël. Et Aram cessa définitivement de se mettre du côté des Bnei Amon pour attaquer Israël." Tant que nous leur tendrons la main, il n’y aura jamais la paix avec eux, car ils ne comprennent et ne respectent que la force.

 

La vidéo du cours à visionner jusqu'à la dernière minute:Cliquez ici

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 14:36

Monsieur le Directeur de l'école publique Fagon Paris XIIIème,

Monsieur,

Je voudrais vous faire part de ma profonde préoccupation pour un évènement organisé hier soir dans l'école dont vous assurez la direction, cet évènement à caractère politique n'a pas à se dérouler dans l'enceinte d'une école publique laïque.

 

Affiche de l'évènement

 

Information communiquée par l'article suivant:

 

L'école publique rue Fagon dans le XIIIème à Paris va devenir une haut lieu de la propagande islamo-palestinienne!

 

Depuis des années une dérive sournoise a gangrénée une grande partie de la population française qui reçoit par le biais des médias aux ordres, une vision tronquée de l'actualité, cette désinformation est motivée par la Dhimmitude des dirigeants français (de tous bords politiques confondus) qui ne veulent absolument pas déplaire au Qatar grand argentier de la France, qui est en déconfiture financière.

En tant qu'enseignant chevronné, puisque vous êtes Directeur, vous aurez à cœur j'en suis persuadé de profiter de l'information que je viens de vous communiquer afin d'en informer les enseignants de votre école et de votre connaissance.

Afin que le message connaisse une audience élargie, j'en fais part à l'Inspection académique, au Ministre de l'Éducation Nationale, ainsi qu'au Premier Ministre, et au Président de la République.

Je reprendrai également son contenu sur mon blog http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/ que je vous engage à parcourir, il vous donnera une autre version de l'actualité mal commentée par les chaînes de télévisions, les radios, et autres médias écrits.

Dans l'attente, je vous prie d'agréer Monsieur, mes salutations les meilleures.

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Problèmes de société
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 13:26

Madame,

 

A l'occasion du récent gala de Keren Hayesod à Genève, vous avez demandé à Nicolas SARKOZY d'intervenir devant un parterre de donateurs, pour cette prestation, vous avez déboursé la modique somme de 150.000 Euro, ce qui est peu eu égard à la notoriété de votre intervenant qui aurait pu délivrer d'excellents conseils d'économie nationale ou d'entreprise à des auditeurs tout acquis à ses thèses.

 

Permettez-moi de vous faire part de ma profonde préoccupation devant les dérapages auquel N. SARKOZY s'est livré à l'occasion de son intervention devant cet auditoire,  les termes employés me paraissent pour le moins inappropriés.

 

- Attaque en règle du gouvernement israélien accusé "d'enfermer l'État hébreu dans les murailles de Jéricho".

- "La diaspora, et la communauté internationale doivent faire pression auprès de l'État d'Israël pour l'obliger à reprendre les négociations avec les Palestiniens".

 

Les termes me paraissent inappropriés:

1) Car il s'agissait d'un gala de soutien à Israël en vue de récolter des fonds dans un but caritatif, attaquer le récipiendaire de ces fonds pouvait entrainer un recul des donateurs, je ne pense pas que ce soit l'effet que vous avez recherché.

 

2) Les donateurs pouvaient penser que le meilleur ami d'Israël de Mai 2007, aurait résisté au lavage de cerveau imposé par le Quai d'Orsay à chaque Président de la République Française dès sa prise de fonction.

 

3) En tant qu'ancien Premier Magistrat, il est tenu à un devoir de réserve surtout aupès d'un pays ami et allié de la France.

 

4) Nous sommes en phase de constitution de gouvernement, la règle "on ne tire pas sur une ambulance" doit être de rigueur, l'immixion dans les affaires intérieures d'un pays ami et allié est intolérable.

 

5) Nicolas SARKOSY que j'ai ardement soutenu lors de la campagne des Présidentielle comme le seul apte à gérer les affaires économiques de la France dans la conjoncture difficile qu'elle connaissait, nous a néanmoins démontré ses capacités de nuisance dans les affaires internationales:

 

- D'une part lors de l'intervention de Côte d'Ivoire visant par le biais d'élections truquées à évincer ensuite manu militari un Président, au  bénéfice d'un Islamiste notoire.

 

- D'autre part, mal conseillé par notre Play Boy national, il a entrainé la Grande Bretagne et les États Unis dans l'aventure libyenne dont la conséquence fut l'éparpillement de l'arsenal de Khadafi, et l'émergeance des islamistes.

 

- En outre, son feu vert lors du vote à l'Unesco était le prélude à sa vision du conflit.

 

6) Les électeurs israéliens ont été appelés aux urnes prématurément car le vote du budget ne pouvait intervenir dans cette période précédent les élections. Ils viennent de voter à une forte majorité qui s'est déterminée pour un tournant social, qui ne peut être amorcé qu'après le vote du budget 2013.

 

Le peuple est souverain, il s'est désintéressé des affaires étrangères (Egypte, Syrie, Liban, Iran) pour lesquelles Israël n'a pas de possibilité d'intervention diplomatique.

 

Il a également abandonné l'idée d'un accord de paix à tout prix, échaudé par le retrait unilatéral de Gaza qui n'a amené que pluie de roquettes nécessitant l'intervention de Tsahal dans deux guerres défensives dont nous nous serions passés.

 

La rupture des accords de Camp David à l'initiative des Arabes de Ramallah qui n'ont eu de cesse de nous diaboliser, et dont le point d'orgue a été la demande de reconnaissance à l'Onu, ce qui était non seulement un cas de rupture des accords d'Oslo, mais en outre un Casus Belli qui demanderait le raccompagnement outre Jourdain de tous les ardents partisants de cette action, dont leur chef Abou Mazen vient encore de se distinguer en renouant avec Khaled Meshal premier terroriste du Hamas.

 

Avec qui les instances internationales veulent-elles que nous discutions, et de quoi?

 

Chère Madame pour toutes ces raisons, je pense que votre choix n'était pas le meilleur, et que votre argent aurait été mieux employé si vous l'aviez versé directement à Keren Hayessod.

 

Si vous le souhaitez pourquoi n'organisez-vous pas un débat contradictoire sur ce sujet entre N. SARKOSY et un intervenant qualifié en prévenant les invités de la teneur du débat?

 

Je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de ma considération.

 

Eli LAIK

 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 09:41

Tout le monde se souvient des inénarrables facéties de Louis de FUNES dans la série des Gendarmes. Un nouveau volet est en cours de tournage en Afrique, avec dans le rôle du Chef de Brigade Normal 1er, dans celui du Maréchal des Logis Chef Cruchot, Jean-Yves Le Drian, tout droit venu de la brigade de Lorient.

 

Après une brève mission avortée en Somalie, il a bénéficié d'une session de rattrapage au Mali. Fort de ses aventures à New-York, il a obtenu l'aide américaine pour le transport des troupes aussi disparates que nombreuses venues  de toute l'Afrique, ces troupes ne sont pour la plupart que des faire valoir, sous équipées mal formées elles sont incapables d'assumer une simple mission de police, seules les troupes nigériennes sont opérationnelles, les Français seront donc en première ligne quoiqu'ait promis depuis des mois Normal 1er roi de la pirouette.

 

A longueur de journée, les téléspectateurs ont droit à un rapport circonstancié fourni par le SIRPA, pour cause d'interdiction de journalistes sur tout le secteur des combats, aucun d'eux ne s'est plaint de ce blocus de l'information, bien au contraire économisant leurs frais de fonction qui leur seront malgré tout abattus à hauteur de 30% sur leur prochaine déclaration de revenus (Merci Normal 1er), ils ne tarissent pas d'éloges pour l'action entreprise.

 

Les images allouées au compte goutte par le SIRPA montrent en boucle des camions de troupe roulant dans la savane. Hier, ils ont eu droit à l'accueil d'un colonel malien par un militaire français qui après l'avoir salué l'a autorisé!!! à poursuivre son chemin vers Gao qui venait d'être pacifié par les troupes françaises, on nous montre l'accueil délirant de la population délivrée, mais aucune image des combats, on nous cache les victimes islamistes, et surtout les dégâts collatéraux.

 

Comme cette information est hermétiquement verrouillée, il paraît utile que les Français sachent que 20 frappes ont été effectuées lors d'une vingtaine de sorties des avions français au cours des dernières 36 heures. Les contribuables apprendront au passage qu'ils ont participé à l'effort d'éradication du terrorisme islamiste au Mali à hauteur de cinq millions d'Euro pour le week-end (250.000 € par missile), ce montant n'incluant pas le coût de vol des avions.

 

Les Japonais qui ont payé un lourd tribu lors de la prise d'ôtages d'In Anemas, par les alliés des terroristes Maliens voulant instaurer la Charia, seront heureux de savoir que la maison du leader islamiste d'Ansar Dine, Lyad Al Ghali a été épargnée par les frappes "serait-ce dans un but humanitaire"?

 

Il faut rappeler que lors de la première journée d'intervention, plus de 140 civils maliens avaient été les victimes collatérales des frappes françaises à plus de 6.000 km de Paris, en comparaison, au cours des 10 jours de l'opération Colonne de nuée, 1500 frappes avaient été effectuées à Gaza haut lieu du terrorisme islamiste avec qui nous avons une frontière commune, voir ici le bilan.
  

Le collègue de notre Gendarme national, grand Négociateur en Chef ne tarit pas d'éloges sur le travail accompli pour la défense de la liberté contre le terrorisme au Mali. Soit il souffre de schizophrénie, soit de sénilité, ce qui est très grave pour la France. Un accueil glacial lui avait été réservé lors de sa visite en Israël du mois de novembre, son renvoi dos à dos des agresseurs et des agressés n'avait pas été accepté à Jérusalem Capitale unique et indivisible de l'État juif d'Israël.

 

Une des règles importantes de la Torah, c'est de ne pas utiliser des poids amoindris afin d'effectuer une mesure qui nuirait à autrui. Israël n'accepte pas ce deux poids deux mesures, Notre combat contre le terrorisme islamiste à Gaza ou en Judée et en Samarie, est identique à celui mené par la France en Afrique.

 

 

 

Eli LAIK

 

 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 19:49

Le rôle du Premier Ministre en charge de composer le Gouvernement est une tâche ardue d'autant qu'il bénéficie d'un vote en faveur de son parti relativement faible, il doit donc composer avec les différents partis en fonction de critères qui ont tout à voir avec les mathématiques et rien avec la politique.

 

Il doit donc appliquer le principe du PGCD plus grand commun dénominateur sachant qu'il doit obtenir 61 sièges minimum, mais qu'il fonctionnera plus démocratiquement avec 80.

 

Le tableau ci-dessous représente les indications des programmes par rapport 7 critères, les partis ne s'étant pas prononcés reçoivent la note 0, ceux qui sont très impliqués 10. Ceux qui reçoivent 0 n'ont pas pour autant une position négative sur le sujet, ils ne se sont toutefois pas prononcés en français, nous ne pouvons donc pas analyser leur position sur le sujet.

 

Outre les 7 critères évoqués, le tableau ci-dessous reprend le nombre de sièges obtenus par chaque parti.

 

Sécurité: PGCD Jérusalem et rejet des accords d'Oslo.

 

Likud-Beïtenou, Yesh Atid, Habaït Hayehoudi, Shass, Yahadout Hatorah 10.

Avoda 5.

Hathouah, Kadima 3.

Meretz 2.

Les autres ne se prononcent pas.

La plus forte note concernent les partis prêts à discuter de la paix sans conditions préalables sauf pour Jérusalem qualifiée de Capitale indivisible. 80 sièges, 66,6%.

Le scrutin est sans appel, les conseils de nos "amis ne sont pas les bienvenus", il ne s'agit pas de la position du Premier Ministre, mais de celle de la majorité des Israéliens.

 

Education: Tous prônent une priorité de l'enseignement

 

Likud-Beïtenou, Avoda, Habaït Hayehoudi, Kadima 10. Ils mettent l'education comme une priorité de leur gouvernement, toutefois ils ne proposent pas les mêmes programmes, Avoda et Kadima purement laïc Likud-Beïtenou et Habaït Hayehoudi intégrant une dose plus ou moins grande de religieux.

Yesh Atid 9.

Shass 7, Yahadout Hatorah 7 (ils ne se prononcent pas sur les matières profanes).

Les autres ne se prononcent pas.

Les deux plus fortes notes concernent les partis très impliqués dans l'éducation 69 sièges, 57,5%.

 

Economie:

 

Likud-Beitenou 10.

Habaït Hayehoudi 8.

Yesh Atid, Hatnouah, Kadima 7.

Shass, Yahadout Hatorah 5.

Avoda 3.

Meretz 2.

Les autres ne se prononcent pas.

Les trois premières notes se prononcent pour une rigueur budgétaire très importante à importante 70 sièges, 58,83%.

 

Social:

 

Avoda, Shass, Yahadout Hatorah 9.

Yesh Atid, Habaït Hayehoudi 8

Likud-Beïtenou, Hatnouah, Kadima 7

Les autres ne se prononcent pas.

Importante attente d'une ouverture sociale de la part d'une majorité 103 sièges, 85,83%. Il faudra faire des arbitrages très compliqués pour respecter l'attente sur la rigueur économique réclamée plus haut.


Santé:

 

Likud-Beïtenou, Yesh Atid, Avoda 10.

Yahadout Hatorah 9.

Les autres ne se prononcent pas.

Amélioration du système de santé 72 sièges, 57,5%.

 

Tsahal:

 

Yesh Atid, Hatnouah 10.

Likud-Beïtenou, Avoda 8.

Habaït Hayehoudi 7.

Les autres ne se prononcent pas.

25 sièges 20,83% réclament la participation à l'armée pour tous sans exceptions.

58 sièges 48,33% veulent une participation du plus grand nombre soit au sein de Tsahal dans des structures adaptées pour les orthodoxes, soit au sein d'un service civique.

Les deux partis religieux 18 sièges 15% sont totalement opposés à la participation des étudiants de leurs Yéshivot à Tsahal, l'un des partis prétend expatrier les Yeshivot si une loi est votée, (avec quel argent vivront-ils)? Entre l'intransigeance des uns et des autres le plus grand doigté sera de rigueur.


Construction:

 

Likud-Beïtenou, Yesh Atid, Habaït Hayehoudi 10.

Yahadout Hatorah 9.

Les autres ne se prononcent pas.

Amélioration de la construction abordable, 69 sièges, 57,5%.

 

Il y a donc de nombreux points de convergeance entre les différents partis de droite ou de centre droite pour apporter au pays une gouvernance convenable.

Toutefois les récentes demandes de Yesh Atid, paraîssent incongrues, mise à part leur position intransigeante sur la question de  la participation à Tsahal des orthodoxes, il exige des ministères importants, alors que la totalité de ses élus le sont pour la première fois, qu'ils n'ont aucune connaissance legislative, ni du fonctionnement de la Knesset, comment un ministre issu de leur rang pourrait-il fonctionner?

 

Deux tableaux le second en 3D pour une meilleure compréhension.

 

Resultats-copie-2.jpg

 

Resultats-copie-1.jpg

 

Le système électoral actuel empêche une bonne gouvernance, les électeurs ayant voté pour des partis éliminés voient leurs voix sans effets, sur 5.100.000 électeurs, 250.000 voix se sont portées sur de tels candidats, en quoi ce système est-il démocratique? Il va se passer de nombreuses semaines avant qu'un Gouvernement puisse fonctionner.

 

Si nous connaissions un système à la majorité à deux tours, ces 250.000 voix auraient été reconnues, une majorité de 70 à 80 députés se serait dessinée en fonction d'un programme désiré par le pays, et le Gouvernement aurait pu fonctionner la semaine suivant l'élection.

 

Il est temps de se mettre à l'ouvrage sur la modification du scrutin désirée par le plus grand nombre mais toujours repoussée à plus tard. Le pays devant répondre à des défis majeurs ne peut se contenter d'un système obsolète.

 

Eli LAIK

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 15:57

Chers amis,
 
Lundi dernier, j’ai été invité à commenter l’investiture de Barack Obama sur ’iTélé pendant près de 2h30.

Sur un plateau constitué de deux journalistes plutôt neutres, j’ai dû converser avec trois débateurs très favorables au président américain mais surtout, avec Laurence Haïm, la correspondante de la chaîne aux Etats-Unis.
Dire que Laurence Haïm est une grande admiratrice d’Obama serait un euphémisme.
Dès le lendemain de cette émission, le Huffington post a publié un article à charge ainsi qu’un montage manipulateur :
Investiture d'Obama : Philippe Karsenty, adjoint au maire de Neuilly, l'invité qui a fâché tout le monde sur iTélé ici

Dans la foulée, un ex-journaliste de France 2 publiant sur le Nouvel Obs, Bruno Roger-Petit, a poursuivi :
Investiture d'Obama : le florilège réactionnaire d'un élu français sur i>Télé ici dans lequel il concluait son papier en : « déplorant qu'un tel personnage ait pu s'en prendre à un journaliste de la classe de Charles Enderlin »
Je vous invite à lire les commentaires liés à ces articles. Ils montrent que les gens sont moins endoctrinés que la plupart de nos journalistes français.

Heureusement qu’un article est venu rééquilibrer tout cela :
Karsenty a osé dire la vérité (sur Obama), devra-t-il être exécuté ? ici

Pour ma part, je mettrai prochainement en ligne des extraits plus complets de ces échanges télévisés, parfois vifs mais toujours courtois.
Shabbat shalom et bientôt,
 
Philippe Karsenty 
 
Retrouvez-moi sur: http://wwwkarsenty.fr

 

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel