Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 21:05

Lors de la dernière guerre en Novembre 2012, Tsahal a infligé à Gaza une correction dont les Gazaoui se souviendront longtemps, toutefois le fait que Tshahal n'ait pas terminé son travail en éradiquant le Hamas autorise nos adversaires, qui raisonnent comme des orientaux qu'ils sont, à penser qu'Israël n'a pas été au boût de cette guerre par faiblesse, les manifestations des Gazaoui et des autres arabes sont sans appels, ils revendiquent la victoire.

 

Tant que nos dirigeants ne comprendront pas qu'il faut passer outre aux conseils des Occidentaux nous incitant chaque fois à cesser le combat par humanisme, nous nous retrouverons dans un état de guerre permanent.

 

Lors de la campagne électorale pour la 19 ème Knesset, les journaux nous donnaient l'assurance de la réélection de Benyamin NETANYAHOU, nombreux étaient les électeurs qui ne souhaitaient pas voter Likoud qui était leur parti naturel afin de punir Bibi de leur avoir ôté la victoire en n'allant pas jusqu'au boût.

 

Aujourd'hui au Mali, nous assistons à une guerre de la France contre les islamistes, alors que ceux-ci après de lourdes pertes de plusieurs centaines d'entre-eux, se sont réfugiés dans le nord Mali en zone montagneuse. Dans un silence assourdissant des médias, qui chantent les louanges de François HOLLANDE, lui tressant des couronnes de laurier, ce dernier en bon stratège continue la poursuite jusqu'à éradiquer totalement la menace, car il sait que si les combats cessent, les islamistes reviendront dès les soldats Français partis.

 

Israël doit prendre conscience que pour réussir dans le même combat il ne peut réussir sans le silence des médias puis leurs félicitations, il doit dans un premier temps partir à la reconquête d'une bonne image qu'il avait avant 1967, afin de ne pas perdre les guerres gagnées sur le terrain en raison de la détestation constatée.

 

Un ministère de la Hasbara (Communication) musclé serait nécessaire pour gérer ce handicap, nous avons la chance d'avoir au sein de la nouvelle Knesset de nombreux Députés issus du journalisme, lorsque l'un d'eux est la coqueluche des occidentaux, il faut lui confier ce poste qui doit être aussi important que le Ministère des Affaires étrangères, où celui de la Défense.

 

Les nombreux nouveaux élus qui le sont pour la première fois, au nombre de 49 doivent se roder à la Knesset avant de pouvoir d'obtenir des maroquins sauf si ils ne sont dans le registre de leurs compétences.


Ci-dessous, un rappel de la Torah par le Rav DYNOVISZ du temps du Roi David.


RESUME DU COURS : "Le roi de Amon (Jordanie d’aujourd’hui) est mort et son fils Hanoun règne à sa place. David se dit : je vais faire du Hessed à Hanoun fils de Nahash, car son père m’a fait du bien. David envoya ses plus grands serviteurs pour consoler le fils endeuillé." Lorsque, par crainte de Shaül, David avait fait passer sa famille de l’autre côté du Jourdain, le roi de Moab avait fait massacrer tous les siens.

Seul, un frère de David avait pu s’échapper et s’était réfugié chez le roi Nahash, qui l’avait protégé. David se sent redevable. Mais, quand ils virent cette marque de reconnaissance de David, les princes de Amon dirent à Hanoun que David devait être en train de préparer une attaque contre eux. Hanoun les crut et rasa la moitié de la barbe des envoyés de David, et déchira la moitié de leurs habits, en signe de mépris.

Dans la Torah il est écrit, au sujet de Amon et Moab, "tu ne feras pas la paix avec eux." C’est pourquoi, quand Nahash avait vu David commencer à devenir puissant, il avait protégé son frère pour assurer sa propre sécurité. D’autant plus que, à peine sur le trône, David attaqua certains peuples voisins. "Les Bnei Amon demandèrent les services de Syriens pour attaquer David.

Celui-ci appela Yoav et les hommes les plus forts de son armée. Mais l’armée d’Israël fut prise en étau et, de tous les côtés, les armées ennemies fondèrent sur elle. Il semblait sûr qu’Israël ne pouvait s’en sortir." La Torah dit de ne pas tendre la main à Amon et Moab. David voulut le faire quand même, et on en voit les conséquences désastreuses pour Israël.

"Yoav engagea les hostilités et les Syriens s’enfuirent. Bien qu’il ait été dans une situation impossible, Yoav parvint à avoir l’avantage. Quand ils virent que les Syriens s’étaient enfuis, les Bnei Amon s’en allèrent". Mais, au lieu de poursuivre l’ennemi et de l’éliminer, "Yoav revint à Jérusalem".

On voit ici clairement notre problème, en tant que Juifs, au-delà de toute appartenance politique : notre problème n’est pas de faire le mal, mais de savoir gérer nos qualités. Nous ne savons pas être durs quand il le faudrait, et c’est pourquoi le problème est toujours récurrent avec chacun de nos ennemis.

"L’armée de Yoav revint à Jérusalem. Les Syriens rassemblèrent à nouveau leurs forces." Car un oriental comprend notre bonté comme de la faiblesse, et il revient contre nous ! "Le roi syrien alla chercher un autre roi et, ensemble, ils attaquèrent à nouveau Israël. David comprit ce qui se passait, assembla tout Israël, passa le Jourdain, attaqua et eut la victoire.

Tous les rois virent ce qu’Israël savait faire et firent la paix avec lui." Nous voyons clairement que nous ne pouvons avoir la paix avec nos voisins que lorsque nous avons la victoire ! "Et ils servirent Israël. Et Aram cessa définitivement de se mettre du côté des Bnei Amon pour attaquer Israël." Tant que nous leur tendrons la main, il n’y aura jamais la paix avec eux, car ils ne comprennent et ne respectent que la force.

 

La vidéo du cours à visionner jusqu'à la dernière minute:Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à la Knesset
commenter cet article

commentaires

Yossef Choam 08/02/2013 14:45

C'est la raison de fond, de plus elle laisse aussi supposer, des accords pour rétrocéder tout ou partie des territoires

Pour ma part je dis NON et NON, négocier c'est reconnaitre leur légitimité.

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel