Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 18:39

 

En avant première du débat, nous avons eu droit à un interview de Ségolène ROYAL, à la question quelle est la meilleure qualité de François HOLLANDE et quel est son plus gros défaut ? Elle a répondu qu’il n’avait que des qualités.

 

La preuve : http://les-francophones-d-israel.over-blog.com/article-ce-que-le-ps-pense-de-fran-ois-hollande-103288123.html

Voir 0 mn 28 et 0 mn 39. Mais pendant 1 mn 05 c’et très bien également.

 

Tou au long des 2 heures 40, le tirage au sort a déterminé que François HOLLANDE devait démarrer alors que Nicolas SARKOSY aurait la faveur de la dernière parole.

 

François HOLLANDE à chaque question après avoir interrompu Nicolas SARKOSY, reprenait la parole afin de clôturer le débat, et le modérateur avait beaucoup de mal à le contenir dans les règles énoncées au début du débat. François HOLLANDE a eu la parole 78 minutes, au cours desquelles il a énoncé de nombreuses contre vérités, que Nicolas SARKOSY a relevées ponctuellement.

 

Pendant les 78 minutes de parole de Nicolas SARKOSY, François HOLLANDE n’a eu de cesse de l’empêcher de parler selon la triste habitude de tous les Eléphants du parti socialiste qui coupent la parole à leur interlocuteur dans le but de le déstabiliser, de lui faire perdre le fil de son exposé, et lui faire perdre du temps de parole.

 

Nicolas SARKOSY imperturbable a continué sur le même ton, sans élever la voix tel qu’il l’avait déjà fait avec Ségolène ROYAL qui s’était emportée.

 

François Hollande a terminé en disant qu’il serait le Président du changement, qu’il serait … Nicolas SARKOSY lui a répondu qu’il définissait un homme normal, que la France avait besoin d’un Président exceptionnel.

Puis il a exposé ses réalisations en prenant à) contre pied François HOLLANDE dans toutes ses allégations en vue de brocarder le Président.

 

Ce que François HOLLANDE a omis de nous dire dans sa longue énumération:

Moi, Président de la République, je ruinerai la France,

Voici ce que n'a pas dit François Hollande hier. Tout est vrai. Vous pouvez lire les liens pour vérifier les informations données.

Diffusez ce texte à vos amis avant le 6 mai.

Moi, président de la République, je ruinerai la France, comme je l’ai déjà fait avec la Corrèze, dont la dette a explosé au cours de mon mandat.

Moi, président de la République, comme je l’ai fait pendant 10 ans à la tête du PS, je protégerai tous mes amis mis en examen et condamnés par la justice.

Moi, président de la République, je donnerai le droit de vote aux étrangers pour compenser la perte de l’électorat populaire. (Signez la pétition contre le droit de vote des étrangers)

Moi, président de la République, je fermerai les yeux sur les turpitudes sexuelles de DSK, comme je l’ai déjà fait dans le passé (affaire Tristane Banon).

Moi, président de la République, je serai obligé de faires des cadeaux aux 700 imams et à Tariq Ramadan qui ont appelé à voter pour moi. Il faut savoir remercier ses amis.

Moi, président de la République, je régulariserai les clandestins, comme me le demande mes alliés Mélenchon et Joly. Cela fera toujours quelques électeurs socialistes en plus.

Moi, président de la République, je créerai 60 000 postes de fonctionnaires en plus dans l’éducation nationale, même si je n’ai jamais su calculer combien cela coûtait !

Moi, président de la République, je ferai du cynisme une vertu politique, comme mon maître François Mitterrand l’a fait avant moi en roulant tous les Français dans la farine, y compris les électeurs de gauche.

Moi, président de la République, j’irai dire aux dirigeants chinois tout ce que j’ai sur le cœur, mais comme ils ne me recevront pas, comme ils l’ont déjà fait avec mon émissaire Laurent Fabius, je rentrerai bredouille, mais cela m’aura permis de faire une belle balade aux frais des contribuables.

Moi, président de la République, je laisserai mes conseillers en sécurité confortablement installés dans leur gros fauteuil, critiquer les policiers du RAID qui risquent leur vie sur le terrain.

Moi, président de la République, je me présenterai comme le candidat du rassemblement, ce qui ne m’empêchera pas de dire que je n’aime pas les riches, et de laisser mon porte-parole traiter les électeurs du FN de xénophobes.

Moi, président de la République, je me lancerai dans une grande chasse aux sorcières pour mettre au placard tous les hauts fonctionnaires qui ont travaillé avec la droite, je demanderai également la tête des journalistes de droite, comme Etienne Mougeotte, a qui j'ai refusé une interview.

 

Enfin, à nous de faire en sorte, que le 6 mai, François Hollande ne soit pas Président de la République.

 

                                                     Eli LAIK

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections Présidentielles Françaises
commenter cet article

commentaires

Mivy 07/05/2012 19:35

En 1945, quand on avait crée la Sécu, on avait pensé à un financement paritaire, employeurs, employés. Or il est apparu au cours du temps que la part employeur était un impôt sur l'emploi. J'aurais
souhaité que la part employeur soit sur le chiffre d'affaire des entreprises, ce qui aurait obligé ceux qui licencient pour substituer des machines aux hommes, ou par ce qu'ils font fabriquer à
l'étranger de continuer à payer pour les chômeurs qu'ils ont crée et qui peuvent être malades, et que les assedics doivent entretenir.
Or les choix de Sarkozy ont été de répartir cette somme sur l'ensemble des ménages. La TVA sociale ne prévoyait pas de supprimer les charges salariées, mais uniquement patronales. C'est bien cette
part qui n'était plus payée majoritairement par les entreprises.
Bon maintenant, nous avons un nouveau président, si l'assemblée nationale lui ressemble nous aurons une nouvelle politique, j'espère qu'elle influencera l'Europe, et qu'on ne fera plus de bètises
comme avec la Grèce, pays où les nazis et les gauchistes sont au porte du pouvoir.
Pour avoir une société apaisée il faut une société plus juste.
Espérons seulement que Hollande tiendra ses engagements, c'est à dire qu'il dirigera lui-même la politique étrangère sans la confiée à des gens que nous redoutons tous ! et qu'effectivement il sera
sans inflexible contre l'antisémitisme et le boycott d'Israël.

les-francophones-d-israel.over-blog.com 07/05/2012 19:09

Bonjour Mivy,

Le bouclier fiscal a été mis en place en 2007, il était prévu pour éviter la fuite des capitaux vers des cieux plus cléments, car trop d'impôt tue l'impôt, son principe était simple, assurer le
contribuable que quelle que soit sa situation, il ne paierait pas plus de 50% d'impôt. Ce taux est le maximum supportable, personne ne peut envisager de faire un effort supplémentaire pour gagner 2
fois moins que les sommes gagnées à la limite inférieure.
L'exemple de l'impôt à 75% au dessus de 1,3 million est symptomatique:

Tu gagnes 1,3 million, tu paies 650.000, il te reste 650.000.

Tu gagnes 1,4 million, tu paies 50% jusqu'à 1,3 million soit 650.000 puis 75% sur 100.000 soit 75.000, il te reste 675.000, pour gagner ces 100.000 de plus, en tant que chef d'entreprise, tu dois
investir 100.000 pour produire plus, après tout amorti, si le bénéfice est au rendez-vous, tu te verse 100.000 de plus, dont tu reverses 75.000 aux impôts.
Tu prends tous les risques pour un rendement moindre.
Si tu trouves des chefs d'entreprise tentés par ce système, ils ont fous, tous les autres pays qui entourent la France sont beaucoup moins gourmands, et comme il existe la loi de libre circulation
des biens et des capitaux, le chef d'entreprise arrête tout en France et va s'installer juste à côté.
C'est ce qui va se passer à partir d'aujourd'hui. C'est contre ça que je me battais.

La réduction des charges sociales devait s'effectuer par étapes, là le plan a été mal suivi à cause des têtes d'œuf qui sont au Ministère des finances.

Le plan c'était baisse des charges salariales et patronales concomitement, avec une augmentation de la TVA, qui donnait une augmentation du pouvoir d'achat aux salariés et faisait participer à nos
régimes sociaux les pays d'où nous importons, en offrant un joker à nos exportations. Une écluse en quelque sorte.

En 2007, nous avions 25% de fonctionnaires ou assimilés, depuis la décentralisation, c'est l'explosion, les pays qui nous entourent sont entre 12 et 15%, leurs services publics ne sont pas
obsolètes que je sache, comment veux-tu être compétitif à l'exportation si tu charges trop la mule?

Quand à la Knesset, tu voudras bien attendre un peu car je dois voyager, et ensuite m'occuper des Législatives.

Amitiés.

Eli

Mivy 05/05/2012 23:20

Je pensais au bouclier fiscal, se traduisant par des impôts pour les autres. La réduction des charges des entreprises, surtout des plus grosses, d'où manque à gagner pour la sécu, et
déremboursements accéléré payés par les ménages directement ou via leurs mutuelles. La TVA sociale qui aura le même effet, les charges sur les salaires réparties entre les ménages. La volonté de
réduire le nombre de fonctionnaires, qui se traduit dans les faits par une augmentation du nombre de contractuels non protégés, par des privatisations et l'emploi de salariés précaires, au mieux,
c'est à dire quand le service public est assuré directement ou non, si non, c'est l'abandon et la nécessité de payer des entreprises pour faire ce que l'État faisait.
Je suis très intéressé par vos idées sur la knesset et c'est avec plaisir que je vous lirai

les-francophones-d-israel.over-blog.com 05/05/2012 19:42

Shabbouat Tov Mivy,

C'est ton choix, mais je ne suis pas d'accord avec ton argument disant que Nicolas SARKOZY n'avait fait que pour les riches, sinon on est riche à combien? Les programmes sont totalement différents
l'un de l'autre, Nicolas SARKOSY veut réduire les dépenses, alors que François HOLLANDE veut les augmenter et augmenter encore plus la pression fiscale, comme il n'y aura pas assez d'argent chez
les très riches ni chez les riches, la pression va être également répartie sur le plus grand nombre, fais bien tes calculs avec le comparatif, quand à la politique Étrangère, elle sera la même quel
que soit le Président, de CHEMINADE à DUPONT-AIGNAN, ils auraient tous suivi la même politique, lorsqu'un Président est élu, il doit subir un lavage de cerveau au Quai d'Orsay, ensuite il a le
droit de faire tout ce qu'il veut, à condition de ne pas avoir de véto du Quai. A nous d'être forts et d'imposer nos thèses, les élections à la Knesset étant avancées, je présenterai un manifeste
qui va bien au delà de tout ce que tu peux imaginer, je t'invite à lire régulièrement mes articles,(tu peux t'abonner), je pense que tu ne seras pas déçu.
Eli LAIK

Mivy 03/05/2012 20:39

Je voterai pour Hollande, car Sarkozy a gouverné dans l'intérêt exclusif des plus riches. Je ne crois pas en ses remèdes contre la crise, cette politique mène à la misère de tous. Il court derrière
les voix du Front National et a légitimé les thèses racistes. Un nouveau septénat nous amènera beaucoup de violences. Au sujet du Proche Orient, c'est en fait le quai d'Orsay qui fait la loi ! ! et
les programmes des deux candidats sont identiques : Favoriser deux états pour deux peuples donc reconnaissance de la Palestine. Opposition totale à l'antisémitisme, opposition au boycott d'Israël.

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel