Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 08:46

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:28.0pt; mso-bidi-font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-ascii-font-family:Verdana; mso-fareast-font-family:Cambria; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Verdana; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US; font-weight:bold; mso-bidi-font-weight:normal;} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} -->

 

 

Le Président Nicolas SARKOZY ayant demandé à tous les enseignants d’expliquer les évènements à leurs élèves, et de faire observer une minute de silence, les résultats observés sont à la mesure de l’état de déliquescence de la France, le reste de l’Europe se situe au même niveau.

 

Dans une classe l’enseignant a demandé à ses élèves de se lever et d’observer une minute de silence en mémoire des 7 personnes lâchement assassinées de Toulouse et de Montauban.

 

Deux élèves ont refusé de se lever en arquant « quoi pour des Juifs, pas question ». L’enseignant courageusement a imposé aux deux élèves de se lever, et a constaté qu’une dizaine d’élèves ricanaient pendant la minute de silence.

 

D’autres enseignants ont carrément préféré s’abstenir « pour éviter de faire des vagues ». Raisonnement : il vaut mieux se coucher que mécontenter « des jeunes », certains trouvent que le terme est inapproprié, des chiens enragés conviendrait mieux.

 

L’école est le symbole de la République, elle doit s’imposer à tous, ceux qui refusent d’en appliquer les règles doivent être punis selon les graduations que l’administration de l’école maîtrise, si l’administration démissionne, l’Etat doit prendre les choses en main.

 

Les hussards noirs de la République doivent revenir en force, et le laisser faire que nous constatons doit être aboli.

 

Pour arriver à ce résultat, il faut que la considération de l’Administration pour les enseignants soit à la hauteur de l’attente de résultat que nous sommes en droit d’exiger pour nos enfants.

 

La considération passe par une réévaluation des salaires, qui est possible grâce au plan de renouvellement des départs en retraite de un fonctionnaire sur deux, et par l’augmentation de la présence du corps enseignant sur le lieu de travail, ce temps mis à la disposition des élèves pour des soutiens, ou des parents désirant les rencontrer.

 

Les élèves irrespectueux des règles de l’établissement doivent être mis à pied pour les cas les plus graves, leurs parents doivent être convoqués (et pas le grand frère).

 

Les parents mis devant leur responsabilité, si leur enfant commet des incivilités à répétition, une suspension des prestations sociales d’une manière systématique devrait ramener le calme dans les établissements.

 

L’école est là pour délivrer une éducation dans toutes les matières objet du programme, l’éducation civique remise au goût du jour, il n’y a rien de désuet à la maxime du jour commentée dès le début de la journée pendant quelques minutes.

 

Si toutes ces règles anciennes redeviennent présentes, les cours devraient se dérouler d’une manière plus sereine pour le plus grand bonheur des élèves et des enseignants, nous n’aurions plus à déplorer autant d’absentéisme de la part d’enseignants mieux rémunérés et travaillant dans le calme.

 

Les syndicats seront consultés pour la mise en place de ce changement afin qu’elle se déroule sans remous sociaux grâce à l’accord de l’ensemble de toutes les parties concernées.

 

Un pays dont les adolescents se comportent mal et ne savent s’exprimer qu’à travers une violence verbale, génère des post adolescents violents physiquement. Bien évidemment, devenus adultes, ils ne peuvent pas s’insérer dans la vie active car aucun employeur ne souhaite engager dans son entreprise des marginaux.

 

Certains deviennent alors des Youssouf FOFANNA, ou des Mohamed MERAH, il faut tout faire pour éradiquer ce cheminement, en commençant par punir tous ceux qui les admirent les traitant de Chahid. L’argent déversé depuis des années en pure perte dans les quartiers sensibles serait mieux employé en privilégiant et en imposant un enseignement digne de ce nom, choisi par les Français.

 

Si les invités à partager ce bien vivre, et ces avantages sociaux ne sont pas d’accord avec cette vision de la vie, et veulent imposer la Charia, il convient de leur indiquer la meilleure route pour vivre selon leur désir, loin des contrées inhospitalières des frontières de la France ou de l’Europe.

 

Les autorités religieuses doivent être également parties prenantes de ce projet, car leur manque de réaction devant les actes hautement répréhensibles de ces islamistes jette l’opprobre sur leur communauté et leur religion, il est temps qu’ils en prennent conscience et fassent la loi dans les mosquées en veillant à ce que les sermons soient délivrés en français dans le respect des règles républicaines.

 

Faute de se ressaisir au moyens de règles simples, l’effondrement de la France pays des lumières, et de l’Europe continuera, les adultes sont appelés à réfléchir à l’héritage qu’ils veulent léguer à  leurs enfants, et arrêter de penser que la permissivité à tout prix doit être le meilleur mode de vie.

 

Jules FERRY n’a certainement pas rêvé d’une école publique telle qu’elle est devenue.

 

La meilleure des preuves de ce qui précède : Lundi 26 mars 2012, juste une semaine après OZAR HATORAH Toulouse, un jeune garçon Juif de 12 ans qui sortait du collège HOZAR HATORA de PARIS XIIIème ça ne s’invente pas, se fait prendre à partie par 3 garçons de 13 à 14 ans qui profèrent à son encontre des insultes antisémites, l’un d’eux le frappe à la tête sans aucune blessure apparente.

 

Les services de police n’étaient pas présents devant l’école comme annoncé à la suite du précédent attentat. Cette atteinte à l’intégrité physique d’un enfant en raison de sa judéité est une infamie de plus à mettre au débit de la politique menée par les différents gouvernements depuis 1995 (attentat du RER). Relayée par l’engagement des médias qui ne cessent de délégitimer Israël, dont le point d’orgue fut le bidonnage de la soit disant mort d’Al DURA mise en scène en 2000 par des arabes et filmée par de nombreux médias aux ordres conviés à cette occasion, (présenté par A2, alors que refusé par des chaînes prestigieuses pour cause de source non virifiable) aboutissant à une détestation de ce pays donc des Juifs. Malgré de nombreux procès gagnés par Philippe KARSENTY,  ainsi que le Docteur David YEHOUDA qui a opéré Le père de Mohamed Al DURA des années avant ce bidonnage, la chaîne nationale Française refuse de démentir. Ce comportement a un nom : antisémitisme.

 

Les policiers accourus chez la grand mère ou le garçon s’était réfugié ont vivement insisté afin qu’un dépôt de plainte soit déposé.

 

Vous aves dit fusillade, non pogrom!!!

 

Camus disait : « Mal nommer les choses c'est ajouter du malheur au monde ».

 

Par ailleurs, à Fès un septuagénaire qui se rendait auprès de locataires arabes afin d’encaisser les loyers, s’est fait agresser parce que Juif, son agresseur l’a tué à coup de marteaux. Fait divers ? Non pogrom !!!

 

Pendant ce temps-là à Tunis, les nouveaux élus d’Ennahda se distinguent en appelant à tuer des Juifs où qu’ils se trouvent. Les bien-pensants qui se congratulaient du printemps arabe seront heureux de savoir que la démocratie nouvellement installée à la place du régime précédent, est pleine d ‘amour et de mansuétude pour l’ensemble des êtres humains à l'égal de l'Islam dont ils se réclament.

 

La bas, alors que le tourisme est une des bonnes source de devises un restaurateur explique que depuis que les barbus sont arrivés aux manettes, ils sont passés le prévenir que son restaurant devrait être fermé pendant le ramadan tous les midi, sinon il brulerait. Quel bonheur de vivre près de ces gens, et vous voulez qu’on ne puisse pas critiquer l’Islam ?

 

Tous les musulmans ne sont pas des assassins, par contre la majeure partie des actes délictueux voire des assassinats, sont commis au nom de l’Islam.

 

Hier, j’ai passé la journée à accompagner une proche en service de soins de jour à l’hôpital, il faut savoir que 20 % des habitants d’Israël sont des arabes, la salle d’accueil de 20 lits était occupée par 18 arabes et 2 juifs. Israël pays d’apartheid !!!

 

Eli LAIK

 

Reproduction autorisée avec la mention et un lien vers la source.

Partager cet article

Repost 0
Published by les-francophones-d-israel.over-blog.com - dans Elections à l'Assemblée Nationale Française
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • : -Rassembler tous les francophones israéliens, afin qu'ils s'expriment auprès des autorités, et évoquent les améliorations susceptibles de faciliter leur intégration pour une Alyah réussie. -Cela passe par l'élection d'un député à la Knesset au poste réservé aux Olim. -Par la présentation d'un francophone sur les listes électorales municipales afin de relayer sur le terrain les actions du député.
  • Contact

Profil

  • les-francophones-d-israel.over-blog.com
  • Mes trois buts dans la vie:
1) La vérité
2) La vérité
3) La vérité
  • Mes trois buts dans la vie: 1) La vérité 2) La vérité 3) La vérité

Recherche

Les-Francophones-D-Israel